Notes de mise à jour Exchange 2000, partie II

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 277845 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Cet article a été archivé. Il est proposé « en l'état » et ne sera plus mis à jour.
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Cet article est la deuxième partie d'une série de deux articles qui contient les notes de mise à jour pour Microsoft Exchange 2000 Server. Pour afficher la première partie, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la base de connaissances Microsoft :
277844Échanger des notes de mise à jour 2000, partie I

Plus d'informations

Les dossiers publics

L'outil de réplication inter-organisationnelle de dossiers publics ne fonctionne que pour les arborescences de dossiers publics MAPI

L'outil de réplication inter-organisationnelle de dossiers publics est constitué de deux applications, une pour configurer la réplication (Exscfg.exe) et l'autre à utiliser avec Exchange (Exssrv.exe). Ces outils sont disponibles sur le CD-ROM Microsoft Exchange 2000 Server dans le dossier support/Exchsync. Les deux applications qui composent l'outil de réplication inter-organisationnelle de dossiers publics ne fonctionnent que pour l'arborescence de dossiers publics MAPI par défaut.

Aucun avertissement de quota n'est envoyé pour les dossiers d'arborescence de dossiers publics polyvalentes

Tous les nouveaux dossiers publics arborescence de dossiers que vous créez, qui existent en dehors de la hiérarchie de dossiers publics MAPI par défaut, sont appelés arborescences de dossiers publics polyvalentes. Si vous définissez l'option Avertissement de problème À (Ko) dans une arborescence de dossiers publics polyvalente, aucun message avertissement ne sera envoyé à l'administrateur si la limite de comptabilisation est atteints ou dépassée. En outre, une fois le quota est atteint, les nouveaux éléments ne peut pas être créés.

Problèmes avec les hiérarchies de dossiers publics autre dans un environnement mixte

Dans Exchange 2000, vous pouvez créer des hiérarchies de dossiers publics, et chaque hiérarchie de dossiers peut être représentée par sa propre base de données dans le système de stockage Web. Toutefois, les bases de données de dossiers publics ne sont pas répliqués dans un environnement mixte si les messages de réplication sont transmis via un connecteur Messagerie Internet de Exchange Server 5.5. En outre, les messages ne seront pas remis à un dossier public dans une hiérarchie de dossiers publics si le dossier public ne possède pas de réplica dans votre site local ou un groupe d'administration, et si vos sites utilisent des connecteurs Exchange Server 5.5.

Ajout d'utilisateurs non-messagerie ou de groupes à un dossier public ACL masque contenu

Si vous ajoutez une liste de contrôle d'accès (ACL) dans une hiérarchie de dossiers publics MAPI autorisant l'accès à un utilisateur ou un groupe qui n'est pas à extension messagerie et la hiérarchie est répliquée sur un ordinateur Exchange Server 5.5, les utilisateurs ne pourront pas voir le contenu du dossier public MAPI. Pour permettre aux utilisateurs de voir le contenu de la hiérarchie de dossiers publics MAPI, supprimez l'utilisateur avec accès messagerie non de la liste de contrôle d'accès.

Pour vérifier la cohérence des autorisations :
  1. Dans Exchange Server Administrator programme, cliquez avec le bouton droit sur le serveur que vous mettez à niveau et puis choisissez Propriétés.
  2. Sous l'onglet Avancé, cochez la case de Vérificateur de cohérence.
  3. Vérifiez que seules les cases à cocher suivantes sont activées :
    • Supprimer des comptes d'utilisateurs inconnus des autorisations de boîte aux lettres
    • Supprimer des comptes d'utilisateurs inconnus des autorisations de dossiers publics
  4. Dans la boîte de dialogue qui vous avertit du rapatriement des dossiers publics, cliquez sur OK. Si vous n'avez pas sélectionné l'option synchroniser avec l'annuaire et réinitialiser que la valeur du serveur associé pour les dossiers publics hébergée dans des sites inconnus, les dossiers publics ne seront pas rapatriés.

Paramètres de réplication ne pas conservés de banque de dossiers publics

Après la mise à niveau un serveur de dossiers publics d'Exchange Server 5.5 vers Exchange 2000, calendriers de réplication personnalisés et paramètre de limite sont perdues. Si vous avez configuré votre ordinateur Exchange Server 5.5 pour utiliser les paramètres de réplication de personnalisation de répliquer toujours intervalle ou la limite de message de réplication, vous devez réinitialiser manuellement ces paramètres dans le Gestionnaire système Exchange.

Pour réinitialiser les limites de réplication :
  1. Dans Exchange Gestionnaire système, parcourez l'arborescence à la banque de dossiers publics.
  2. Cliquez avec le bouton droit sur la banque de dossiers publics, puis cliquez sur Propriétés.
  3. Sous l'onglet réplication, sous limites, dans intervalle de réplication pour toujours et limites de taille de message de réplication, ajouter vos paramètres personnalisés.

Limitation de la création de dossiers publics de haut niveau

Par défaut, tous les utilisateurs de l'organisation Exchange peuvent créer des dossiers publics de haut niveau. Vous pouvez modifier manuellement ces autorisations dans ADSI Edit.

Pour refuser à tous les utilisateurs le droit de créer des dossiers de haut niveau :
  1. Cliquez sur Démarrer, pointez sur programmes, sur Outils de support de Windows 2000, pointez sur Outils et cliquez sur Modification ADSI.

    Remarque ADSI Edit, un outil de support Windows 2000, est disponible dans le dossier Support\Tools sur le CD-ROM de Windows 2000. Pour plus d'informations sur ADSI Edit, consultez la documentation de Windows 2000.
  2. Dans ADSI Edit, double-cliquez sur Conteneur de configuration, double-cliquez sur services, double-cliquez sur Microsoft Exchange, cliquez avec le bouton droit sur le conteneur avec le nom d'organisation appropriée et puis cliquez sur Propriétés.
  3. Sous l'onglet sécurité, cliquez sur Avancé.
  4. Dans la zone nom, cliquez sur tout le monde, puis pour l'option Create top level public folder, cliquez sur la case à cocher Refuser.

