RFC LDAP courantes

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 221606 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Cet article énumère les RFC définissent LDAP (Lightweight Directory Access Protocol).

Plus d'informations

LDAPv2

RFC 1777 - Lightweight Directory Access Protocol
Le protocole décrit dans ce document est conçu pour fournir un accès à l'annuaire X.500 lors ne pas supporter les besoins en ressources DAP (Directory Access Protocol). Ce protocole est spécifiquement destiné aux applications de gestion simple et les applications de navigateur qui fournissent un accès interactif simple en lecture/écriture pour le X.500 répertoire et est destiné à être un complément à DAP lui-même.
Aspects clés de LDAP sont les suivantes :
  • Éléments de protocole sont étendent directement TCP ou autre transport, en grande partie de la charge de session/présentation contournant.
  • De nombreux éléments de données de protocole sont codage sous la forme de chaînes ordinaires (par exemple, les noms uniques).
  • Un codage BER léger est utilisé pour coder tous les éléments de protocole.
RFC 1778 - The String Representation of Standard Attribute Syntaxes
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol), la valeur des champs AttributeValue dans les éléments de protocole doivent être chaînes octet. Le présent document décrit les exigences qui doivent être satisfaites par le codage des règles utilisées pour restituer les syntaxes d'attribut X.500 répertoire dans un formulaire adapté à une utilisation dans le protocole LDAP et puis passe à définir les règles de codage pour le jeu standard de syntaxes d'attribut.
RFC 1779 - A String Representation of Distinguished Names
L'annuaire OSI utilise des noms uniques comme les clés primaires aux entrées dans le répertoire. Noms uniques sont codés en ASN.1. Lorsqu'un nom unique communiqué entre aux utilisateurs ne pas à l'aide un protocole d'annuaire (par exemple, dans un message électronique), il est nécessaire de disposer d'une représentation de chaîne orienté utilisateur du nom unique. Cette spécification définit un format de chaîne pour représenter les noms, qui est conçu pour donner une représentation propre des noms couramment utilisés, tout en étant en mesure de représenter n'importe quel nom unique.
RFC 1959 - An LDAP URL Format
Ce document décrit un format pour un LDAP Uniform Resource Locator, qui permettra aux clients Internet d'accéder directement au protocole LDAP. LDAP est actuellement utilisée uniquement comme un front-end à l'annuaire X.500, le format de l'URL décrit ici est suffisamment général pour traiter le cas des serveurs LDAP autonomes (c'est-à-dire, LDAP serveurs terminées arrière ne pas par X.500).

Remarque : cette RFC a été remplacée par RFC 2255
RFC 1960 - A String Representation of LDAP Search Filters
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) définit une représentation de réseau d'un filtre de recherche transmise à un LDAP serveur. Certaines applications peut être utile de disposer d'un moyen commun de représenter ces filtres de recherche dans un formulaire lisible par l'utilisateur. Ce document définit un format de chaîne explicite pour la représentation LDAP rechercher des filtres.

Remarque : cette RFC a été remplacée par RFC 2254
RFC 1823 - The LDAP Application Program Interface
Le présent document décrit une interface de programmation d'application langage C pour LDAP (Lightweight Directory Access Protocol). L'API LDAP est conçu pour être performant, encore simple à utiliser. Il définit les interfaces synchrones et asynchrones compatibles LDAP pour répondre à une large gamme d'applications. Ce document fournit un bref aperçu du modèle LDAP, puis une vue d'ensemble des comment l'API est utilisée par un programme d'application pour obtenir des informations sur LDAP. Les appels API sont décrites en détail, suivie d'une annexe qui fournit des exemples de code illustrant l'utilisation de l'API.

