COMMENT FAIRE : Utilisation de certificats avec les serveurs virtuels dans Exchange 2000 Server

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 319574 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Ancien nº de publication de cet article : F319574
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Cet article explique étape par étape comment installer et utiliser des certificats avec Exchange 2000.

Exchange 2000 incorpore plusieurs serveurs virtuels qui prennent en charge le traitement des connexions entrantes et sortantes pour plusieurs services Internet standard. Ces services sont les suivants :
  • POP3 (Post Office Protocol version)
  • IMAP4 (Internet Message Access Protocol version 4)
  • SMTP (Simple Mail Transfer Protocol)
  • NNTP (Network News Transfer Protocol)
Vous pouvez installer des certificats sur ces serveurs virtuels pour mettre en ?uvre des communications cryptées.

Remarque : Exchange 2000 inclut également un serveur virtuel HTTP. Ce serveur doit être configuré au moyen du Gestionnaire des services Internet. Cette procédure n'est pas décrite dans cet article.

Configuration requise

La liste suivante décrit le matériel, le logiciel, l'infrastructure réseau et les service packs nécessaires :
  • Microsoft Windows 2000 Server avec le Service Pack 2 (SP2)
  • Active Directory
  • Exchange 2000 Server avec le Service Pack 1 (SP1)
  • Microsoft Outlook Express version 5 ou ultérieure (à des fins de test)
La lecture de cet article suppose que vous maîtrisiez les sujets suivants :
  • Gestionnaire système Exchange
  • TCP/IP
  • Configuration et utilisation du Moniteur réseau Microsoft, dont la définition de filtres de capture


Qu'est-ce qu'un certificat ?

Un certificat est l'élément de base de la sécurité entre deux parties qui communiquent sur des réseaux publics. Les certificats sont des déclarations signées numériquement qui contiennent une clé privée ainsi que le nom du propriétaire ou sujet du certificat. Les certificats sont également signés par l'organisme émetteur ou autorité de certification (CA). Si l'autorité de certification signe le certificat, elle confirme que la clé privée qui est associée à la clé publique du certificat est en la possession de l'utilisateur nommé dans le certificat.

Les certificats constituent un mécanisme pour l'établissement d'une relation entre une clé publique et l'entité détentrice de la clé privée correspondante. La plupart des certificats sont basés sur le standard X.509 version 3 de l'ITU-T (International Telecommunication Union, Telecommunication Standardization Sector).

Vous pouvez utiliser des certificats pour effectuer les tâches suivantes :
  • Sécurisation des communications entre deux utilisateurs ou ordinateurs pour empêcher l'affichage non autorisé du message ou du contenu de fichier transmis.
  • Signature numérique d'un échange électronique (comme un transfert de fichier ou un message) afin de garantir qu'il n'a subi aucune modification durant le transfert.
  • Vérification de l'identité d'un individu ou d'un ordinateur.
  • Cryptage des données contenues dans un système de stockage, comme un disque dur ou une bande.
  • Certification qu'un fichier tel qu'un pilote de périphérique a été approuvé et n'a pas été modifié entre le processus de test et le processus d'installation.
En général, les certificats utilisent l'extension .cer et possèdent les mêmes propriétés que d'autres fichiers de l'ordinateur. Ils résident dans des banques de certificats stockées dans l'ordinateur. Windows 2000 inclut les certificats de diverses autorités de certification publiques au standard X.509 version 3, telles que VeriSign, Thawte et SecureNet. Windows 2000 intègre également un service Certificate Server X.509 version 3, qui vous permet de créer votre propre autorité de certification et de distribuer des certificats au sein de votre organisation et à des clients ou ordinateurs externes. Cette fonctionnalité apporte une grande souplesse lors du déploiement des certificats.

Utilisation de certificats avec les serveurs virtuels

Cette section vous aidera à mieux comprendre les raisons d'utiliser des certificats avec vos serveurs virtuels.