Seulement définissez ACL de dossiers publics dans le Gestionnaire système Exchange

Bien que Exchange 2000 permette de définir une sécurité sur les dossiers publics dans la hiérarchie de dossiers publics et en utilisant le Gestionnaire système Exchange, Outlook et la version de Windows 2000 de l'Explorateur Windows, les outils ne sont pas interchangeables. Cela est dû au fait que l'Explorateur Windows utilise le format de liste (ACL) du contrôle d'accès Windows 2000 pour définir des autorisations de sécurité sur la hiérarchie de dossiers publics MAPI et le Gestionnaire système Exchange et Outlook utilisent le format MAPI ACL. Système de stockage Web Exchange peut interpréter correctement les deux formats ACL, mais les outils ne sont pas interchangeables. Pour cette raison, vous devez uniquement utiliser le Gestionnaire système Exchange lorsque vous modifiez la sécurité dans la hiérarchie de dossiers publics MAPI. Ce problème n'existe pas sur généraux ou hiérarchies de dossiers d'application. Par exemple, si vous utilisez initialement l'Explorateur Windows pour définir des autorisations sur un dossier public et puis essayez d'utiliser Outlook ou le Gestionnaire système Exchange pour modifier les paramètres, vous ne pourrez pas modifier la sécurité du dossier public jusqu'à ce que vous suivez la solution de contournement étapes indiquées ci-dessous. Puis vous devez uniquement utiliser le Gestionnaire système Exchange pour définir des ACL sur les dossiers publics. Si le dossier en question est un sous-dossier des Dossiers publics (Folders\TopLevelFolder Public), procédez comme suit pour que le Gestionnaire système Exchange peut être utilisé pour modifier les autorisations. Pour autoriser les listes de contrôle d'accès être défini dans le Gestionnaire système Exchange :
  1. Dans l'Explorateur Windows, cliquez avec le bouton droit sur le dossier approprié, puis sélectionnez Propriétés.
  2. Sous l'onglet sécurité, dans la zone nom, sélectionnez un compte, puis cliquez sur Supprimer. Répétez cette étape pour tous les comptes.
  3. Désactivez la case à cocher Autoriser les autorisations pouvant être héritées du parent d'être propagées à cet objet, puis cliquez sur Supprimer dans la boîte de dialogue de confirmation.
  4. Pour enregistrer les modifications, cliquez sur OK.
  5. Dans l'Explorateur Windows, cliquez avec le bouton droit sur le dossier, puis cliquez sur Propriétés.
  6. Sous l'onglet sécurité, cochez la case d'option Autoriser les autorisations pouvant être héritées du parent d'être propagées à cet objet.
  7. Pour enregistrer les modifications, cliquez sur OK.
Si le dossier en question est un dossier de second niveau des Dossiers publics (Folders\TopLevelFolder\SecondLevelFolder Public), procédez comme suit pour que le Gestionnaire système Exchange peut être utilisé pour modifier les autorisations. Pour autoriser les listes de contrôle d'accès être défini dans le Gestionnaire système Exchange :
  1. Exécutez les étapes précédentes pour le dossier de niveau supérieur.
  2. Effectuez les étapes précédentes pour le dossier de second niveau.

Routage et connecteurs

Noms de connecteur

N'utilisez pas de certains caractères dans les noms complets de connecteur dans les groupes d'administration Exchange 2000 pures en mode mixte rganizations
Si vous créez un SMTP, X.400 ou connecteur de groupe de routage dans un groupe d'administration Exchange 2000 pur nouvel et la Exchange organisation est en mode mixte, le nom du connecteur peut inclure uniquement les caractères alphanumériques ASCII américain, des espaces, un ou plusieurs des caractères suivants:!»%&() +-,. /: <>=? @ [] _| et certains des caractères diacritiques ASCII supérieures. Cette restriction ne s'applique pas si le groupe d'administration contenait auparavant des ordinateurs Exchange Server 5.5. Si vous avez déjà créé un connecteur avec des caractères restreints dans le nom, vous pouvez supprimer en toute sécurité et puis le recréer en utilisant uniquement les caractères autorisés.

S'il est nécessaire pour pouvoir inclure des caractères qui ne figurent pas dans cette plage dans les noms de SMTP, X.400 ou de connecteurs de groupe de routage, il est possible de configurer Exchange 2000 pour la prise en charge de cette. Utilisez un éditeur de répertoire, tel que ADSI Edit ou LDP.exe, pour modifier l'attribut legacyExchangeDN de chaque connecteur avec des caractères restreints dans son nom.

Tout d'abord, découvrez la valeur legacyExchangeDN nouveau pour définir sur le connecteur à l'aide d'un éditeur de répertoire pour lire les attributs du connecteur d'un service d'annuaire de Exchange Server 5.5 ou du service de réplication de sites Exchange 2000. La valeur que vous devez copier est contenue dans l'attribut Obj-Dist-Name sur le connecteur.

Ensuite, utilisez votre éditeur d'annuaire pour modifier l'attribut legacyExchangeDN du connecteur dans Active Directory de Windows 2000. Remplacez la valeur existante de cet attribut avec la nouvelle valeur obtenue à partir de l'étape précédente. Après une période de temps soumise une latence de réplication de Active Directory et annuaire Exchange 2000 la mise en cache, messagerie pourront circuler via ce connecteur. Pour réduire ce délai, effectuez la modification sur un Active Directory qui est utilisé pour obtenir des informations sur la configuration par un des serveurs Exchange 2000 qui héberge ce connecteur.

Vérification des restrictions de connecteur est désactivée par défaut

Si vous avez besoin d'appliquer une restriction basée sur liste de distribution à un connecteur, vous devez activer manuellement la vérification de ces restrictions. La vérification des restrictions est contrôlée par une clé de Registre qui doit être définie sur la tête de pont Exchange 2000 qui est la source pour le connecteur en cours de vérification. Pour activer la vérification de restriction, dans la clé de Registre suivante, créez une clé REG_DWORD, nommez-la CheckConnectorRestrictions et puis définissez-la sur 1 :
HKEY_LOCAL_MACHINE/System/CurrentControlSet/Services/Resvc/Parameters/
Si vous spécifiez une restriction, mais ne créez pas de la clé de Registre, la restriction ne sera pas vérifiée.

Connexion à des systèmes étrangers

Exchange 2000 ne prend pas en charge le connecteur dynamique RAS

Si vous utilisez un connecteur dynamique RAS dans Exchange Server 5.5, vous devez supprimer il et la pile de transport associée (pile de transport du MTA RAS) avant d'effectuer la mise à niveau vers la version finale de Exchange 2000. Exchange 2000 n'inclut pas ce connecteur ou de la pile de transport associée. Détails et les recommandations de mise à niveau sera disponible dans les articles de la base de connaissances Microsoft, ainsi que la documentation de mise à niveau et migration. Une alternative recommandée consiste à effectuer une réinstallation.

