Optimisation d'IIS 5.0

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 305313 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Les informations contenues dans cet article sont fournies par : Microsoft Press.

Cet article explique comment optimiser Microsoft Internet Information Services 5.0. Ces informations s'appuient sur un article qui est une compilation d'informations issues du guide Internet Information Services Resource Guide inclus dans Kit de ressources Microsoft Windows 2000 Server, Chapitre 4 : "Capacity Planning" (Planification de capacité) et Chapitre 5 : "Monitoring and Tuning Your Server" (Surveillance et réglage de votre serveur). En savoir plus sur le Kit de ressources Windows 2000 Server.

Plus d'informations

Comment obtenir les performances les meilleures pour votre site Web ? Si vous gérez des sites Web et des applications qui s'exécutent sous Microsoft Windows 2000 Server et Internet Information Services 5.0, vous obtenez les ingrédients de base pour un site haut en puissance capable de gérer des milliers de transactions simultanées. Cependant, ce n'est pas parce que la plate-forme est formidable que vous obtenez des performances élevées. Si vous êtes concerné par l'un des problèmes suivants (vos utilisateurs vous signalent que les connexions à votre site sont lentes, vos machines se bloquent pour une durée indéterminée alors qu'elles répondaient à une demande de page ou si vous vous lancer à la recherche de fournisseurs offrant davantage de puissance de traitement et de mémoire) vous devez alors tout d'abord déterminer les facteurs qui affectent les performances de votre site et comment optimiser IIS 5.0 pour qu'il offre un débit maximal.

Dans cet article, nous verrons comment IIS 5.0 utilise des ressources du système et comment effectuer un réglage pour obtenir de meilleures performances. Pour plus d'informations sur ce sujet, reportez-vous au livre Microsoft Press Microsoft Internet Information Services 5.0 Resource Guide, qui est l'un des volumes du Kit de ressources Microsoft Windows 2000 Server. Ce volume explique en détail comment réaliser les ajustements nécessaires afin de rendre votre site Web le plus performant possible. Toutefois, les informations que nous fournissons ici sont largement suffisantes pour démarrer.

Sources de performances médiocres d'un site Web

Quels sont les facteurs de lenteur d'un site Web ? Vous allez obtenir un grand nombre de réponses à cette question, pourtant elles se résument toutes à quelques causes probables :
  • La configuration du matériel employé pour exécuter votre site Web
  • La configuration logicielle de votre serveur Web
  • La bande passante de votre connexion Internet
  • La conception et la configuration de vos applications Web
  • Les caractéristiques des ordinateurs de vos utilisateurs et de leurs connexions
La mauvaise nouvelle ici est que si vous êtes l'administrateur Web, aucun de ces facteurs n'est sous votre contrôle. La bande passante de votre connexion Internet est probablement déterminée par un budget. Vous n'avez sans doute que peu d'influence sur la conception de vos applications Web, même si elles sont construites en interne. Et bien sûr, vous ne pouvez pas contrôler vos utilisateurs. Ceci étant dit, il reste encore beaucoup de choses que vous pouvez faire. Commençons par le serveur proprement dit.

Optimisation de votre serveur

L'optimisation des performances de votre serveur Web contraint tout compte fait à trouver la configuration optimale pour la mémoire, le processeur, le disque dur et les E/S réseau. Bien que vous puissiez penser que dans tous les cas, le plus est l'ami du bien, la vérité semble plus complexe que cela.

Mémoire

Souhaitez-vous optimiser votre serveur ? Il vous suffit d'ajouter plus de mémoire ! N'est-ce pas ce que d'aucun dirait ? Si vous rencontrez des problèmes de performances, ajouter plus de mémoire RAM devrait régler le problème, n'est-ce pas ? Si tel était le cas, nous pourrions ici mettre fin au présent article. En fait, jusqu'à un certain point c'est vrai, l'ajout de mémoire fait figure de solution ; dans de nombreux cas où il semblerait s'agir d'un goulet d'étranglement dû au processeur ou au disque, les problèmes sont effectivement liés à la mémoire. Mais passé ce point, l'ajout de mémoire n'apporte rien de bien. L'optimisation de votre mémoire reste cependant la première méthode et souvent la plus facile d'accroître vos performances IIS.

