Traitement des groupes de disques par le Gestionnaire de disques Windows 2000

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 222189 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Ancien nº de publication de cet article : F222189
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Cet article décrit les disques dynamiques et les groupes de disques dans Windows 2000.

Plus d'informations

Windows 2000 utilise une nouvelle fonctionnalité appelée " disques dynamiques ", qui introduit le concept des groupes de disques.

Les groupes de disques facilitent l'organisation des disques dynamiques et la prévention des pertes de données. Windows 2000 n'autorise qu'un groupe de disques par ordinateur (pour le moment). Les groupes de disques peuvent organiser le stockage lorsque vous utilisez Veritas LDM-Pro.

Les groupes de disques sont désignés par un nom d'ordinateur, plus un suffixe de Dg0. Si vous utilisez LDM-Pro, le suffixe peut être incrémentiel, tel que Dg1 ou Dg2. Pour visualiser le nom de votre groupe de disques, consultez l'entrée de Registre suivante :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\dmio\Boot Info\Primary Disk Group\Name

Gestion physique des disques (ajout, suppression, déplacement)

Disques de base

Les disques de base stockent leurs informations de configuration dans l'enregistrement de démarrage principal, qui est stocké sur le premier secteur du disque. La configuration des disques de base se compose de leurs informations de partition. Les jeux de base à tolérance de pannes hérités de Windows NT 4.0 sont basés sur ces partitions simples, mais ils étendent leur configuration par des informations relatives aux relations entre ces partitions simples, ces informations étant stockées dans la première piste du disque.

Disques dynamiques

Les disques dynamiques sont associés aux groupes de disques. Un groupe de disques est un ensemble de disques géré en tant que collection. Tous les disques d'un groupe possèdent des réplicas des mêmes données de configuration. Ces données de configuration sont stockées dans une région de 1 mégaoctet (Mo) à la fin de chaque disque dynamique.

Les informations concernant les volumes simples, en miroir, RAID-5, agrégés ou fractionnés, sont réunies dans une base de données privée stockée à la fin de chaque disque dynamique. Chaque base de données privée est répliquée sur tous les disques dynamiques pour assurer la tolérance de pannes. Étant donné que les informations relatives aux disques sont stockées sur ceux-ci, vous pouvez déplacer les disques sur un autre ordinateur ou en installer de nouveaux sans perdre d'informations. Tous les disques dynamiques d'un ordinateur appartiennent au même groupe de disques.

Configuration d'un nouveau disque dynamique

Windows 2000 permet de convertir un disque de base en disque dynamique. Lorsque vous convertissez un disque, Windows recherche toutes les partitions ou structures de tolérance de pannes présentes sur le disque. Windows initialise alors le disque en lui attribuant une identité de groupe de disques et en y écrivant une copie de la configuration actuelle du groupe de disques. Windows ajoute également des volumes dynamiques à la configuration, représentant les partitions et structures de tolérance de pannes anciennes du disque. Si l'ordinateur ne dispose pas de disques dynamiques/en ligne pré-existants, vous devez créer un nouveau groupe de disques. Si l'ordinateur dispose déjà de disques dynamiques/en ligne, vous devez ajouter le disque converti au groupe de disques existant. Les nouveaux disques désignent des disques dépourvus de partitions. Lorsque vous utilisez l'utilitaire de gestion de disques MMC, le programme vous invite à convertir tous les disques de base en disques dynamiques.

Déplacement des disques de base

Vous pouvez déplacer les disques de base et les disques dynamiques d'un ordinateur à un autre. Pour déplacer un disque de base, vous devez physiquement le retirer de l'ordinateur, l'installer dans le nouvel ordinateur, puis redémarrer l'ordinateur ou utiliser la commande Analyser les disques de nouveau dans le menu Action de l'utilitaire de gestion de disques MMC. Les partitions du disque de base sont disponibles immédiatement. Microsoft recommande de déplacer en groupe tous les disques contenant des jeux de base à tolérance de pannes.

REMARQUE : Lorsque vous déplacez des jeux de base à tolérance de pannes depuis un ordinateur Windows NT 4.0, vous devez en enregistrer la configuration sur une disquette, puis utiliser l'utilitaire de gestion de disques MMC pour restaurer le disque dur.