Pour effectuer une réinstallation d'Exchange Server 5.5 :
  1. Mise à niveau système d'exploitation du serveur vers Microsoft Windows 2000, si elle n'a pas déjà été créée.
  2. Créer des connecteurs de remplacement dans le programme Administrateur Exchange Server 5.5 :
    • Installez et configurez le Service Messagerie Internet pour utiliser à distance et vos entrées de l'annuaire téléphonique en cours.
    • Créer ou configurer des connecteurs X.400 pour utiliser le service Routage et accès distant (RRAS). Cela nécessite l'installation de RRAS.
  3. Retirez les connecteurs RAS non pris en charge.
  4. Retirez la pile de transport du MTA RAS non pris en charge.
  5. Mettre à niveau le serveur vers la version finale de Exchange 2000.

Simple Mail Transfer Protocol

Connecteur SMTP n'est pas requise pour les fonctionnalités de messagerie Internet

Exchange 2000 peut envoyer et recevoir des messages Internet par défaut. Tous les serveurs peuvent se connecter directement à n'importe quelle adresse SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) externe si tous les serveurs peuvent accéder à Internet et si vous avez défini le domaine serveurs de noms sur toutes les connexions réseau. La seule raison de créer un connecteur SMTP consiste à acheminer tous les messages SMTP sortants par l'intermédiaire d'un serveur particulier ou d'un ensemble de serveurs de passerelle.

Définir ordinateur hôte active après la mise à niveau de Service Messagerie Internet

Si vous avez utilisé le Service Messagerie Internet pour vous connecter à un autre site Exchange Server 5.5 dans la même organisation, vous devez définir manuellement le champ ordinateur hôte actives sur le connecteur SMTP Exchange 2000 qui est créé à la suite de la mise à niveau. Dans Exchange Server 5.5, les informations d'ordinateur hôte destination a été mises couramment dans l'onglet Adresse de routage des informations de site distant. Dans Exchange 2000, vous doivent entrer ces informations pour ordinateur hôte intelligent du connecteur. Si vous avez utilisé précédemment Service Messagerie Internet pour vous connecter à plusieurs sites, vous devez créer plusieurs connecteurs SMTP, connectés chacun avec une entrée de groupe de routage et l'ordinateur hôte active approprié. Vous pouvez définir l'ordinateur hôte active dans l'onglet remise du serveur virtuel SMTP ou sous l'onglet Général du connecteur SMTP.

Si les deux côtés de la connexion sont des serveurs Exchange 2000, envisagez de remplacer le Service Messagerie Internet par un connecteur de groupe de routage, qui est beaucoup plus simple à configurer et utilisera le protocole SMTP si les deux côtés de la connexion sont des serveurs Exchange 2000.

Contenu des configurations définies sur le Service Messagerie Internet doivent être déplacés manuellement lorsque vous utilisez Exchange 2000 comme un serveur tête de pont SMTP

Dans Exchange Server 5.5, si vous avez spécifié une configuration de contenu de chaque domaine sur un service de messagerie Internet (par exemple, tous les messages dans votre domaine sont au format texte enrichi et toutes les pièces jointes sont au format MIME), vous devez entrer manuellement ces paramètres de configuration contenus dans le Gestionnaire système Exchange. En outre, Exchange Server 5.5 autorise vous permettent de définir les configurations de contenu sur chaque instance du Service Messagerie Internet, afin de peut avoir des paramètres différents sur chaque instance du Service Messagerie Internet, alors que Exchange 2000 regroupe tous les paramètres dans un conteneur global par organisation. Tous les paramètres de tous les services de messagerie Internet doivent être migrés vers le Gestionnaire système Exchange. Vous devez le faire même si vous avez un seul connecteur SMTP de votre organisation Exchange hébergés sur un serveur Exchange 2000.

Pour afficher les paramètres sur un ordinateur Exchange Server 5.5 :
  1. À l'aide du programme Administrateur Exchange Server 5.5, sélectionnez un site, cliquez sur connexions et puis double-cliquez sur le service de messagerie Internet à modifier.
  2. Cliquez sur l'onglet Messagerie Internet, puis cliquez sur le bouton Domaine de messagerie.
  3. Pour afficher chaque domaine qui a été configuré, double-cliquez sur le domaine.
Pour entrer des paramètres dans le Gestionnaire système Exchange :
  1. Accédez au n?ud Paramètres globaux.
  2. Dans l'arborescence de la console, double-cliquez sur Paramètres globaux et sélectionnez le n?ud Formats des messages Internet. Notez qu'il existe un format par défaut dans le volet de droite.
  3. Pour créer un nouveau format pour un domaine spécifique, cliquez avec le bouton droit sur Formats des messages Internet, sélectionnez Nouveau et puis sélectionnez domaine.
  4. Dans la boîte de dialogue Propriétés, tapez les valeurs de paramètre.

Vous devez manuellement mettre à niveau des données de configuration du Service Messagerie Internet

Certaines données de configuration du service de messagerie Internet Exchange Server 5.5 ne sont pas mis à niveau lorsqu'un serveur est mis à niveau à partir d'Exchange Server 5.5 vers Exchange 2000. Pour afficher l'état de configuration de Exchange Server 5.5 Internet Mail Service avant qu'il a été mis à niveau, utilisez administrateur Exchange Server 5.5 pour vous connecter à un autre ordinateur Exchange Server 5.5 dans la même organisation. Ouvrez les propriétés du connecteur nouvellement mis à niveau. L'attribut Extension-Data reste dans l'annuaire Exchange Server 5.5 et Exchange Server 5.5 Administrator pouvez l'utiliser pour afficher les détails de configuration Exchange Server 5.5. Après avoir affiché la configuration antérieure à la mise à niveau, vous pouvez ensuite mettre à niveau la configuration de Microsoft Exchange 2000 en conséquence, via le Gestionnaire système Exchange ou le composant logiciel enfichable MMC (Microsoft Management Console) de Internet Information Services.

Gestion de clusters

Un serveur de cluster ne peut pas être un serveur frontal

Étant donné que clustering fournit serveurs de boîtes aux lettres Exchange avec fonction de reprise si ils sont connectés au stockage partagé et serveurs frontaux relaient uniquement les commandes de protocole client Internet aux serveurs de boîte aux lettres, il n'y a aucun avantage à l'utilisation d'un serveur de cluster en tant que serveur frontal. Toutefois, serveurs frontaux est possible panne plus à tolérance de pannes à l'aide de plusieurs serveurs frontaux et un jeu de équilibrage de charge.