Il est important de se rappeler qu'IIS s'exécute sous Windows 2000 Server et hérite de sa gestion de la mémoire. Cela signifie qu'une partie de l'optimisation de la mémoire se fait automatiquement. Windows 2000 Server adapte la quantité de mémoire disponible pour les processus et les threads ; il règle également la taille des caches, les pools de mémoire paginée et non paginée ainsi que la taille des fichiers d'échange pour offrir des performances optimales. Lorsque vous optimisez votre mémoire pour IIS, vous ne cherchez pas à sélectionner la quantité de mémoire à attribuer à chaque processus, thread ou cache ni de déterminer si Windows 2000 dispose de suffisamment de mémoire en réserve pour réaliser l'ensemble des ajustements automatiques dont il est capable.

Par quel moyen déterminez-vous que votre serveur dispose de suffisamment de mémoire ? Examinons tout d'abord à quelle fin un serveur Web IIS 5.0 utilise sa mémoire. Windows 2000 Server pilote la mémoire en allouant à chaque processus une partie de la mémoire correspondante, appelée "jeu de travail". Dans presque tous les cas, des threads individuels d'un processus utilisent des parties de la mémoire allouée qui proviennent de ce jeu de travail. À mesure que le processus croît, Windows ajoute davantage de mémoire à son jeu de travail pour répondre à ses besoins. La plupart de la mémoire allouée est paginable, ce qui signifie qu'il est possible de stocker temporairement des données en mémoire sur disque et de les rappeler en mémoire RAM lorsqu'elles sont nécessaires. Toutefois, certains threads, comme des connexions TCP/IP, imposent que la mémoire soit non paginable ; la mémoire doit résider directement en mémoire RAM et non dans un fichier sur disque. À mesure que le nombre de connexions augmente et que d'autres demandes de mémoire non paginable arrivent, le système risque de manquer de mémoire libre et de ne plus pouvoir en allouer davantage. Cette situation peut provoquer un incident système ; il s'agit ici de la façon de fonctionner de certaines attaques de refus de service.

IIS 5.0, comme tout ce qui s'exécute sur un système Windows 2000 Server, est un processus : inetinfo.exe. Il dispose par conséquent d'un jeu de travail. Le jeu de travail associé à IIS comprend de l'espace pour le code du programme proprement dit, les connexions TCP/IP actives, le cache objet IIS, les fichiers journaux IIS et les structures de données de connexion HTTP. Le code du programme peut occuper jusqu'à 2,5 Mo de la mémoire RAM tandis que les autres éléments du jeu de travail varient en taille selon le nombre d'utilisateurs connectés simultanément (environ 10 Ko par connexion TCP/IP, auquel il faut ajouter de l'espace mémoire pour les données HTTP) et le nombre de sites Web que le serveur héberge (fichier journal mappé en mémoire de 64 Ko minimum par site). Outre le jeu de travail de inetinfo.exe lui-même, IIS utilise le cache de modèle IIS, le cache du moteur de script IIS et le cache du système de fichiers IIS ; il s'agit de trois caches qui par défaut sont extérieurs à inetinfo.exe et qui peuvent être configurés pour s'exécuter en son sein. IIS utilise également une table de hachage du bloc de contrôle de transmission TCP et un pool de threads pour l'exécution du code. Ces éléments qui sont externes à inetinfo.exe, doivent résider en mémoire non paginée ; vous avez absolument besoin de suffisamment de mémoire RAM pour les prendre en charge.