Serveurs virtuels POP3 (Post Office Protocol version 3) et IMAP4 (Internet Message Access Protocol version 4)

Les serveurs virtuels POP3 et IMAP4 fournissent les services nécessaires à l'obtention par les clients POP3 ou le client IMAP4 tel que Microsoft Outlook Express, de messages électroniques de votre ordinateur Exchange 2000. Vous opterez pour l'utilisation des protocoles POP3 ou IMAP4 pour obtenir des messages électroniques d'Exchange 2000 si les vitesses de connexion sont très lentes et que les utilisateurs n'ont pas besoin de toutes les fonctionnalités du programme client Outlook.

Cependant, les protocoles POP3 et IMAP4 utilisent le format texte clair pour l'envoi de messages et pour l'authentification. Si vous ajoutez un certificat aux serveurs virtuels POP3 ou IMAP4, vous pouvez offrir le cryptage SSL (Secure Sockets Layer) et avoir la certitude que la séquence d'authentification et les corps de message sont cryptés tout au long du transfert sur les réseaux publics.

Serveurs virtuels SMTP (Simple Mail Transfer Protocol)

Les serveurs virtuels SMTP assurent les services suivants, par eux-mêmes ou en conjonction avec un connecteur SMTP :
  • Collecte et remise de courrier en relation avec des serveurs SMTP externes.
  • Routage de courrier entre groupes de routage Exchange Server.
  • Réception de courrier des clients POP3/IMAP4.
Ces conditions peuvent s'exclure mutuellement. En effet, vous ne pouvez pas configurer le serveur virtuel SMTP qui envoie et reçoit du courrier vers et à partir de domaines externes au moyen du connecteur SMTP Exchange pour l'utilisation du cryptage SSL. La plupart des serveurs SMTP sur Internet ne prennent pas SSL en charge. Cependant, si vous utilisez SMTP en tant que mécanisme de remise de messages électroniques POP3 et IMAP4, vous devez crypter ces transactions, surtout si vous avez déjà configuré SSL pour le processus de collecte de messages POP3 ou IMAP4.

Microsoft vous recommande de créer des serveurs virtuels SMTP séparés - un pour une utilisation avec les groupes de routage Exchange Server, et l'autre pour la remise de messages POP3 et IMAP4 - et de configurer les deux serveurs virtuels avec des certificats et SSL. Vous pouvez alors utiliser le serveur virtuel SMTP par défaut pour la connexion aux domaines externes au moyen du connecteur SMTP.

Serveurs virtuels HTTP (Hypertext Transfer Protocol)

En général, vous utilisez des certificats avec les serveurs virtuels HTTP (Hypertext Transfer Protocol) pour la prise en charge des utilisateurs qui obtiennent leurs messages électroniques via Microsoft Outlook Web Access (OWA). À cette fin, il peut être préférable d'obtenir un certificat d'un tiers. Avec un certificat émis par un tiers, les utilisateurs peuvent se connecter à leurs boîtes aux lettres à partir d'ordinateurs publics, tels que ceux disponibles dans les kiosques ou les cybercafés.

Serveurs virtuels NNTP (Network News Transfer Protocol)

Utilisez des certificats avec les serveurs virtuels NNTP si les conditions suivantes sont vraies :
  • Certains de vos clients se connectent aux dossiers publics de Exchange 2000 en utilisant NNTP.
  • Vous utilisez NNTP pour répliquer des dossiers publics entre organisations.
En général, les connexions aux serveurs de groupes de discussion USENET ne prennent en charge ni l'authentification ni le cryptage. Par conséquent, si vous utilisez des certificats avec NNTP, vous devez créer pour cela un second serveur virtuel NNTP.

Sélection d'une source de certificat

Trois possibilités s'offrent à vous pour l'obtention de certificats pour vos serveurs virtuels :
  • Vous pouvez acquérir des certificats individuels auprès d'une autorité de certification externe.
  • Vous pouvez devenir une autorité de certification subordonnée à une autorité de certification externe.
  • Vous pouvez implémenter et gérer votre propre structure d'autorité de certification racine.
Il est possible de combiner ces approches. Vous pouvez, par exemple, créer votre propre structure d'autorité de certification et acquérir des certificats individuels auprès d'une autorité de certification externe.