Si vous supprimez un disque d'un ordinateur et réinstallez un disque différent avec la même adresse matérielle (par exemple, avec le même ID de cible et numéro d'unité logique), Windows 2000 peut ne pas reconnaître le nouveau disque. Si l'utilitaire de gestion de disques MMC ou le système de fichiers écrit sur ce disque, le contenu du nouveau disque risque d'être endommagé. Avec certains types de disques, tels que les disques PCMCIA ou IEEE 1394, Windows 2000 reconnaît la suppression et l'insertion du nouveau disque. Les disques SCSI et IDE ne possèdent toutefois pas de notification matérielle ; ils peuvent donc être endommagés.

Dans certains cas, la suppression des disques SCSI et IDE est automatiquement reconnue. Microsoft recommande cependant de ne pas compter sur la reconnaissance automatique de ces types de disques.

Déplacement des disques dynamiques

Suppression d'un disque de l'ordinateur d'origine :

Lorsque vous supprimez un disque dynamique d'un ordinateur, les informations qui s'y rapportent ainsi que ses volumes sont conservées par les disques dynamiques en ligne restants. Le disque supprimé est affiché dans l'utilitaire de gestion de disques MMC en tant que disque " Dynamique/Hors ligne " avec le terme " Manquant ". Vous pouvez supprimer l'entrée de disque " Manquant " en supprimant tous les volumes ou miroirs de ce disque, puis en utilisant la commande de menu Supprimer le disque associée à ce disque.

Pour que les informations des disques manquants et de leurs volumes soient conservées, l'ordinateur doit au moins disposer d'un disque dynamique en ligne. Lorsque le dernier disque dynamique est physiquement supprimé, les informations de configuration sont perdues et les disques manquants ne sont plus affichés dans l'utilitaire de gestion de disques MMC.

Connexion d'un disque à un nouvel ordinateur :

Après avoir connecté physiquement les disques à un nouvel ordinateur, cliquez sur Analyser les disques de nouveau dans le menu Action de l'utilitaire de gestion de disques MMC. Lorsque vous connectez physiquement un nouveau disque dynamique, celui-ci est affiché dans l'utilitaire de gestion de disques MMC en tant que Dynamique/Étranger. Les disques Dynamique/Étranger sont mis en ligne automatiquement, et s'ils ne le sont pas, vous devez les convertir manuellement à Dynamique/En ligne, puis activer leurs volumes. Le disque est converti automatiquement ou manuellement selon l'entrée de la clé de Registre suivante :

HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Logical Disk Manager:Foreign Import Control = [REG_SZ]

Si cette clé est réglée sur " Auto " ou si elle est vide, les disques étrangers sont configurés automatiquement. Si cette clé est réglée sur " Manuel ", vous devrez configurer manuellement les disques étrangers. Si cette clé est réglée sur " Démarrage ", les disques étrangers sont configurés automatiquement lorsque vous redémarrez votre ordinateur.

Importation d'un disque étranger :

Si vous déplacez un groupe de disques sur un autre ordinateur contenant son propre groupe de disques, le groupe de disques que vous déplacez est considéré comme étranger jusqu'à ce que vous l'importiez manuellement dans le groupe existant.

Pour utiliser les disques Dynamique/Étranger, sélectionnez la commande " Importer des disques étrangers " associée à l'un des disques pour procéder manuellement à l'opération. Cette opération affiche un ou plusieurs groupes de disques identifiés par le nom de l'ordinateur sur lequel ils furent créés. Si vous développez les détails d'un groupe de disques, celui-ci affiche les disques connectés localement qui en sont membres. Cliquez sur le groupe de disques approprié, puis cliquez sur OK. Vous pouvez alors afficher la boîte de dialogue répertoriant les volumes trouvés dans le groupe de disques, accompagnés de certaines informations sur leur état.

Étant donné que les volumes peuvent être fractionnés sur plusieurs disques en utilisant le simple fractionnement de disque, l'agrégation par bandes, la mise en miroir ou des mécanismes de redondance RAID-5, l'affichage de l'état d'un volume dans la boîte de dialogue " Importer des disques étrangers " peut devenir complexe si certains disques n'ont pas été déplacés. Une autre complication se présente si vous déplacez un disque, puis si vous déplacez d'autres disques plus tard. Cette opération est prise en charge, mais peut se révéler compliquée. Si, par exemple, le miroir actif d'un volume est déplacé d'un système vers un autre, puis si un autre miroir est déplacé plus tard, l'un des deux miroirs paraît à jour sur un système, tandis que l'autre miroir paraît à jour sur l'autre système. Lorsque deux miroirs sont placés ensemble sur un même système, ils paraissent tous deux à jour, alors que leur contenu n'est pas le même. LDM résout ce problème en utilisant le miroir qui fut déplacé en premier.