Configuration de service de mise à jour de destinataire sur un cluster

La ressource de nom de réseau pour un serveur Exchange 2000 doit être disponible pour désigner ce serveur en tant que propriétaire d'un service de mise à jour de destinataire. Si la ressource de nom réseau du serveur n'est pas disponible ou le nom du serveur n'est plus inscrit avec DNS (Domain Name System) (DNS), toute tentative de désigner un serveur comme propriétaire échouera avec un message d'erreur indiquant «le nom de réseau est introuvable.» Si cette erreur se produit, vous pouvez sélectionner un autre serveur, ce qui peut ou peut pas être un cluster, que votre serveur service de mise à jour de destinataire, ou assurez-vous que la ressource de nom de réseau du groupe de serveur virtuel de cluster est disponible avant de sélectionner Annuler ou sur OK.

Agent de transfert des messages

Ne supprimez pas l'agent de transfert des messages du serveur virtuel Exchange d'origine dans un environnement mixte

Serveurs virtuels Exchange 2000 incluent plusieurs ressources, dont l'un est l'agent de transfert des messages (MTA). Ne supprimez pas la ressource MTA à partir du serveur virtuel Exchange d'origine qui il a été créé alors que le serveur est dans un environnement en mode mixte. Notez que vous ne pouvez pas supprimer le serveur virtuel d'origine avec la ressource MTA, sauf s'il s'agit du dernier serveur virtuel du cluster. Si le serveur virtuel d'origine avec la ressource MTA est supprimé, vous devez ajouter un serveur virtuel Exchange 2000 de remplacement au cluster, en utilisant le même nom de réseau que le serveur virtuel d'origine. Puis vous devez déplacer tous les utilisateurs à partir du serveur de remplacement, avant de supprimer tous les autres applications et les données du cluster à nouveau.

Observateur d'événements

L'Observateur d'événements peut contenir un nom de serveur incorrect sur des clusters

Si vous utilisez l'Observateur d'événements pour lire un message d'événement généré par le système de stockage Web, le nom de serveur répertorié dans le champ de l'ordinateur est incorrect. Pour afficher le serveur approprié dans lequel le message d'événement a été généré, utilisez la description du message d'événement. Le nom de serveur correct est répertorié dans le chemin d'accès à la base de données affichée dans la description du message.

Serveurs virtuels de protocole

Serveurs virtuels de protocole sur un cluster doivent accepter les connexions à partir de leur propre adresse IP

Serveurs virtuels, y compris le protocole HTTP (Hypertext Transfer), SMTP (Simple Mail Transfer Protocol), Post Office Protocol version 3 (POP3), de protocole et Internet Message Access Protocol (IMAP), vous permettent de rejeter toutes les connexions de tous les serveurs. Si un serveur virtuel de protocole est configuré pour rejeter toutes les connexions, le serveur virtuel de protocole rejettera les appels IsAlive de Exres.dll. Chaque serveur virtuel de protocole doit accepter les connexions à partir de sa propre adresse IP (Internet Protocol). Pour vérifier qu'un serveur de protocole peut accepter les connexions à partir de sa propre adresse IP, ouvrez la boîte de dialogue Propriétés pour le serveur virtuel de protocole. Dans l' Onglet accès, cliquez sur connexion. Si l'option d'accepter des connexions à partir de uniquement la liste ci-dessous est sélectionnée, vérifiez qu'adresse IP du serveur virtuel Exchange 2000 est répertorié.

Utilisation de Secure Sockets Layer sur des clusters

Pour utiliser SSL (Secure Sockets Layer) avec les protocoles sur un cluster, vous devez installer un certificat avec le Gestionnaire de système Exchange et un serveur virtuel Exchange 2000 sur le même n?ud. Après installation du certificat premier, le serveur virtuel pour le deuxième n?ud de basculement sur incident, puis utilisez le Gestionnaire système Exchange sur le second n?ud pour installer un autre certificat.

L'installation d'Exchange 2000 sur un cluster nécessite une ressource disque physique

Exchange 2000 ne fonctionne pas sur tout le matériel cluster et nécessite une ressource de disque de type «"disque physique. Ne pas mettre à niveau ou installer Exchange 2000 sur un cluster n'a pas d'une ressource de disque nommée "Disque physique". À moins que votre matériel de cluster utilise la ressource de cluster Windows NT "Disque physique" ne pas installer ou mettre à niveau de votre cluster vers Exchange 2000.

Chat, messagerie instantanée et messagerie multimédia

Chat

Le Service Chat d'Exchange 2000 peuvent s'exécuter sur Exchange Chat Service 5.5 SP1 ou version ultérieure
Pour migrer les données de configuration vers le Service Chat d'Exchange 2000, vous devez disposer des Chat Service version 5.5 Service Pack 1 (SP1) ou version ultérieure installé sur le serveur qui exécutera Service Chat d'Exchange 2000. Bien que nous ce qu'une seule version du Chat Service s'exécute sur un serveur à la fois, vous pouvez exécuter les deux versions simultanément pour migrer des données. Pour exécuter les deux versions du Chat Service, les extensions de serveur à inconvenances et transcription de canal doivent être activées sur une seule version. En outre, chaque version du Chat Service doit utiliser un numéro de port client différent. Par défaut, le Service Chat utilise le port 6667, pour vous devez modifier une version du service pour utiliser un autre port.

