COMMENT FAIRE : Configurer les options de défaillance du système et de récupération dans Windows

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 307973 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Ancien nº de publication de cet article : F307973
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Vous pouvez configurer les actions entreprises par Windows lorsque se produit une erreur système (appelée aussi contrôle de bogue, arrêt total du système, erreur système fatale ou erreur d'arrêt). Vous pouvez configurer les actions suivantes :
  • Écrire un événement dans le journal Système.
  • Envoyer une alerte d'administration (si vous avez configuré des alertes d'administration).
  • Mettre la mémoire système dans un fichier que les utilisateurs confirmés peuvent utiliser pour le débogage.
  • Redémarrer automatiquement votre ordinateur.
Pour effectuer cette procédure, vous devez avoir ouvert une session en tant qu'administrateur ou que membre du groupe Administrateurs. Si votre ordinateur est connecté à un réseau, il se peut que les paramètres de stratégie du réseau vous empêchent d'exécuter cette opération.

Configuration des options de défaillance du système et de récupération

Vous pouvez utiliser le panneau de configuration Système pour configurer les options de défaillance du système et de récupération. Les professionnels de l'informatique peuvent aussi modifier les paramètres de défaillance du système et de récupération sur des ordinateurs locaux et distants en modifiant les valeurs de la clé de Registre suivante :
HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\CrashControl
Dans les étapes suivantes, la valeur de Registre est fournie pour chaque option avec un exemple de ligne de commande permettant de modifier l'option sur votre ordinateur local en utilisant l'utilitaire de ligne de commande (Wmic.exe) pour Windows Management Instrumentation (WMI). Voir la section Informations supplémentaires destinées aux professionnels de l'informatique de cet article pour en savoir plus. Pour configurer les options de défaillance du système et de récupération, procédez comme suit :
  1. Cliquez avec le bouton droit sur Poste de travail, puis cliquez sur Propriétés.
  2. Cliquez sur l'onglet Avancé, puis sous Démarrage et récupération, cliquez sur Paramètres (ou sur Démarrage et récupération).
  3. Sous Défaillance du système, activez les cases à cocher des actions que Windows doit effectuer en cas d'erreur système :
    • L'option Écrire un événement dans le journal Système spécifie que les informations de l'événement sont inscrites dans le journal Système. Cette option est activée par défaut. Sur les ordinateurs Windows 2000 Server ou Windows Server 2003, vous ne pouvez pas désactiver cette option. Windows écrit toujours les informations de l'événement dans le journal Système. Pour désactiver cette option en modifiant le Registre sur un ordinateur Windows XP ou Windows 2000 Professionnel, définissez la valeur DWORD LogEvent sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set WriteToSystemLog = False
    • L'option Envoyer une alerte d'administration spécifie que les administrateurs sont informés de l'erreur système si vous avez configuré des alertes d'administration. Cette option est activée par défaut. Pour désactiver cette option en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD SendAlert sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set SendAdminAlert = False

      Pour plus d'informations sur la procédure à suivre pour configurer une alerte, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
      310490 COMMENT FAIRE : Configurer des alertes administratives dans Windows XP
    • L'option Redémarrer automatiquement spécifie que Windows redémarre automatiquement votre ordinateur. Cette option est activée par défaut. Pour désactiver cette option en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD AutoReboot sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set AutoReboot = False
  4. Sous Écriture des informations de débogage, sélectionnez le type d'informations que vous souhaitez que Windows enregistre dans un fichier d'image mémoire si l'ordinateur s'arrête de manière inattendue :
    • L'option (aucun) n'enregistre aucune information dans un fichier d'image mémoire. Pour spécifier que vous ne souhaitez pas que Windows enregistre les informations dans un fichier d'image mémoire en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD CrashDumpEnabled sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugInfoType = 0
    • L'option Image mémoire partielle enregistre un minimum d'informations pour vous permettre d'identifier le problème. Cette option nécessite un fichier d'échange d'au moins 2 mégaoctets (Mo) sur le volume de démarrage de votre ordinateur et spécifie que Windows crée un nouveau fichier chaque fois que le système s'arrête de manière inattendue. Un historique de ces fichiers est stocké dans le dossier apparaissant sous Répertoire de l'image mémoire partielle (%SystemRoot%\Minidump). Dans Windows XP et Windows Server 2003, le fichier d'image mémoire partielle est utilisé avec la fonction Rapport d'erreurs Windows. Pour spécifier que vous souhaitez utiliser un fichier d'image mémoire partielle en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD CrashDumpEnabled sur 3. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugInfoType = 3