REMARQUE : Étant donné la complexité des problèmes engendrés par un déplacement partiel, nous vous recommandons de déplacer tous les disques simultanément.

L'opération d'importation de disques étrangers est quelque peu différente, selon qu'il existe des disques dynamiques en ligne pré-existants sur l'ordinateur cible. Si l'ordinateur ne comprend pas de disques dynamiques en ligne pré-existants, le groupe de disques est mis en ligne directement tel quel, sauf que tout volume non déplacé est supprimé, ainsi que tout disque non déplacé n'ayant pas de volumes définis. Si seuls certains disques d'un volume sont déplacés, les disques restants deviennent des disques manquants. Le groupe de disques conserve la même identité qu'auparavant. Si l'ordinateur comprend des disques dynamiques en ligne pré-existants, les informations de configuration sont lues à partir de ces disques, et les données de configuration (les informations ne s'y rapportant pas étant supprimées, comme s'il n'y avait pas de disque pré-existant) sont fusionnées avec le groupe de disques en ligne existant. Les disques deviennent alors membres du groupe de disques existant, et ne sont plus membres de leur groupe de disques d'origine.

État du volume après une importation :

L'état d'un volume après importation varie selon que le volume est simple, en miroir, RAID-5, ou fractionné de quelque manière que ce soit (la simple agrégation par bandes ressemble à cet égard au fractionnement). Cela dépend également si le volume est déplacé dans son intégralité ou partiellement, et si une partie du volume est déplacée en une seule étape et le reste déplacé ultérieurement. L'état dépend soit des modifications apportées à la configuration d'un volume partiellement déplacé sur l'ordinateur d'origine, soit du nouvel ordinateur.