Messagerie instantanée

Désinstaller des serveurs virtuels de messagerie instantanée avant de supprimer un serveur IIS
Si vous souhaitez supprimer un serveur IIS (Internet Information Services) qui est associé à un serveur virtuel de messagerie instantanée, vous devez tout d'abord supprimer le serveur virtuel de messagerie instantanée et supprimez le serveur IIS. Si vous supprimez tout d'abord le serveur IIS, le serveur virtuel de messagerie instantanée ne peut pas être supprimé à partir du Gestionnaire système Exchange. Au lieu de cela, le serveur virtuel de messagerie instantanée doit être retiré de l'annuaire à l'aide de l'outil de modification Active Directory. Pour plus d'informations sur ce processus de suppression manuelle, contactez le support technique de Microsoft.
Les utilisateurs avec des caractères codés sur deux définir affichage noms ne peut pas ouvrir de session
Noms complets des utilisateurs de messagerie instantanée ne peut pas contenir de caractères DCBS caractères codés sur deux octets. Vous devez configurer une adresse SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) ASCII avant de permettre à l'utilisateur pour la messagerie instantanée. Si une adresse ASCII SMTP n'est pas définie, l'utilisateur ne pourrez pas ouvrir une session sur le serveur de messagerie instantanée.
Les utilisateurs doivent fournir un mot de passe pour authentifier par digest
Pour ouvrir une session sur un serveur de messagerie instantanée, un utilisateur doit fournir un nom d'utilisateur et un mot de passe lors de l'authentification avec le serveur par l'authentification Digest. Le serveur autorise deux méthodes d'authentification : authentification intégrée de Windows (NTLM) et de l'authentification Digest. L'authentification intégrée de Windows accepte les mots de passe vides, mais pas l'authentification Digest. Si l'utilisateur s'authentifie par Digest, ils doivent les saisir un mot de passe dans la boîte de dialogue Ouverture de Session, ou l'authentification échoue et l'utilisateur ne sont autorisé à ouvrir une session sur le serveur.
Désinstallation de la messagerie instantanée
Pour désinstaller la messagerie instantanée, vous devez tout d'abord supprimer tous les serveurs virtuels de messagerie instantanée à partir de votre organisation. Après avoir supprimé avec succès les serveurs virtuels, tous les utilisateurs affectés à ces serveurs sont automatiquement désactivés pour la messagerie instantanée. Si vous ne supprimez pas un serveur virtuel de messagerie instantanée, vous devez désactiver manuellement les utilisateurs associés pour la messagerie instantanée. Si ce n'est pas le cas, les utilisateurs toujours activés pour la messagerie instantanée si une réinstallation s'effectue.
Modification de l'emplacement de base de données messagerie instantanée
Pour modifier l'emplacement des fichiers de données de messagerie instantanée, vous devez modifier l'emplacement de la base de données et puis redémarrer le service associé.

Pour modifier l'emplacement des messagerie instantanée de base de données et des fichiers journaux :
  1. Dans Exchange System Manager, double-cliquez sur serveurs, sélectionnez un serveur, double-cliquez sur protocoles, cliquez avec le bouton droit sur Messagerie instantanée (RVP) et puis sélectionnez Propriétés.
  2. Sur l'onglet Général, dans la zone Emplacement de la base de données, tapez ou naviguez jusqu'à l'emplacement de nouveau pour la base de données et puis, dans Emplacement du fichier journal, entrez ou cherchez vers le nouvel emplacement pour les fichiers journaux.
  3. Pour vérifier que les nouveaux emplacements sont utilisés, dans services, cliquez avec le bouton droit sur service de publication World Wide Web et puis sélectionnez redémarrer.
Désactivation des bannières promotionnelles
Pour désactiver les bannières promotionnelles affichées en bas du client de messagerie instantanée, les deux paramètres de Registre suivants doivent être définis :

Remarque Les combinaisons suivantes des paramètres de Registre désactivera également connectivité de MSN Messenger.
  • HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\MessengerService\Policies\DisableCrossPromo doit indiquer une valeur binaire différente de zéro.
  • HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\MessengerService\Policies\ExchangeConn doit être définie à 10 en binaire.
Serveurs associés doivent avoir un nom de domaine complet dans plusieurs environnements de domaine
Si vous disposez de plusieurs domaines qu'ordinateur hôte aux utilisateurs de messagerie instantanée, vous devez utiliser Qualified Domain Names (FQDN) pour tous les serveurs associés. Par exemple, au lieu de nommer un serveur associé InstMsgServer1, inclure le nom de domaine entier, tels que Serveurmi1.Microsoft.com. Si vous n'utilisez pas un nom de domaine complet, (DNS) DNS (Domain Name System) serveur de votre domaine va ne peut pas déterminer le serveur correct à utiliser lors de la demande pour un serveur associé dans un domaine différent. En outre, si l'authentification Windows intégrée est utilisée, liste d'exclusion proxy du client doit inclure tous les serveurs associés dans chaque domaine.

Pour ajouter des serveurs associés à la liste d'exclusion proxy client :
  1. Dans Internet Explorer, dans le menu Outils, cliquez sur Internet Options.
  2. Sous l'onglet connexions, cliquez sur Paramètres LAN.
  3. Dans la boîte de dialogue Paramètres de réseau Local LAN, dans serveur proxy, cliquez sur Avancé et puis, dans les exceptions, tapez les adresses des serveurs associés.

Messagerie multimédia

Configuration VPIM entrante et sortante de conversion
Exchange 2000 prend en charge le format de message VPIM en convertissant les messages de version 2 VPIM au format de messages. Cette opération peut être effectuée le plus entrant en convertissant les messages VPIM entrants en format de messages ou sortant, en convertissant les messages VPIM, le si le message est envoyé à un destinataire VPIM. Par défaut, la conversion dans les deux sens est désactivée. Si vos utilisateurs doivent communiquer avec des utilisateurs VPIM, vous pouvez activer la conversion à l'aide d'un éditeur de répertoire, tel que ADSI Edit ou LDP.exe. Pour chaque serveur Exchange 2000 que vous souhaitez activer la conversion VPIM, vous devez définir les attributs suivants, qui sont situés sur tout objet msExchExchangeServer dans Active Directory.
  • Pour VPIM entrant à la conversion de messages, réglez msExchVPIMConvertInbound sur TRUE.
  • Pour le message sortant du multimédia Microsoft pour la conversion VPIM, msExchVPIMConvertOutbound pour valeur TRUE.
Installer les extensions Outlook 2000 pour activer la messagerie multimédia Exchange
Les utilisateurs doivent installer des extensions Outlook 2000 pour la messagerie multimédia Exchange. Ces extensions peuvent être trouvées à l'emplacement suivant :
http:// MachineName /Exchweb/Bin/Emsetup.asp
La messagerie multimédia Exchange les extensions Outlook 2000 permettent aux utilisateurs d'enregistrer des messages audio et vidéo avec les contrôles de Exchange 2000 dans l'interface utilisateur Outlook 2000. Chaque élément multimédia est rendu dans le message sous la forme d'un signet, un destinataire peut cliquer pour démarrer la lecture du message audio ou vidéo. Les utilisateurs avez également la possibilité d'intégrer ces informations multimédias avec du texte.
Caméras de Windows 98 Deuxième Édition et non-USB non pris en charge pour la messagerie multimédia
Outlook 2000 et Outlook Web Access extensions multimédias sont pris en charge avec les caméras USB sous Windows 98 Deuxième Édition et Windows 2000 Professionnel. Les périphériques d'appareil photo non-USB ne sont pas pris en charge. Windows 98 Deuxième Édition n'est pas prise en charge.