Des compteurs de l'Analyseur de performances sont disponibles pour suivre l'utilisation de la mémoire par le système et par inetinfo.exe lui-même. Le Chapitre 5 du guide IIS 5.0 Resource Guide, "Monitoring and Tuning Your Server" (Surveillance et réglage de votre serveur), comprend une liste exhaustive des compteurs. Voici ci-après énumérés quelques-uns des compteurs les plus indispensables :
  • Nom_ordinateur\Mémoire\Octets disponibles - Ce compteur suit la quantité totale de mémoire disponible dans le système. Le système d'exploitation tente de conserver cette valeur au-dessus de 4 Mo. Une mesure meilleure pour des performances optimales serait de 5 % de la mémoire RAM totale.
  • Nom_ordinateur\Processus\Jeu de travail : Inetinfo - Ce compteur suit la quantité de mémoire utilisée par inetinfo.exe lui-même. Vous ne récupérez que la valeur la plus récente, mais en l'observant au cours du temps, vous pouvez obtenir une image de la mémoire utilisée par IIS.
  • Nom_ordinateur\Processus\Défauts de page/sec. : Inetinfo - Ce compteur recense le nombre de fois par seconde que le serveur doit paginer des parties de inetinfo.exe sur disque. Ce nombre doit être aussi faible que possible.
Dans l'ensemble, ce que vous recherchez est une image de la quantité de mémoire globalement utilisée par le serveur et de la quantité de mémoire utilisée par IIS lui-même. Au minimum, vous voulez suffisamment de mémoire pour que la totalité de inetinfo.exe puisse être conservée en mémoire RAM sans être paginée sur disque, à laquelle il faut ajouter suffisamment de mémoire pour exécuter les caches et d'autres éléments non paginables extérieurs au jeu de travail. Au-delà, vous devez anticiper les exigences en mémoire des applications Web que vous exécutez. (Par exemple, la plupart des serveurs Web de Microsoft disposent d'au moins 512 Mo de mémoire RAM pour les applications Web.) Enfin, vous devez planifier que la mémoire RAM soit suffisante dans le système pour stocker la totalité des pages statiques de votre site Web afin que la récupération et la mise à disposition de ces pages soient plus rapides. Le suivi de l'utilisation de la mémoire de votre ordinateur sur la durée comme en charge vous permettra de connaître la quantité de mémoire qui est nécessaire pour votre système.

Processeur

Une fois votre mémoire optimisée, vous allez probablement constater une nette accélération du fonctionnement. Mais vous pouvez faire mieux : le processeur représente un autre goulet d'étranglement potentiel. Commencer à travailler par l'optimisation de la mémoire s'explique justement pour que vous ne confondiez pas les problèmes de mémoire avec les problèmes liés au processeur. Par exemple, si la mémoire du serveur est insuffisante, celui-ci pourrait passer beaucoup de temps à paginer des threads sur le disque ; ce temps de pagination viendrait donc s'ajouter à la charge du processeur et pourrait donner la fausse impression que le processeur est surchargé.

Ici encore, l'analyseur de performances peut vous fournir des informations utiles. Parmi les différents compteurs qui méritent d'être surveillés (reportez-vous à nouveau au Chapitre 5 du Resource Guide), le plus critique est "Système\Longueur de la file du processeur". Ce compteur vous indique le nombre de threads qui attendent que le processeur soit disponible. Si valeur est supérieure à 2 pendant des périodes prolongées, il se pourrait que votre processeur soit confronté à des goulets d'étranglement.

S'il s'agit de serveurs multiprocesseurs, ce qui devient de plus en plus la norme, vous devez alors tenir compte d'un facteur : l'équilibrage de la charge des processeurs. Un système dans lequel un processeur est occupé à 100 % tandis que d'autres processeurs restent inactifs fait toujours figure de goulet d'étranglement, même si le compteur "Processeur\% Temps processeur" donne une mesure inférieure, car il enregistre par défaut la valeur moyenne pour tous les processeurs du système. Pour obtenir une image plus proche de la réalité, vous devez activer le compteur "Processeur\% Temps processeur" pour chacun des processeurs.

Si les tests vous permettent de déterminer qu'il s'agit d'un problème avec un processeur, votre premier choix consiste, bien sûr, à effectuer une mise à niveau de votre processeur ou de passer à une machine multiprocesseur. Si vous optez pour la mise à niveau de votre processeur, vérifiez qu'il dispose du maximum de cache L2, IIS en tire avantage car un grand nombre de ses chemins d'instructions nécessitent de nombreux composants qui s'exécuteront bien plus rapidement en mémoire cache. Le guide IIS 5.0 Resource Guide vous donne bien d'autres pointeurs qui vont vous permettre d'optimiser votre processeur.