  • Lorsque tous les disques contenant les parties d'un volume sont déplacés en bloc d'un ordinateur à un autre, l'état d'un volume après l'importation doit en principe être identique à l'état d'origine du volume. Tous les volumes simples sur tous les disques déplacés seront restaurés à l'état d'origine.
  • Dans le cas d'un volume non-redondant fractionné sur plusieurs disques, si certains disques, mais pas tous, sont déplacés d'un système à un autre, le volume sera désactivé à l'importation (il sera également désactivé sur le système d'origine). Tant que le volume n'est pas supprimé du système d'origine ou du système cible, les disques restants peuvent être déplacés plus tard. Lorsque tous les disques ont finalement été déplacés, le volume est restauré à l'état d'origine.
  • Un autre cas de figure consiste à déplacer une partie d'un volume non-redondant d'un ordinateur à un autre, puis à supprimer le volume sur l'ordinateur d'origine ou sur l'ordinateur cible. Si l'espace utilisé par le volume supprimé est réutilisé par un nouveau volume, ce volume est supprimé lorsque les disques restants sont déplacés. Si l'espace utilisé par le volume supprimé reste libre (ou si l'espace est réutilisé par un volume, que ce nouveau volume est supprimé, libérant ainsi à nouveau l'espace), le volume est alors replacé dans cet espace libre une fois que vous avez déplacé les disques restants. LDM ne peut toutefois pas faire la distinction entre le cas où l'espace a été réutilisé et libéré à nouveau, ce qui implique que les données du volume d'origine ont probablement été modifiées, et le cas où l'espace n'a pas été réutilisé, ce qui implique que les données du volume d'origine sont toujours intactes. Pour le signaler, LDM laisse le volume en état d'échec. Pour redémarrer le volume, utilisez la commande " Réactiver le volume " dans le menu du volume.
  • RAID-5 se comporte d'une manière similaire aux volumes non-redondants - sauf que le volume peut être mis en ligne sur le nouveau système après le déplacement de tous les disques sauf un - ou peut rester en ligne sur le système d'origine après le déplacement d'un seul disque. Le fait de rester en ligne ou non dépend de la validité de la parité. La parité est d'abord non valide lorsqu'un volume RAID-5 est créé, car les blocs de parité doivent être calculés, ce qui prend un certain temps. La parité peut être également qualifiée de non valide après une panne de système, car une écriture en cours au moment de la panne peut générer une non concordance entre les blocs de parité et les blocs de données correspondants. Si la parité d'un volume RAID-5 est valide, celui-ci pourra être mis ou rester en ligne, même s'il manque un disque. Si la parité n'est pas valide, toutes les parties du volume RAID-5 doivent être disponibles pour que le volume puisse être mis ou rester en ligne.
  • Dans le cas où tous les disques d'un volume RAID-5 sauf un sont déplacés d'un système à un autre, et que l'espace sur ce disque restant (sur le système d'origine) est réutilisé pour un nouveau volume, le volume RAID-5 est retenu, mais un nouveau disque manquant spécial (ne correspondant à aucun disque physique) est créé pour stocker la région maintenant orpheline.
  • L'état d'un volume en miroir partiellement déplacé dépend de l'état du miroir d'origine. Les miroirs sont listés dans la configuration LDM comme étant à jour ou obsolètes. Si un miroir marqué à jour est déplacé, le volume apparaît en ligne automatiquement. Si un miroir obsolète est déplacé, le volume apparaît en état d'échec (bien qu'il puisse être démarré à l'aide de la commande " Réactiver le volume ").
  • Si les deux miroirs d'un volume sont d'abord à jour, puis que l'un d'eux est déplacé, le miroir déplacé devient alors obsolète sur l'ordinateur, et le miroir non déplacé devient obsolète sur l'ordinateur cible. À ce moment-là, si le second miroir est déplacé sur l'ordinateur cible, les deux miroirs apparaissent à jour bien qu'ils puissent être différents. Des mises à jour de fichier différentes peuvent avoir eu lieu sur chaque ordinateur. En ce cas, le système cible privilégie le miroir qu'il possède déjà et remplace les informations du miroir ajouté en dernier par le contenu du miroir déplacé en premier.
  • Si un miroir obsolète est déplacé d'un ordinateur à un autre, et si par la suite un miroir à jour du même volume est déplacé, ce volume sera automatiquement en ligne.
  • Si l'un des miroirs à jour est déplacé en premier, le miroir sur le disque manquant résultant (pour le miroir non déplacé) peut être supprimé et réalloué à l'autre disque. Ceci laisse un volume en miroir total sur l'ordinateur cible. En ce cas, si le second miroir d'origine est déplacé à son tour, il entre en conflit avec le premier, et ce conflit ne peut pas être résolu rapidement. Lorsque cela se produit, le second miroir se déplace en tant que nouveau volume.

AVERTISSEMENT : Soyez vigilants lorsque vous supprimez puis déplacez des disques possédant des miroirs de volume.

Considérez, par exemple, deux disques possédant des miroirs d'un volume. Si vous supprimez l'un des disques de l'ordinateur, le miroir de ce disque apparaît comme obsolète. La configuration stockée sur ce disque ne peut toutefois pas être mise à jour, si bien que sa copie fait toujours apparaître le miroir comme étant à jour. Supprimez alors le deuxième disque. Vous vous trouvez alors en possession de deux disques supprimés : l'un liste les deux miroirs comme étant à jour ; l'autre liste son miroir comme étant à jour, et le miroir de l'autre disque comme obsolète. Le disque qui liste l'autre miroir comme obsolète a cependant été mis à jour plus récemment.

Quel que soit l'ordre selon lequel les deux disques ont été ajoutés à l'ordinateur cible, et même si les deux disques ont été ajoutés simultanément, l'un des miroirs sera considéré comme obsolète par le système cible. Par conséquent, le volume ne sera pas redondant tant que vous n'aurez pas procédé à une opération de récupération. Cette opération de récupération copie tous les blocs du miroir à jour au miroir obsolète. Cette opération est coûteuse (copie de 10 Go entre les disques pour un volume de 10 Go). La raison pour laquelle la récupération est nécessaire, même lorsque les deux disques sont déplacés simultanément, est que la copie de la configuration la plus récemment mise à jour (celle qui liste l'autre miroir comme obsolète) est privilégiée par rapport à une copie de configuration mise à jour moins récemment.