      Pour spécifier que vous souhaitez utiliser le dossier D:\Minidump comme Répertoire de l'image mémoire partielle en modifiant le Registre, définissez la Valeur de chaîne extensible MinidumpDir sur D:\Minidump. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set MiniDumpDirectory = 3
    • L'option Image mémoire du noyau enregistre uniquement la mémoire noyau. Cette option stocke plus d'informations qu'un fichier d'image mémoire partielle, mais elle reste plus rapide à exécuter qu'une image mémoire complète. Le fichier est stocké à l'emplacement spécifié dans la zone Fichier de l'image mémoire (%SystemRoot%\Memory.dmp par défaut) et tous les fichiers d'image mémoire du noyau et d'image mémoire complète précédents sont remplacés si la case à cocher Remplacer tous les fichiers existants est activée. Si vous configurez cette option, vous devez disposer d'un fichier d'échange assez volumineux sur le volume de démarrage. La taille requise dépend du volume de RAM de votre ordinateur (bien que l'espace maximal nécessaire pour une image mémoire du noyau sur un système 32 bits soit de 2 Go plus 16 Mo, sur un système 64 bits l'espace maximal nécessaire pour une image mémoire du noyau est égal à la taille de la RAM plus 128 Mo). Le tableau suivant contient des directives pour la taille du fichier d'échange :
      Réduire ce tableauAgrandir ce tableau
      Taille de la RAMLa taille du fichier d'échange ne doit pas être inférieure à
      256 Mo?1 373 Mo1,5 fois la taille de la RAM
      1 374 Mo ou plusSystème 32 bits : 2 Go plus 16 Mo
      Système 64 bits : taille de la RAM plus 128 Mo
      Pour spécifier que vous souhaitez utiliser un fichier d'image mémoire du noyau en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD CrashDumpEnabled sur 2. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugInfoType = 2

      Pour spécifier que vous souhaitez utiliser le fichier D:\Dump\Mem.dmp comme fichier de l'image mémoire en modifiant le Registre, définissez la Valeur de chaîne extensible DumpFile sur D:\Dump\Mem.dmp. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugFilePath = D:\Dump\Mem.dmp

      Pour spécifier que vous ne souhaitez pas remplacer les fichiers d'image mémoire du noyau et d'image mémoire complète précédents en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD Overwrite sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set OverwriteExistingDebugFile = 0
    • L'option Image mémoire complète enregistre le contenu de la mémoire système lorsque l'ordinateur s'arrête de manière inattendue. Cette option n'est pas disponible sur les ordinateurs dont la RAM est d'un volume de 2 Go ou plus. Pour plus d'informations sur ce problème, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
      274598 Les images mémoire complètes ne sont pas disponibles sur les ordinateurs d'une RAM supérieure ou égale à 2 Go
      Si vous sélectionnez cette option, votre fichier d'échange sur le volume de démarrage doit être d'une taille suffisante pour accueillir toute la RAM physique plus 1 Mo. Ce fichier est stocké à l'emplacement spécifié dans la zone Fichier de l'image mémoire (%SystemRoot%\Memory.dmp par défaut).

      Le mégaoctet supplémentaire est nécessaire pour une image mémoire complète parce que Windows écrit un en-tête en plus de vider le contenu de la mémoire. Cet en-tête contient une signature de vidage sur incident et spécifie les valeurs de certaines variables de noyau. Les informations de l'en-tête ne nécessitent pas un mégaoctet entier d'espace, mais Windows dimensionne votre fichier d'échange en incréments de Mo.

      Pour spécifier que vous souhaitez utiliser un fichier d'image complète du noyau en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD CrashDumpEnabled sur 1. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugInfoType = 1

      Pour spécifier que vous souhaitez utiliser le fichier D:\Dump\Mem.dmp comme fichier de l'image mémoire en modifiant le Registre, définissez la Valeur de chaîne extensible DumpFile sur D:\Dump\Mem.dmp. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set DebugFilePath = D:\Dump\Mem.dmp

      Pour spécifier que vous ne souhaitez pas remplacer les fichiers d'image mémoire du noyau et d'image mémoire complète précédents en modifiant le Registre, définissez la valeur DWORD Overwrite sur 0. Par exemple, tapez les informations suivantes à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE :

      wmic recoveros set OverwriteExistingDebugFile = 0.
    Remarque Si vous contactez les services de Support technique Microsoft à propos d'une erreur d'arrêt, ils vous demanderont peut-être le fichier d'image mémoire généré par l'option Écriture des informations de débogage. Pour plus d'informations sur les options de fichier d'image mémoire de Windows, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
    254649 Présentation des options d'image mémoire de Windows