Disque dur

Vous pouvez entreprendre plusieurs opérations de configuration du disque dur de votre serveur pour améliorer son efficacité. Puisque le disque dur sert de dépôt de la mémoire paginée, il est important de s'intéresser à la façon dont le serveur gère les fichiers d'échange. Étudions cet aspect ainsi que d'autres points :
  • Augmenter la taille de vos fichiers d'échange. Dans l'idéal, la taille de votre fichier d'échange principal doit être deux fois celle de la mémoire RAM de votre système, plus 1 Mo. Votre ordinateur a besoin de cet espace pour effectuer un vidage de la mémoire centrale en cas de panne.
  • Accroître le nombre de fichiers d'échange. Par défaut, il n'existe qu'un fichier d'échange, mais vous pouvez et devez configurer un fichier d'échange pour chaque disque dur attaché à votre système.
  • Utiliser des agrégations par bande du disque pour améliorer les performances du fichier d'échange. Si vous placez votre fichier d'échange principal sur un jeu de disques agrégés par bande (RAID 0) ou sur un jeu agrégé par bande avec parité (RAID 5), vous constaterez un accroissement radical des performances du fichier d'échange.
  • Stocker vos fichiers journaux sur un disque différent de celui utilisé pour vos pages Web. Vous mettez ainsi le thread de journalisation du disque à l'écart de toute interaction avec des threads de récupération des pages Web.
  • Optimiser le stockage de vos pages Web. Vous devez réunir et stocker toutes les pages Web liées de votre site sur la même partition logique ; grâce à cette disposition, vous améliorez les performances du cache du système de fichiers. Autre point : maintenez les fichiers de vos pages Web défragmentés, ceci améliore radicalement la vitesse de lecture d'un fichier unique.

Options de configuration du serveur.

Au-delà de l'optimisation du matériel, la configuration logicielle du serveur peut avoir un impact spectaculaire sur les performances. Dans le cas présent, le but du jeu consiste à "s'alléger pour gagner en vitesse". Vous trouverez à ce sujet des informations très utiles dans l'ouvrage Microsoft Windows 2000 Server and IIS 5.0 Administrator's Pocket Consultant. Il s'agit d'un très bon guide de référence rapide édité par Microsoft Press. Votre serveur Web est-il exclusivement dédié à IIS ? Si ce n'est pas le cas, voilà un point à corriger. Dissuadez-vous d'utiliser votre serveur Web pour d'autres services de réseau. Placez plutôt ces services sur une autre machine et ne dédiez votre serveur IIS à rien d'autre que le Web. Voici en tout cas un ensemble de services que vous pouvez très certainement exécuter sur une autre machine :
  • Avertissement
  • Album
  • Explorateur d'ordinateur
  • Client DHCP
  • Serveur DHCP
  • Service de télécopie
  • Réplication de fichiers
  • Moniteur infrarouge
  • Partage de connexion Internet
  • Affichage des messages
  • Partage de Bureau à distance NetMeeting
  • DDE réseau
  • DSDM DDE réseau
  • NetBIOS NWLink
  • IPX/SPX NWLink
  • Spouleur d'impression
  • Assistance NetBIOS TCP/IP
  • Téléphonie
  • Telnet
  • Onduleur
Avant d'arrêter l'un de ces services, vous devez bien sûr vous assurer par deux fois qu'il n'est véritablement pas nécessaire.

Vous pouvez également effectuer d'autres optimisations sur la configuration de votre serveur. Par exemple, IIS 5.0 utilise par défaut jusqu'à 50 % de la mémoire de votre serveur. Ce paramètre par défaut vous autorise à prendre en charge d'autres applications éventuellement nécessaires sur le serveur. Si vous dédiez le serveur à IIS et vous débarrassez des services inutiles, vous pouvez certainement accroître ce pourcentage en créant et paramétrant l'entrée MemCacheSize dans le Registre de Windows. Vous pouvez également régler les propriétés Optimisation du serveur sous le service Partage de fichiers et d'impression : attribuez-leur la valeur "Maximiser le débit des données pour les applications réseau" pour que le serveur conserve de préférence l'application inetinfo.exe en mémoire plutôt que de la paginer sur disque si le cache du système de fichiers vient à réclamer davantage d'espace. Il existe un autre paramètre que vous pouvez régler, il s'agit de la longueur maximale de la file de connexion pour des connexions HTTP persistantes ; en augmentant le paramètre par défaut à 15, vous pouvez accroître le nombre de clients pouvant maintenir des connexions HTTP ouvertes sur votre serveur entre des sessions, ce qui vous permet de réduire le nombre de nouvelles connexions devant être générées. Les ouvrages Resource Guide et Administrator's Pocket Consultant comprennent davantage de paramètres système que vous pouvez régler pour optimiser votre configuration.