Nous vous conseillons de supprimer tous les disques simultanément, et de les ajouter tous simultanément. Le déplacement des disques SCSI est plus simple : arrêtez d'utiliser les disques, puis ne lancez la commande " Analyser les disques de nouveau " que lorsque vous les avez tous supprimés. De même, lorsque vous ajoutez des disques à un nouvel ordinateur, ne lancez la commande " Analyser les disques de nouveau " que lorsque vous les avez tous insérés physiquement. Cette opération est plus délicate avec les disques PCMCIA, ou les autres disques incitant le système d'exploitation à reconnaître directement les suppressions. Lorsque vous retirez un disque, LDM en est averti et traite la requête de disque. Il est difficile de supprimer tous les disques exactement au même moment. Le fonctionnement de LDM nécessite cependant un certain délai, si bien que si vous supprimez rapidement les disques (en quelques secondes), cela ne devrait pas poser de problème.

Pour tout type de disque, la manière la plus sûre d'effectuer les déplacements est de mettre le système d'origine hors tension avant de supprimer les disques, puis de mettre le système cible hors tension avant des les ajouter.


Informations avancées : Copies de configuration du groupe de disques

La configuration complète du groupe de disques est répliquée sur chaque disque membre. Ces données de configuration sont stockées dans les copies de configuration. Ces copies occupent la majeure partie de l'espace de 1 Mo que LDM réserve pour son usage sur chaque disque. Cette quantité d'espace est nécessaire pour pouvoir stocker des données de configuration pour un grand nombre de disques dynamiques et de volumes.

Chaque mise à jour de la configuration d'un groupe de disque est écrite sur les copies de configuration de tous les disques en ligne du groupe de disques. Si le système tombe en panne pendant une mise à jour, et si seules certaines copies ont été écrites, la copie paraissant avoir été mise à jour le plus récemment est choisie. Toutes les copies différentes de cette meilleure copie sont mises à jour avec les données de configuration les plus récentes.

Il est possible qu'une section des données de configuration devienne inutilisable. Un secteur défectueux, par exemple, peut donner une erreur en écriture si la table de vectorisation du disque a été remplie. Dans ce cas, ces données de configuration sont " en échec " et sont mises à jour selon cette copie. Tant qu'il existe des copies qui ne sont pas en échec sur d'autres disques dynamiques en ligne, ceci ne présente pas de problème particulier, puisque les copies sont stockées à l'identique sur chaque disque, et que les autres copies de configuration représentent la copie en échec.

Cela signifie, cependant, que vous ne pouvez pas vous fier entièrement à la copie de configuration d'un disque unique. Une erreur passagère, par exemple, peut provoquer des erreurs en écriture sur la copie de configuration. Dans ce cas, LDM arrête de mettre à jour la copie, mais étant donné que l'erreur n'est que passagère, les essais ultérieurs de lecture de cette copie ne rencontreront pas forcément d'erreur. Lorsque, par exemple, un disque unique est déplacé d'un système à un autre, le système cible peut lire une copie de configuration obsolète qui ne reflète pas l'état des volumes de ce disque.

Ces cas de copies de configuration obsolètes sont très rares, mais peuvent néanmoins se produire. C'est un argument supplémentaire en faveur du déplacement en bloc de tous les disques, étant donné que LDM choisit la copie la plus récemment mise à jour dans un jeu de copies de configuration, plutôt que de présumer de la validité d'une copie.

Un problème plus probable est qu'un secteur défectueux d'une copie de configuration est persistant ou est rencontré en premier lors d'une lecture lorsqu'aucune donnée de vectorisation n'est disponible. En ce cas, LDM rencontre une erreur lorsqu'il essaie de lire la copie de configuration. Tant qu'il existe une copie de configuration valide sur un autre disque dynamique appartenant au même groupe de disques et au même niveau de mise à jour que le disque affecté de la copie défectueuse, aucune erreur ne se produit.

Propriétés

Numéro d'article: 222189 - Dernière mise à jour: dimanche 26 septembre 2004 - Version: 3.1
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Windows 2000 Advanced Server
  • Microsoft Windows 2000 Datacenter Server
  • Microsoft Windows 2000 Professionel
  • Microsoft Windows 2000 Server
Mots-clés : 
kbhowto kbtool kbenv KB222189
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com