Achat de certificats auprès d'une autorité de certification externe

Vous pouvez demander à une autorité de certification externe, telle que VeriSign ou Thawte, des certificats qui sont vérifiés par l'un des certificats racine installés avec Windows 2000. Vous pouvez acquérir des certificats individuels auprès d'une autorité de certification externe si les conditions suivantes sont vraies :
  • Vous voulez garantir une connectivité sécurisée à des utilisateurs généralistes sur Internet (par exemple, dans un environnement e-commerce).
  • Vous voulez prendre en charge des utilisateurs qui doivent se connecter à partir d'ordinateurs publics, par exemple dans des kiosques ou des cybercafés.
  • Vous ne pouvez pas, ou ne voulez pas prendre en charge votre propre environnement d'autorité de certification.
Ceci constitue le moyen le moins cher de se procurer un certificat, dont le prix se situe en général autour de 600 euros. Par exemple, si vous achetez un certificat par ce biais, les employés peuvent se connecter en toute sécurité à leur boîte aux lettres, à partir de n'importe quel ordinateur exécutant Windows et Microsoft Internet Explorer 4.0 ou version ultérieure.

Comment devenir une autorité de certification subordonnée à une autorité de certification externe

Pour suivre cette approche, vous devez vous définir comme une autorité de certification subordonnée certifiée par une autorité de certification externe. Cela veut dire que vous pouvez émettre plusieurs certificats qui sont approuvés parce que liés à des certificats accessibles au public, plutôt que d'acheter chaque certificat séparément. Cependant, il vous incombe toujours de gérer votre propre structure d'autorité de certification et le processus d'approbation prend entre trois et six mois et coûte 50 000 euros au minimum. À titre d'exemple, Microsoft est une autorité de certification subordonnée certifiée par VeriSign.

Envisagez de devenir une autorité de certification subordonnée si les conditions suivantes sont vraies :
  • Vous voulez fournir un grand nombre de certificats accessibles au public, par exemple pour la certification de pilotes de périphériques.
  • Vous pouvez fournir l'expertise et le support nécessaires à l'implémentation et à la gestion d'une autorité de certification subordonnée.
  • Vous souhaitez pouvoir créer, gérer et révoquer librement des certificats accessibles au public.

Implémentation et gestion de sa propre structure d'autorité de certification racine

Créez votre propre structure d'autorité de certification racine si les conditions suivantes sont vraies :
  • Vous avez la capacité de créer une autorité de certification racine fiable et efficace, et vous disposez de l'équipement nécessaire pour cela.
  • Vous fournissez la connectivité uniquement aux utilisateurs de votre propre organisation ou à un nombre limité de clients, utilisateurs ou ordinateurs externes.
  • Vous utilisez des certificats pour identifier des individus en associant un certificat avec un compte de connexion particulier.
  • Vous voulez avoir le maximum de liberté et de souplesse pour créer, assigner et révoquer des certificats sans référence à aucune organisation externe.
Si vous implémentez et gérez une structure d'autorité de certification, (ce qui n'est pas une opération simple), les ordinateurs qui émettent et gèrent les certificats doivent être disponibles en permanence. Pour plus d'informations sur la façon d'installer et de configurer un serveur de certificat Microsoft Certificate Server, consultez le Kit de ressources Microsoft Windows 2000 Server et l'aide de Windows 2000.

Vous pouvez combiner ces approches, par exemple, utiliser une autorité de certification externe pour votre site Web de commerce électronique public, et votre propre autorité de certification pour vérifier les identités de vos employés lorsqu'ils se connectent à votre ordinateur Exchange Server via Internet.

Après avoir obtenu votre certificat ou défini votre autorité de certification, vous devez installer les certificats sur les serveurs virtuels Exchange Server. Cette procédure est généralement identique pour tous les types de serveur, sauf pour le serveur virtuel HTTP. Pour installer des certificats sur les serveurs virtuels POP3, IMAP4, SMTP et NNTP, utilisez le Gestionnaire système Exchange. Pour configurer des serveurs virtuels HTTP, utilisez le Gestionnaire des services Internet (cette procédure n'est pas décrite dans cet article).

Demande d'un certificat à une autorité de certification externe

Cette procédure décrit comment installer des certificats à partir d'une autorité de certification externe dans le cas où une demande de certificat doit être préparée et envoyée à l'autorité de certification externe. Le fichier du certificat doit être traité dans une séquence séparée.