REMARQUE : si le serveur IIS est membre d'un domaine, l'assistance NetBIOS TCP/IP est requise pour appliquer correctement une stratégie de groupe à l'ordinateur.

Optimisation de la bande passante du réseau

Je ne m'étendrai pas trop sur l'optimisation des E/S du réseau car en réalité la plupart des organisations achètent toute la bande passante qu'elles peuvent s'offrir ; vous comprenez bien que plus vous pouvez obtenir de bande passante, plus votre site Web pourra servir de clients. Bien souvent, la bande passante est une dépense en continu non négligeable ; il s'agit donc d'un problème de budget qui dépasse le cadre de votre contrôle. Vous devez cependant savoir que vous trouverez dans le Resource Guide des informations considérables sur le suivi de l'utilisation de la bande passante du réseau pour votre site Web à l'aide de l'Analyseur de performances. L'analyse de la façon dont votre serveur emploie sa bande passante disponible peut vous indiquer si vous devez en acheter davantage.

Optimisation des applications Web et des pages Web

Après avoir optimisé votre matériel, amélioré vos logiciels et acheté toute la bande passante que vous pouviez vous offrir, que pouvez-vous faire de plus ? Tout dépend de votre degré d'influence sur la conception de votre site Web. Si vous contrôlez la façon dont votre site Web est construit, vous pouvez mettre en oeuvre par vous-même les recommandations suivantes ou présenter ces suggestions aux développeurs et à l'équipe de gestion de votre site Web.

La première chose à faire consiste à analyser le contenu de votre site Web et d'utiliser autant de code HTML statique que possible. Certes, maintenir des interactions dynamiques avec les utilisateurs est essentiel, mais vous découvrirez souvent que de nombreuses pages sont inutilement construites à partir de scripts, et les remplacer par quelques variantes statiques suffirait pour répondre aux différents besoins des utilisateurs. Un code HTML statique est chargé plus vite et facilement que tout autre contenu car il ne nécessite aucun traitement du serveur.

Le temps serveur étant un facteur déterminant, il convient donc de réduire la durée nécessaire au serveur pour générer des pages dynamiques à partir des scripts et données. Cette mesure vous permet de constater que les scripts CGI sont les plus gourmands en ressources de traitement, devant ISAPI et ASP. En conséquence, dans la mesure du possible, convertissez vos scripts CGI en ASP et partout où vous le pouvez, convertissez les scripts ASP en ISAPI.

Voici quelques conseils supplémentaires :
  • Désactivez le débogage des applications ! Le débogage ralentit considérablement votre site Web.
  • Définissez des en-têtes d'expiration sur toutes les pages et images Web statiques. Ce paramètre permet à des clients et des serveurs proxy de mettre le contenu en cache, ce qui réduit d'autant le nombre de nouvelles demandes effectuées sur votre serveur.
  • Activez la mise en cache des applications ISAPI. Cette stratégie permet de placer en mémoire des applications ISAPI fréquemment utilisées, d'où elles sont plus rapidement accessibles.
  • Activez la mise en cache des sorties ASP, si vous le pouvez.
  • Désactivez la gestion de sessions et ne l'activez que pour des services qui utilisent vraiment des sessions. Par défaut, la gestion de sessions est activée pour tout ; si vos applications ne l'emploient pas, vous gaspillez des ressources. Aussi, définissez une valeur correcte de délai d'expiration des sessions.
  • Définissez des délais d'expiration appropriés pour les scripts et connexions afin de vous assurer qu'aucun script zombi ni connexion ouverte n'accaparent les ressources de votre serveur.
  • Réduisez la taille de votre contenu. Assurez-vous de la propreté et de la simplicité de votre code HTML et ASP, et qu'il n'est pas excessivement surchargé de commentaires en excès et de balises redondantes. Compressez les fichiers vidéo, audio et images. Plus une page est petite, plus rapidement elle peut être chargée.
  • Concevez vos applications ASP ou ISAPI pour que le traitement s'effectue autant que possible du côté client, ce qui permet de minimiser l'impact sur les ressources du serveur.
  • Concevez votre interactivité client pour qu'elle fasse le moins possible usage des opérations de lecture et d'écriture entre le client et le serveur. Par exemple, une demande importante pour un jeu d'enregistrements complet est préférable à plusieurs petites demandes de quelques enregistrements ou champs effectuées de temps en temps ; de la même manière, les données entrées par l'utilisateur doivent être transmises, dans la mesure du possible, ensemble lors d'une transaction plutôt que d'avoir recours à un envoi distinct vers le serveur pour chaque élément de données.