Sécurité

Service Gestionnaire de clés

Publication de certificats nécessite un catalogue global dans chaque domaine utilisateur
Avant l'inscription des utilisateurs dans le système de sécurité via le Service Gestionnaire de clés, un catalogue global doit exister dans le même domaine que les utilisateurs ou clients ne pourront pas publier des certificats dans le répertoire. En outre, vous devez définir une entrée de Registre sur chaque ordinateur client afin que les clients à publier sur ce catalogue global.

Pour définir la clé de Registre :
  1. Dans le menu Démarrer, cliquez sur exécuter.
  2. Dans la zone Ouvrir, tapez regedit.
  3. Recherchez la clé de Registre suivante :
    Fournisseur HKEY_Local_Machine\Software\Microsoft\Exchange\Exchange
  4. Cliquez avec le bouton droit sur Le fournisseur Exchange, pointez sur Nouveau et cliquez sur Valeur chaîne.
  5. Tapez le nom de serveur ds, puis appuyez sur ENTRÉE.
  6. Cliquez avec le bouton droit sur serveur ds, puis cliquez sur Modifier.
  7. Dans la zone de données de la valeur, tapez le nom du serveur de catalogue global.
Outlook client a besoin de clé de Registre spécifique pour utiliser des points de distribution de liste de révocation certification
Outlook n'utilise pas les points de distribution de liste de révocation certification par défaut. Vous devez définir une clé de Registre pour autoriser Outlook à localiser une CRL correcte lorsqu'il reçoit du courrier sécurisé et ne dispose pas encore d'une CRL correcte pour l'émetteur. La définition de la clé de Registre permettra à Outlook d'utiliser les points de distribution de liste de révocation certification du certificat pour obtenir une CRL correcte pour l'émetteur, à condition que ce certificat inclue un point de distribution de la liste de révocation de certificats.

Créer la clé de Registre suivante sur le client :
HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Cryptography\ {7801ebd0 cf4b 11 d 0-851f-0060979387ea}

PolicyFlags = DWORD:0x00010000
Service Gestionnaire de clés a besoin d'une clé de Registre de serveur pour publier des listes de révocation de certificats après la mise à niveau vers Exchange 2000
Si vous disposez d'une autorité de certification (CA) Exchange Server 5.5 avec le module de stratégie Exchange installé, la CA n'ajoute pas l'extension de point de distribution de la liste de révocation de certificats pour des certificats. Si un utilisateur est inscrit dans le système de sécurité via une version de Exchange Server 5.5 du Service Gestionnaire de clés, leurs certificats n'auront pas un point de distribution de la liste de révocation de certificats. Une CRL correcte peut toujours se trouve, tant que la version du Service Gestionnaire de clés est Exchange Server 5.5. Cela est dû au fait que dans Exchange Server 5.5 le Service Gestionnaire de clés publié listes de révocation de certificats et Outlook par défaut vérifiera l'objet Autorité de certification de listes de révocation de certificats. Si une autorité de certification qui aviez précédemment installé le module de stratégie de service du Gestionnaire de clés Exchange Server 5.5 a été mis à niveau vers la version Exchange 2000 du Service Gestionnaire de clés, vous devez définir une clé de Registre sur le serveur pour autoriser le Service Gestionnaire de clés publier des listes de révocation de certificats. Cette clé de Registre peut contenir plusieurs autorités de certification, et le Service Gestionnaire de clés publiera la listes de révocation de certificats pour la liste de tous les affiche.

Pour définir la clé de Registre sur le serveur :
  1. Dans le menu Démarrer, cliquez sur exécuter.
  2. Dans la zone Ouvrir, tapez regedit.
  3. Recherchez la clé de Registre suivante :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Exchange\KMServer
  4. Cliquez avec le bouton droit sur KMServer, pointez sur Nouveau et cliquez sur Valeur chaîne.
  5. Tapez V3CaConfigStrings et appuyez sur ENTRÉE.
  6. Cliquez avec le bouton droit sur V3CaConfigStrings, puis cliquez sur Modifier.
  7. Dans la zone de données de la valeur, tapez la chaîne de configuration de toutes les autorités de certification à publier des listes de révocation de certificats pour.
Base de données du Service Gestionnaire de clés doit être sauvegardée localement
Pour des raisons de sécurité, la base de données du Service Gestionnaire de clés ne peut pas être sauvegardée à partir d'un ordinateur distant. Windows NT Backup ne permet sauvegarde de la base de données du Service Gestionnaire de clés à partir du serveur local.
Administration du Service Gestionnaire de clés dans un environnement mixte
L'objet gestion de clé dans Exchange 2000 n'est administré que par un service de gestionnaire de clés Exchange 2000. L'objet d'autorité de certification dans Exchange Server 5.5 n'est administré que par un service de gestionnaire de clés Exchange Server 5.5. La configuration de cryptage dans Exchange 2000, l'objet, appelée un objet de cryptage de site dans Exchange Server 5.5, est administré à partir le Gestionnaire de système d'Exchange 2000 dans tous les cas de figure, sauf sur un site Exchange Server 5.5 pur. Dans un site Exchange Server 5.5 pur, l'objet cryptage de site est administré à partir de l'administrateur Exchange Server 5.5.

Droits d'administrateur

Les administrateurs de domaine attribuer des autorisations de sécurité pour administrer Exchange

Droits d'administration pour gérer des objets utilisateur et contact sont attribués par les administrateurs de domaine et sont distincts de droits d'administrateur Exchange. Si vous ne sont pas accordé d'autorisations pour gérer les objets Exchange 2000, vous ne pourrez pas faire en sorte que groupes, des contacts et des utilisateurs à extension messageries. Si vous ne disposez pas des autorisations Gérer les objets Exchange 2000, vous pouvez toujours créer un nouvel utilisateur. Toutefois, vous ne pouvez pas créer une adresse de messagerie pour cet utilisateur. Pour créer un nouvel utilisateur, groupe ou contact sans adresse de messagerie, dans les ordinateurs Active Directory et utilisateurs, dans le nouvel Assistant d'objet, cliquez sur désactivez la case à cocher créer une boîte aux lettres Exchange.

Serveurs virtuels

Serveurs virtuels HTTP

Jeux de caractères codés sur deux octets non pris en charge dans les noms de répertoire virtuel
Exchange 2000 ne prend pas en charge les jeux de caractères codés sur deux octets (DBCS) dans les noms d'alias de répertoire virtuel. Dans Exchange System Manager, vous pouvez créer des répertoires virtuels pour un serveur virtuel. Lorsque vous créez le chemin d'accès ou le dossier utilisé par le répertoire virtuel, caractères DBCS, également appelés caractères étendus, ne doivent pas être utilisés.