Remarque : La procédure suivante s'applique uniquement aux protocoles POP3, IMAP4, SMTP et NNTP. La configuration d'HTTP pour SSL n'est pas abordée dans cet article.
  1. Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, pointez sur Microsoft Exchange, puis cliquez sur Gestionnaire système.
  2. Dans le volet gauche du Gestionnaire système Exchange, double-cliquez sur Serveurs.
  3. Cliquez sur l'ordinateur Exchange Server que vous voulez configurer, et double-cliquez sur le conteneur Protocoles.
  4. Pour chaque protocole que vous voulez configurer, double-cliquez sur l'objet approprié.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur Serveur virtuel (nom du protocole) par défaut, puis cliquez sur Propriétés.
  6. Cliquez sur l'onglet Accès, puis sur le bouton Certificat.
  7. Après le démarrage de l'Assistant Certificat de IIS, cliquez sur Créer un certificat, puis cliquez sur Suivant.
  8. Cliquez sur Préparer la demande, mais ne pas l'envoyer maintenant, puis cliquez sur Suivant.
  9. Assignez un nom approprié au certificat ou acceptez le paramètre par défaut de Serveur virtuel (nom du protocole) par défaut, sélectionnez une longueur en bits, puis cliquez sur Suivant. Remarque : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts).

  10.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Tapez les informations sur l'organisation et l'unité d'organisation pour l'autorité de certification à laquelle vous demandez un certificat, puis cliquez sur Suivant. Ces informations sont en général disponibles sur le site Web de l'autorité de certification, ou elles vous sont envoyées lors de votre inscription à l'autorité de certification.

  11.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Tapez le nom usuel de votre site, puis cliquez sur Suivant. Remarque : Si vous voulez autoriser l'accès à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN), pouvant être résolu en externe, et mappé vers l'adresse IP qui est liée au serveur virtuel.

  12.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Sur la page Informations géographiques, tapez les informations Pays/Région, Département/Province et Ville/Localité relatives à votre organisation, puis cliquez sur Suivant.
  13.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Tapez un nom et un chemin d'accès pour l'emplacement où vous voulez créer le certificat ou acceptez le nom de fichier par défaut, puis cliquez sur Suivant.
  14.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Relisez les informations du Résumé du contenu du fichier de demande, puis cliquez sur Suivant.
  15.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). La page finale atteste qu'un certificat a été créé avec le nom de fichier spécifié. Le paramètre par défaut est nom du lecteur :\certreq.txt.
  16.  : Les clés de grande longueur affectent les performances (et les coûts). Cliquez sur Terminer.

Installation d'un certificat d'une autorité de certification externe

Envoyez à votre autorité de certification le fichier de demande de certificat que vous avez créé dans la section précédente. Vous pouvez également transmettre la demande via le Web si votre autorité de certification a mis en place une interface à cet effet. Vous recevez un fichier dont l'extension est .cer. Une fois ce fichier reçu, redémarrez l'Assistant Certificat pour installer ce certificat.
  1. Sur le serveur virtuel que vous avez utilisé dans la section précédente, cliquez sur Propriétés, cliquez sur l'onglet Accès, puis sur le bouton Certificat.
  2. Lorsque l'Assistant redémarre et qu'il vous est notifié que vous avez une demande de certificat en attente, cliquez sur Suivant.
  3. Sur la page Demande de certificat en attente, cliquez sur Traiter la demande en attente et installer le certificat, puis cliquez sur Suivant.
  4. Dans la zone Traiter une demande de certificat en attente, tapez le chemin d'accès du certificat que vous avez reçu de l'autorité de certification externe.
  5. Relisez la page Résumé du certificat, puis cliquez sur Suivant.

    Les informations contenues dans le certificat telles que : émetteur, date d'expiration, objet et nom convivial, sont affichées sur la page Résumé du certificat.
  6. Dès que vous recevez la notification de l'installation du certificat sur le serveur virtuel, cliquez sur Terminer.