Solutions de Microsoft Press

Nous voilà au bout ! Vous pouvez constater que le champ d'action est assez large pour optimiser complètement les performances de votre serveur Web IIS 5.0. Par chance, Microsoft Press nous a beaucoup aidé dans cette tâche. Les ouvrages répertoriés vous aideront à comprendre les paramètres de performances du système et comment améliorer les performances de votre serveur. Consultez ces titres :
  • Le guide Microsoft Internet Information Services 5.0 Resource Guide, un volume du Kit de ressources Microsoft Windows 2000 Server (voir ci-après) vous dit tout ce que vous devez savoir sur le suivi et le réglage des performances de votre système. Consultez le Chapitre 5, "Monitoring and Tuning Your Server" (Surveillance et réglage de votre serveur), et le Chapitre 4, "Capacity Planning" (Planification de capacité).
  • Le guide de poche Microsoft Windows 2000 and IIS 5.0 Administrator's Pocket Consultant est un formidable guide de référence rapide qui s'adresse aux administrateurs système. Ce guide vous permet d'obtenir rapidement des informations sur l'exécution des tâches de gestion du système. Reportez-vous au Chapitre 12, "IIS Optimization and the Metabase" (Optimisation IIS et la métabase) pour des conseils sur le réglage des performances du serveur Web.
  • Microsoft Windows 2000 Performance Tuning Technical Reference fournit des informations complètes sur le réglage des performances pour Windows 2000. Consultez le Chapitre 14, et plus particulièrement les informations relatives au réglage de Windows 2000 Server pour Internet.
Enfin, aucun administrateur système qui gère IIS 5.0 et Windows 2000 ne doit se séparer des références et des didacticiels de Windows 2000.
  • Microsoft Windows 2000 Server Administrator's Companion décrit en détail l'installation, la configuration, l'administration et la prise en charge de Windows 2000 Server et notamment d'un réseau privé virtuel (VPN). (Consultez le Chapitre 31.)
  • Kit de formation MCSE : Microsoft Windows 2000 Server, publié par Microsoft Press, est le guide de formation officiel pour la préparation à l'examen (70-215) sur Windows 2000 Server. Ce manuel explique comment configurer Windows 2000 Server et en assurer le support. Pour ce qui a trait aux réseaux privés virtuels (VPN), reportez-vous au Chapitre 10, "Service d'accès distant et routage".
  • Le Kit de ressources Microsoft Windows 2000 Server contient des références Microsoft complètes relatives à Windows 2000 Server. Ce jeu de sept volumes se compose des guides suivants :
    • Server Operations Guide
    • Distributed Systems Guide
    • TCP/IP Core Networking Guide
    • Internetworking Guide
    • Deployment Planning Guide
    • Internet Information Services 5.0 Resource Guide
    • Internet Explorer 5 Resource Kit

Pour obtenir une liste complète des titres publiés par Microsoft Press, relatifs à la formation sur Windows 2000, reportez-vous à la section Windows 2000. Pour toute documentation relative aux serveurs .NET Enterprise, reportez-vous à la section .NET.

Références

Les informations contenues dans cet article sont extraites de l'ouvrage Kit de ressources Windows 2000 Server publié par Microsoft Press.

Réduire cette imageAgrandir cette image
Image de l'ouvrage
		  Kit de ressources Windows 2000 Server


En savoir plus sur leKit de ressources Windows 2000 Server

Pour plus d'informations sur cette publication et sur d'autres ouvrages de Microsoft Press, reportez-vous au site Web Microsoft à l'adresse suivante :http://mspress.microsoft.com.

Propriétés

Numéro d'article: 305313 - Dernière mise à jour: mardi 26 septembre 2006 - Version: 2.0
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Internet Information Services 5.0
Mots-clés : 
kbgraphxlink kbhowto KB305313
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.
Exclusion de responsabilité concernant les contenus obsolètes dans la Base de connaissances
Cet article concerne des produits pour lesquels Microsoft n'offre plus de support. Il est par conséquent fourni « en l'état » et ne sera plus mis à jour.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com