Serveurs virtuels IMAP

Format de message IMAP est défini sur HTML par défaut
Dans Exchange 2000, le comportement par défaut pour la conversion de messages MAPI au format MIME a changé au format HTML. Si vous avez des utilisateurs qui utilisent un client IMAP (Internet Message Access Protocol) qui ne gère pas le HTML, tel que Microsoft Pocket Outlook, vous devez modifier ce format de message sur le serveur ou par utilisateur. Pour plus d'informations sur la modification du format de message, consultez la documentation en ligne d'Exchange 2000.

Serveurs virtuels NNTP

Utilisation de NNTP pour publier des messages dans un groupe de discussion modéré nécessite Windows 2000 Service Pack 2
Publications NNTP sur un groupe de discussion modéré échoueront et un message d'erreur "441 Article rejeté" sera renvoyé au client NNTP. Windows 2000 Service Pack 2 (SP2) doit être appliqué au serveur NNTP Exchange 2000 pour corriger ce problème. Contactez le support technique Microsoft pour obtenir des mises à jour concernant ce problème.

Un correctif pris en charge est désormais disponible auprès de Microsoft, mais il ne vise qu'à corriger le problème décrit dans cet article. Uniquement l'appliquer aux systèmes rencontrant ce problème spécifique. Ce correctif peut subir des tests supplémentaires. Par conséquent, si vous n'êtes pas sérieusement concerné par ce problème, nous vous recommandons d'attendre le prochain service pack Windows 2000 qui comprendra ce correctif.

Pour résoudre ce problème immédiatement, contactez le support technique Microsoft pour obtenir le correctif. Pour obtenir une liste complète des numéros de téléphone de support technique Microsoft et des informations sur les frais de support technique, reportez-vous au site Web de Microsoft à l'adresse suivante :
http://support.microsoft.com/contactus/?ws=support
Remarque Dans des cas particuliers, frais généralement encourus de support technique par téléphone vous seront facturés si un technicien du support technique Microsoft détermine qu'une mise à jour spécifique peut résoudre votre problème. Les coûts habituels du support technique s'appliqueront aux questions supplémentaires et aux problèmes qui ne relèvent pas de la mise à jour en question.La version anglaise de ce correctif doit avoir les attributs de fichier suivants ou ceux d'une version ultérieure :

Date Heure Version Taille Nom de fichier
-------------------------------------------------------
08/11/2000 11 : 27 p 5.0.2195.2304 137,488 Nntpfs.dll

Pour plus d'informations sur la façon d'obtenir ce correctif, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la base de connaissances Microsoft :
277687Comptabilisation dans un NNTP groupes de discussion modérés peuvent ne pas fonctionner

Système de stockage Web

Récepteurs d'événements de jeu à s'exécuter comme «Utilisateur exécutant» dispose de privilèges de compte système

Récepteurs pour les événements sont implémentés en tant que composants COM (Component Object Model), soit sous la forme d'une bibliothèque de dynamic-link COM (DLL) hébergée sur un package Microsoft Transaction Server (MTS) d'un exécutable COM. de système de stockage Web. Si un package MTS ou COM exécutable est configuré de sorte à s'exécuter en tant que "lancement utilisateur", le compte système sera utilisé car il s'agit du contexte utilisateur du processus de système de stockage Web. Un récepteur d'événements s'exécute sous le compte système auront accès à toutes les données de toutes les banques, y compris les boîtes aux lettres de n'importe quel utilisateur.

Récupération d'une base de données après un sinistre

Après avoir exécuté le programme d'installation en mode de récupération d'urgence et avant l'utilisation de Ntbackup.exe pour restaurer une base de données, vous devez vérifier qu'il n'y a pas de fichiers avec l'extension .log ou .chk dans le groupe de stockage où vous souhaitez restaurer une sauvegarde. La présence de ces deux types de fichier entraîne Échec lors de la récupération si les signatures de journal sur les journaux existants ne correspondent pas aux signatures sur les journaux de sauvegarde. Ces types de fichiers peuvent être créés si vous créez une nouvelle base de données dans un nouveau groupe de stockage et annulez la création du fichier .edb.

Le processus de restauration doit être mené à son terme avant d'utiliser le répertoire de journaux temporaire pour une autre restauration

Si vous souhaitez restaurer successivement les deux bases de données à partir du même groupe de stockage au moment de la même, choisissez des répertoires différents pour enregistrer les journaux temporaires. Dans le cas contraire, si vous restaurez successivement deux bases de données qui font partie du même groupe de stockage dans le même répertoire de journaux temporaire, le premier processus de restauration doit être complet avant de démarrer un deuxième processus de restauration d'une autre base de données dans le même groupe de stockage. Pour terminer un processus de restauration, dans l'utilitaire de sauvegarde Windows NT, vous devez cliquer sur la case à cocher Dernier jeu de sauvegarde, et puis la relecture du fichier journal devez compléter. Pour vérifier que le processus de restauration et le journal fichier relecture est terminée, consultez le journal des applications.

Suppression d'un dossier de recherche permanent par système de fichiers installable supprime tous les éléments référencés

Un dossier de recherche permanent peut être créé par programme à l'aide de HTTP/DAV. Si vous supprimez un dossier de recherche permanent IFS (Installable File System), tous les éléments référencés dans le dossier de recherche sont supprimés. Persistantes recherche dossiers ne sont pas créés par défaut et doivent être créés manuellement dans du code personnalisé.

Suppression en toute sécurité d'une base de données pour éviter d'affecter le courrier qui est en transit

Si vous souhaitez supprimer une base de données sur un serveur, vous devez effectuer les étapes suivantes pour vous assurer que vous ne supprimez pas accidentellement tout courrier en transit vers ou depuis n'importe quelle base de données sur le serveur. Ces étapes sont nécessaires parce que le transport du serveur Exchange 2000 et des composants d'agent (MTA) de transfert de message peuvent utiliser la base de données pour transférer tous les messages sur le serveur à et à partir du système de stockage Web. Si tel est le cas, la suppression de la base de données va entraîner la suppression de tous les messages en transit sur ce serveur et aucun des rapports de non-remise ne seront générés.

Pour supprimer la base de données :
  1. Dans Exchange System Manager, cliquez avec le bouton droit sur la base de données appropriée, puis cliquez sur Propriétés.
  2. Sous l'onglet base de données, cliquez pour désactiver la case à cocher ne pas monter la banque d'informations au démarrage.
  3. Redémarrez tous les services Exchange.
  4. Dans Exchange System Manager, cliquez avec le bouton droit sur la base de données, puis cliquez sur Monter la banque d'informations.