Informations supplémentaires destinées aux professionnels de l'informatique

Les exemples de commandes des procédures précédentes utilisent Wmic.exe pour configurer les options de défaillance système et de récupération dans le Registre Windows. Wmic.exe est fourni avec Windows XP et Windows Server 2003. Wmic.exe n'est pas inclus dans Windows 2000, mais vous pouvez l'exécuter sur un ordinateur Windows XP ou Windows Server 2003 pour définir des paramètres de défaillance système et de récupération sur un ordinateur Windows 2000 distant. La propriété DebugInfoType n'est pas prise en charge sur les ordinateurs Windows 2000. Pour plus d'informations sur l'utilitaire Wmic.exe, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
290216 Description de l'utilitaire à ligne de commande WMI
Pour examiner les paramètres de défaillance système et de récupération sur votre ordinateur local, tapez wmic recoveros à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE. Pour examiner les paramètres de défaillance système et de récupération sur un ordinateur distant de votre réseau local, tapez wmic /node:"nom_ordinateur" recoveros à une invite de commandes, puis appuyez sur ENTRÉE. Notez que, pour utiliser correctement les exemples de lignes de commandes de Wmic.exe, vous devez avoir ouvert une session en utilisant un compte d'utilisateur possédant des droits d'administrateur sur l'ordinateur. Si vous n'êtes pas connecté en utilisant un compte d'utilisateur possédant des droits d'administrateur sur l'ordinateur, utilisez les commutateurs /user:nom_utilisateur et /password:mot de passe.

Vous pouvez utiliser l'Éditeur du Registre ou un autre utilitaire pour modifier ces valeurs de Registre sur un ordinateur Windows XP, Windows 2000 ou Windows 2003. Pour plus d'informations sur la modification du Registre Windows, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
322756 COMMENT FAIRE : Créer une copie de sauvegarde, modifier et restaurer le Registre dans Windows XP et Windows Server 2003
322755 COMMENT FAIRE : Sauvegarde, modification et restauration du Registre dans Windows 2000

Dépannage

  • Pour bénéficier de la fonction de fichier d'image mémoire, votre fichier d'échange doit se trouver sur le volume de démarrage. Si vous avez déplacé le fichier d'échange vers un autre volume, vous devez le replacer sur le volume de démarrage avant d'utiliser cette fonction.
  • Si vous définissez l'option Image mémoire du noyau ou Image mémoire complète et que vous activez la case à cocher Remplacer tous les fichiers existants, Windows écrit toujours dans le même fichier. Pour enregistrer chaque fichier d'image mémoire séparément, désactivez la case à cocher Remplacer tous les fichiers existants, puis modifiez le nom de fichier après chaque erreur d'arrêt.
  • Vous pouvez économiser de la mémoire si vous désactivez les cases à cocher Écrire un événement dans le journal Système et Envoyer une alerte d'administration. La mémoire économisée dépend de votre ordinateur, mais ces fonctions demandent généralement environ 60 à 70 Ko.
  • Pour plus d'informations sur la procédure à suivre pour configurer votre ordinateur de manière à générer un fichier d'image mémoire à des fins de test, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
    244139 Une fonctionnalité de Windows permet de créer un fichier Memory.dmp à l'aide du clavier
  • Pour plus d'informations sur les outils que vous pouvez utiliser pour lire le contenu d'une image mémoire partielle, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
    315263 Lecture des fichiers de l'image mémoire partielle créés par Windows XP à des fins de débogage
  • Pour plus d'informations sur les procédures à suivre pour identifier la cause des messages STOP avant de contacter les services de Support technique Microsoft, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft :
    314103 Préparation requise avant de contacter Microsoft, après l'affichage d'un message STOP sur fond d'écran bleu

Propriétés

Numéro d'article: 307973 - Dernière mise à jour: vendredi 1 août 2003 - Version: 5.3
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Windows Server 2003, 64-Bit Datacenter Edition
  • Microsoft Windows Server 2003, Enterprise x64 Edition
  • Microsoft Windows Server 2003, Datacenter Edition (32-bit x86)
  • Microsoft Windows Server 2003, Enterprise Edition (32-bit x86)
  • Microsoft Windows Server 2003, Standard Edition (32-bit x86)
  • Microsoft Windows Server 2003, Web Edition
  • Microsoft Windows XP Édition familiale
  • Microsoft Windows XP Professional
  • Microsoft Windows XP 64-Bit Edition
  • Microsoft Windows XP Media Center Edition
  • Microsoft Windows XP Tablet PC Edition
  • Microsoft Windows 2000 Advanced Server
  • Microsoft Windows 2000 Datacenter Server
  • Microsoft Windows 2000 Professionnel
  • Microsoft Windows 2000 Server
Mots-clés : 
kbhowtomaster KB307973
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com