Installation d'un certificat émis par Microsoft Certificate Server

Si vous avez installé les services Microsoft Certificate Server sur Windows 2000 en tant qu'autorité de certification racine ou en tant qu'autorité de certification subordonnée, vous pouvez envoyer directement votre demande de serveur de certificat à l'autorité de certification en ligne.

Remarque : Vous ne pouvez envoyer une demande à une autorité de certification en ligne que si vous avez installé l'autorité de certification dans Active Directory en tant qu'autorité de certification d'entreprise, plutôt qu'en tant qu'autorité de certification autonome.
  1. Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, pointez sur Microsoft Exchange, puis cliquez sur Gestionnaire système.
  2. Dans le volet gauche du Gestionnaire système Exchange, double-cliquez sur Serveurs.
  3. Sélectionnez l'ordinateur Exchange Server que vous voulez configurer, et double-cliquez sur le conteneur Protocoles.
  4. Pour chaque protocole que vous voulez configurer, double-cliquez sur l'objet approprié.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur Serveur virtuel (nom du protocole) par défaut, puis cliquez sur Propriétés.
  6. Cliquez sur l'onglet Accès, puis sur le bouton Certificat.
  7. Après le démarrage de l'Assistant Certificat de IIS, cliquez sur Créer un certificat, puis cliquez sur Suivant.
  8. Sur la page Demande ultérieure ou immédiate, cliquez sur Envoyer immédiatement la demande à une Autorité de certification en ligne, puis cliquez sur Suivant.
  9. Assignez un nom approprié pour identifier ce certificat ou acceptez le nom par défaut du Serveur virtuel (nom du protocole) par défaut, cliquez sur une longueur en bits appropriée, puis cliquez sur Suivant.

    Remarque : Les clés de grande longueur affectent les performances.
  10. Tapez les informations d'organisation et d'unité d'organisation pour votre serveur, puis cliquez sur Suivant.
  11. Tapez le nom usuel de votre site, puis cliquez sur Suivant. Ce dernier correspond au nom DNS de domaine complet (FQDN) mappé vers l'adresse IP du serveur virtuel de protocole qui doit utiliser ce certificat. Si les utilisateurs se connectent à ce serveur virtuel à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN) pouvant être résolu en externe.

  12. Ce dernier correspond au nom DNS de domaine complet (FQDN) mappé vers l'adresse IP du serveur virtuel de protocole qui doit utiliser ce certificat. Si les utilisateurs se connectent à ce serveur virtuel à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN) pouvant être résolu en externe. Sur la page Informations géographiques, entrez les informations Pays/Région, Département/Province et Ville/Localité relatives à votre Autorité de certification, puis cliquez sur Suivant.
  13. Ce dernier correspond au nom DNS de domaine complet (FQDN) mappé vers l'adresse IP du serveur virtuel de protocole qui doit utiliser ce certificat. Si les utilisateurs se connectent à ce serveur virtuel à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN) pouvant être résolu en externe. Sur la page Choisir une autorité de certification, vérifiez l'autorité de certification en ligne pour votre organisation, puis cliquez sur Suivant.
  14. Ce dernier correspond au nom DNS de domaine complet (FQDN) mappé vers l'adresse IP du serveur virtuel de protocole qui doit utiliser ce certificat. Si les utilisateurs se connectent à ce serveur virtuel à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN) pouvant être résolu en externe. Relisez les détails que vous avez entrés dans l'assistant sur la page Soumission d'une demande de certificat, puis cliquez sur Suivant. La page finale confirme qu'un certificat est installé sur le serveur virtuel que vous avez sélectionné.

  15. Ce dernier correspond au nom DNS de domaine complet (FQDN) mappé vers l'adresse IP du serveur virtuel de protocole qui doit utiliser ce certificat. Si les utilisateurs se connectent à ce serveur virtuel à partir d'Internet, ce nom doit être un nom de domaine complet (FQDN) pouvant être résolu en externe. Cliquez sur Terminer.

Imposition de communications sécurisées

Une fois le certificat installé, vous pouvez forcer des communications sécurisées sur les protocoles POP3, IMAP4 et SMTP.