    Remarque Vous devez attendre que tous les précédemment envoyées messages qui sont toujours en transit à partir de la base de données et destinés à être livrés pour la base de données. Par défaut, ils vont se soit produit dans un délai de deux jours, sans quoi ces messages ne seront pas remis. En règle générale, cela se produira au bout de quelques heures.
  5. Dans Exchange System Manager, cliquez avec le bouton droit sur la base de données, puis cliquez sur Supprimer.

Application Converter for Lotus Notes

Requêtes MXOCX2 ne prennent pas en charge le type de données de devise

Si vous créez un formulaire qui utilise la méthode de requête MXOCX2 et que vous utilisez le type de données de devise dans la requête, vous recevrez un message d'erreur indiquant que la requête contient des types de données incompatibles. Les requêtes contenant des données de la devise ne sont pas prises en charge dans MXOCX2.

Éléments de dossiers publics ne peuvent pas répliqués correctement vers Lotus Notes

Si vous ajoutez des éléments aux dossiers publics à l'aide des classes de message n'ont aucun équivalent dans Lotus Notes, par exemple discussions ou tâches, ces éléments ne seront pas répliqués correctement vers Lotus Notes. Les champs d'et objet apparaissent dans l'élément répliqué, mais pas le contenu du corps.

Insuffisance de mémoire entraîne l'échec de la réplication

Vous pouvez rencontrer des échecs de réplication lors de la réplication d'un dossier public Exchange 2000 avec un dossier Lotus Notes (ou vice versa) celle dont un grand nombre de messages (quelques dizaines à centaines de milliers). Pour éviter ce problème, d'allouer plus de mémoire pour le serveur Exchange 2000 ou le serveur Lotus Notes.

Ne peut pas directement mettre à niveau des versions précédentes des outils ASN

Vous ne pouvez pas directement mettre à niveau les versions précédentes de Microsoft Exchange Application Converter (ASN) pour Lotus Notes. Cela est dû au fait que la mise à niveau Application Converter combine les fonctionnalités de deux produits précédents, Assistant de conversion d'application et Application Connector. Vous n'avez pas besoin de mettre à niveau Assistant de conversion d'application, car les formulaires Outlook, il génère sont pas affectés par l'installation de la nouvelle Application Converter. Toutefois, vous devez mettre à niveau d'application Connector. Le connecteur, qui réplique régulièrement des données entre les bases de données Lotus Notes et les dossiers Exchange, est remplacé par le composant Gestionnaire de connexions d'application Converter.

Pour mettre à jour de Application Connector pour Connection Manager :
  1. Arrêtez le Application Connector Service et puis désinstallez-le.
  2. Installer le nouveau connecteur de application.
  3. Pour chaque connexion existante, copiez le fichier .pft dans le répertoire dans lequel Application Converter est installé.
  4. Utilisez Connection Manager pour créer une nouvelle connexion entre la même base de données Lotus Notes et le dossier Exchange 2000 et effectuez les opérations suivantes :
    • Spécifiez l'emplacement du fichier .pft que vous avez copié.
    • Configurez vos paramètres de réplication.

Nécessité de redéfinir le débogueur JIT après l'installation du client Notes

Il est conseillé de réinitialiser le débogueur juste-à-temps (JIT) définition après avoir installé un client Lotus Notes sur un serveur Exchange 2000. Ainsi, contrôleur de connectivité pour redémarrer un processus de connecteur de messagerie Lotus Notes si elle n'a pas pu gérer une exception et poursuivre l'opération normale. Dans le cas contraire, après l'installation, Lotus Notes utilise son utilitaire "Quincy" pour gérer une exception, et cela nécessite l'intervention de l'administrateur pour arrêt du processus défaillant.

Pour réinitialiser le paramètre de débogueur :
  1. Dans le menu Démarrer, cliquez sur exécuter.
  2. Dans la zone Ouvrir, tapez regedit.
  3. Supprimez la clé de Registre suivante :
    HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\AeDebug

Requêtes MXCheck, MXRadio et MXCombo échouent sur le serveur

Requêtes soumises utilisant les contrôles MXCheck, MXRadio et MXCombo fournis dans Mxocx2.dll va échouer si elles sont exécutées sur un serveur Exchange 2000.

Erreurs lors de l'installation de Application Converter for Lotus Notes sur un ordinateur Windows 2000

Si vous installez Application Converter for Lotus Notes sur un ordinateur exécutant Windows 2000, avant d'installer Microsoft Office 2000 ou Outlook 2000, le programme d'installation peut échouer et l'erreur suivante peut se produire lorsque vous exécutez le programme d'installation d'Office: «Erreur interne 2343.» Pour éviter cette erreur, installez Microsoft Office 2000 ou Outlook 2000 avant d'installer Application Converter for Lotus Notes ou utilisez un utilitaire Office pour résoudre le problème après avoir installé Application Converter pour Lotus Notes.

Pour plus d'informations sur ce problème et l'utilitaire, cliquez sur les numéros ci-dessous pour afficher les articles correspondants dans la base de connaissances Microsoft :
228668Vous recevez un message d'erreur «Erreur interne 2343» après la suppression de Lotus Notes et de l'installation d'Office 2000
234435Utilitaire pour réparer l'erreur interne 2343 disponibles

Propriétés

Numéro d'article: 277845 - Dernière mise à jour: vendredi 7 février 2014 - Version: 2.5
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Exchange 2000 Server Standard Edition
Mots-clés : 
kbnosurvey kbarchive kbmt kbinfo KB277845 KbMtfr
Traduction automatique
IMPORTANT : Cet article est issu du système de traduction automatique mis au point par Microsoft (http://support.microsoft.com/gp/mtdetails). Un certain nombre d?articles obtenus par traduction automatique sont en effet mis à votre disposition en complément des articles traduits en langue française par des traducteurs professionnels. Cela vous permet d?avoir accès, dans votre propre langue, à l?ensemble des articles de la base de connaissances rédigés originellement en langue anglaise. Les articles traduits automatiquement ne sont pas toujours parfaits et peuvent comporter des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire (probablement semblables aux erreurs que ferait une personne étrangère s?exprimant dans votre langue !). Néanmoins, mis à part ces imperfections, ces articles devraient suffire à vous orienter et à vous aider à résoudre votre problème. Microsoft s?efforce aussi continuellement de faire évoluer son système de traduction automatique.
La version anglaise de cet article est la suivante: 277845
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com