LDAPv3

RFC 2251 - Lightweight Directory Access Protocol (v3)
Le protocole décrit dans ce document est conçu pour fournir l'accès aux répertoires prenant en charge les modèles X.500, tout en ne pas supporter les besoins en matière de ressources de DAP (Directory Access Protocol) X.500. Ce protocole est spécifiquement conçu pour les applications de gestion et les applications de navigateur qui fournissent un accès interactif en lecture/écriture aux répertoires. Lorsqu'il est utilisé avec un répertoire prenant en charge la X.500 protocoles, il est destiné à être un complément à la DAP X.500.
Aspects essentiels de cette version de LDAP sont les suivantes :
  • Tous les éléments de protocole de LDAPv2 (RFC 1777) sont pris en charge. Le protocole est transféré directement TCP ou autre transport, en contournant grande partie de la charge de session/présentation de X.500 DAP.
  • La plupart des éléments de données de protocole peut être codé sous forme de chaînes ordinaires (par exemple, les noms uniques).
  • Références à d'autres serveurs peuvent être renvoyés.
  • Mécanismes SASL est utilisable avec LDAP pour fournir des services de sécurité d'association.
  • Valeurs des attributs et les noms uniques ont été internationalisées à l'aide de l'ensemble de caractères ISO 10646.
  • Le protocole peut être étendu pour prendre en charge les nouvelles opérations et les contrôles peuvent être utilisées pour étendre les opérations existantes.
  • Schéma est publié dans l'annuaire pour une utilisation par les clients.
RFC 2252 - Lightweight Directory Access Protocol (v3): Attribute Syntax Definitions
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol), la valeur des champs AttributeValue dans les éléments de protocole doivent être chaînes octet. Ce document définit un ensemble de syntaxes pour LDAPv3 et les règles par lequel les valeurs d'attribut de ces syntaxes sont représentés sous forme de chaînes octet pour la transmission du protocole LDAP. Les syntaxes définis dans ce document sont référencés par ce et d'autres documents qui définissent les types d'attribut. Ce document définit également l'ensemble des types d'attribut qui doivent prendre en charge les serveurs LDAP.
RFC 2253 - Lightweight Directory Access Protocol (v3): UTF-8 String Representation of Distinguished Names
Le répertoire X.500 utilise des noms uniques comme clés primaires aux entrées dans le répertoire. Noms uniques sont codés dans ASN.1 dans les protocoles d'annuaire X.500. Dans le Lightweight Directory Access Protocol, une représentation sous forme de chaîne de noms uniques est transférée. Cette spécification définit le format de chaîne pour représenter les noms, qui est conçu pour donner une représentation propre de noms uniques couramment utilisées, tout en la possibilité de représenter n'importe quel nom unique.
RFC 2254 - The String Representation of LDAP Search Filters
LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) définit une représentation de réseau d'un filtre de recherche transmise à un LDAP serveur. Certaines applications peut être utile de disposer d'un moyen commun de représenter ces filtres de recherche dans un formulaire lisible par l'utilisateur. Ce document définit un format de chaîne explicite pour la représentation LDAP rechercher des filtres.

Cette remplace le document RFC 1960, extension de la chaîne LDAP filtrer définition à incluent la prise en charge de LDAP version 3 est étendu correspond aux filtres et y compris la prise en charge de représentant la plage complète de LDAP possible recherche filtres.
RFC 2255 - The LDAP URL Format
Ce document décrit un format pour une URL LDAP. Le format décrit une opération de recherche LDAP à exécuter pour récupérer des informations à partir d'un annuaire LDAP.

Ce document remplace RFC 1959. Met à jour le format de LDAP URL version 3 de LDAP et clarifie la résolution des URL LDAP. Ce document définit également un mécanisme d'extension pour les URL LDAP, pour que les futurs documents peuvent étendre leurs fonctionnalités, par exemple, pour fournir l'accès aux nouvelles extensions LDAPv3 tels qu'ils sont définis.
RFC 2256 - A Summary of the X.500(96) User Schema for use with LDAPv3
Ce document fournit une vue d'ensemble des types d'attributs et des classes d'objets définis par les comités ISO et ITU-T dans le X.500 documents, notamment ceux destinés aux clients d'annuaire. Schéma de la plus largement utilisée pour les répertoires LDAP/X.500 et nombreuses autres définitions de schéma pour les objets de pages blanches utilisent comme base. Ce document ne couvre pas les attributs utilisés pour l'administration des serveurs d'annuaire X.500, ni inclut-il attributs définis par d'autres documents ISO/ITU-T.

Propriétés

Numéro d'article: 221606 - Dernière mise à jour: lundi 26 février 2007 - Version: 4.2
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Windows 2000 Server
  • Microsoft Windows 2000 Advanced Server
  • Microsoft Windows 2000 Professionnel
  • Microsoft Windows 2000 Datacenter Server
Mots-clés : 
kbmt kbinfo KB221606 KbMtfr
Traduction automatique
IMPORTANT : Cet article est issu du système de traduction automatique mis au point par Microsoft (http://support.microsoft.com/gp/mtdetails). Un certain nombre d?articles obtenus par traduction automatique sont en effet mis à votre disposition en complément des articles traduits en langue française par des traducteurs professionnels. Cela vous permet d?avoir accès, dans votre propre langue, à l?ensemble des articles de la base de connaissances rédigés originellement en langue anglaise. Les articles traduits automatiquement ne sont pas toujours parfaits et peuvent comporter des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire (probablement semblables aux erreurs que ferait une personne étrangère s?exprimant dans votre langue !). Néanmoins, mis à part ces imperfections, ces articles devraient suffire à vous orienter et à vous aider à résoudre votre problème. Microsoft s?efforce aussi continuellement de faire évoluer son système de traduction automatique.
La version anglaise de cet article est la suivante: 221606
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com