Remarque : Le protocole NNTP ne comporte pas de paramètre pour imposer des communications sécurisées.
  1. Cliquez sur Démarrer, pointez sur Programmes, pointez sur Microsoft Exchange, puis cliquez sur Gestionnaire système.
  2. Dans le volet gauche du Gestionnaire système Exchange, double-cliquez sur Serveurs.
  3. Cliquez sur l'ordinateur Exchange Server que vous voulez configurer, et double-cliquez sur le conteneur Protocoles.
  4. Pour chaque protocole sur lequel vous voulez appliquer la sécurité, double-cliquez sur l'objet approprié.
  5. Cliquez avec le bouton droit sur Serveur virtuel (nom du protocole) par défaut, puis cliquez sur Propriétés.
  6. Cliquez sur l'onglet Accès, puis sur le bouton Communication.
  7. Cliquez sur la zone Requérir un canal sécurisé. De plus, vous pouvez cliquer sur la zone Requérir le cryptage 128 bits. Notez toutefois que votre ordinateur Exchange Server et tout ordinateur client qui se connectent doivent prendre en charge le cryptage 128 bits.

  8. De plus, vous pouvez cliquer sur la zone Cliquez sur OK, puis encore sur OK pour accepter les modifications et fermer les propriétés de serveur virtuel.

Vérification de l'installation de votre certificat

Pour confirmer que votre serveur virtuel utilise le cryptage SSL et que le certificat est correctement installé, configurez Outlook Express pour qu'il se connecte en utilisant un canal sécurisé, puis utilisez le Moniteur réseau pour vérifier que les paquets de protocole sont cryptés.
  1. Dans Microsoft Outlook Express, cliquez sur Compte dans le menu Outils.
  2. Cliquez sur l'onglet Courrier (pour POP3, IMAP4 ou SMTP) ou sur l'onglet News (pour NNTP).
  3. Double-cliquez sur le compte Exchange Server pour le protocole approprié, puis cliquez sur l'onglet Avancé.
  4. Cochez la case Ce serveur nécessite une connexion sécurisée (SSL). Si vous cochez cette case, le numéro de port POP3 passe de 110 à 995, le port IMAP4 port de 143 à 993, le port NNTP de 119 à 563 et le port SMTP reste sur le port 25.

  5. Si vous cochez cette case, le numéro de port POP3 passe de 110 à 995, le port IMAP4 port de 143 à 993, le port NNTP de 119 à 563 et le port SMTP reste sur le port 25. Cliquez sur OK pour fermer la zone Propriétés du compte, puis cliquez sur Fermer pour retourner dans Outlook Express.
  6. Si vous cochez cette case, le numéro de port POP3 passe de 110 à 995, le port IMAP4 port de 143 à 993, le port NNTP de 119 à 563 et le port SMTP reste sur le port 25. Exécutez la capture du Moniteur réseau, puis connectez-vous à votre ordinateur Exchange Server en utilisant le compte que vous venez de configurer. Lorsque vous les examinez, notez que les paquets pour le protocole sur lequel vous avez configuré la sécurité sont cryptés.

Dépannage

Si vous exécutez votre propre autorité de certification racine ou si vous avez une autorité de certification subordonnée, notez que si votre environnement Certificate Server ne répond pas, vous pouvez perdre tous les certificats qui sont actuellement émis ainsi que votre liste de révocation de certificats. Si vous perdez les certificats et la liste de révocation de certificats, vos clients ne peuvent pas se connecter de façon sécurisée aux serveurs virtuels de protocole configurés avec ces certificats. Par conséquent, il est essentiel que vous optiez pour l'implémentation de votre propre autorité de certification.

Références

Pour plus d'informations sur Certificate Server, consultez le Kit de ressources Microsoft Windows 2000 et le Kit de ressources Microsoft Exchange 2000 Server.

Les produits tiers décrits dans cet article sont fabriqués par des sociétés indépendantes de Microsoft. Microsoft ne consent aucune garantie, expresse ou implicite, quant aux performances ou à la fiabilité de ces produits.


Propriétés

Numéro d'article: 319574 - Dernière mise à jour: mercredi 30 avril 2003 - Version: 1.0
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Exchange 2000 Server Standard Edition
Mots-clés : 
kbhowto kbhowtomaster KB319574
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com