Options de commutateurs disponibles pour les fichiers Boot.ini de Windows XP et de Windows Server 2003

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 833721 - Voir les produits auxquels s'applique cet article
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Vous pouvez ajouter de nombreux commutateurs différents au fichier Boot.ini pour modifier la manière dont démarre Microsoft Windows XP ou Microsoft Windows Server 2003.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
102873 Conventions d'affectation de noms et utilisation des chemins BOOT.INI et ARC

Plus d'informations

Vous pouvez ajouter les commutateurs suivants au fichier Boot.ini.

Remarque Ces commutateurs s'appliquent à Microsoft Windows XP et à Microsoft Windows Server 2003, sauf indication contraire.

/basevideo

Le commutateur /basevideo force le système en mode VGA 16 couleurs 640x480 standard à l'aide d'un pilote vidéo compatible avec toute carte vidéo. Ce commutateur permet le chargement du système si vous avez sélectionné une résolution graphique ou une fréquence d'actualisation incorrecte. Utilisez-le conjointement au commutateur /sos. Si vous installez un nouveau pilote vidéo et qu'il ne fonctionne pas correctement, vous pouvez utiliser ce paramètre pour démarrer le système d'exploitation. Vous pouvez ensuite supprimer ou mettre à jour le pilote vidéo posant problème ou revenir à sa version précédente.

/baudrate=nombre

Ce commutateur définit la vitesse de transmission du port de débogage utilisé pour le débogage du noyau. Par exemple, tapez /baudrate=9600. La vitesse de transmission par défaut est de 9600 kilobits par seconde (Kbps) si vous utilisez un modem. Elle est de 115 200 Kbps pour un câble Null Modem. 9600 est la vitesse de transmission normale pour un débogage distant par le biais d'un modem. Si ce commutateur est présent dans le fichier Boot.ini, le commutateur /debug est automatiquement activé.

Pour plus d'informations sur la configuration du modem, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
148954 Programmation d'une session de débogage distant à l'aide d'un modem
Pour plus d'informations sur la configuration du câble null modem, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
151981 Comment faire pour configurer une session de débogage distant à l'aide d'un câble null modem

/crashdebug

Ce commutateur charge le débogueur de noyau lorsque vous démarrez le système d'exploitation. Il reste inactif jusqu'à l'apparition d'un message d'erreur d'arrêt. /crashdebug est utile si vous rencontrez des erreurs de noyau aléatoires. Ce commutateur vous permet d'utiliser le port COM pour les opérations normales lorsque Windows est en cours d'exécution. Si Windows se bloque, ce commutateur convertit le port en port de débogage. (Cette action active le débogage distant.)

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
151981 Comment faire pour configurer une session de débogage distant à l'aide d'un câble null modem

/debug

Ce commutateur active le débogueur de noyau lorsque vous démarrez Windows. Il peut être activé à tout moment par un débogueur hôte connecté à l'ordinateur, si vous souhaitez activer le débogage distant en temps réel d'un système Windows par le biais des ports COM. À la différence du commutateur /crashdebug, /debug utilise le port COM, qu'un débogage soit effectué ou non. Utilisez ce commutateur lorsque vous déboguez des problèmes qui se reproduisent régulièrement.

Pour plus d'informations sur le débogage distant, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
121543 Configuration du débogage distant

/debugport=comnuméro

Ce commutateur spécifie le port de communication à utiliser comme port de débogage, où numéro est le port de communication, par exemple COM1, que vous souhaitez utiliser. Par défaut, /debugport utilise le port COM2, s'il existe. Dans le cas contraire, le commutateur utilise COM1. Si vous placez ce commutateur dans le fichier Boot.ini, le commutateur /debug est activé.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
151981 Comment faire pour configurer une session de débogage distant à l'aide d'un câble null modem

/maxmem=nombre

Ce commutateur spécifie en octets le volume de mémoire RAM que Windows peut utiliser. Par exemple, si vous souhaitez que Windows utilise moins de 64 Mo de mémoire, utilisez le commutateur /maxmem=64.

Toutefois, le commutateur /maxmem ne prend pas en compte les trous de mémoire. Par conséquent, nous recommandons d'utiliser plutôt le commutateur /burnmemory. Le commutateur /burnmemory prend en compte les trous de mémoire.

Par exemple, si vous utilisez le commutateur /Maxmem=64 et que le chargement du système requiert 64 Mo de mémoire, il se peut que le système n'ait pas réellement accès à 64 Mo de mémoire en raison d'un trou de mémoire. Dans ce scénario, Windows ne démarrerait pas.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
108393 Option MAXMEM dans le fichier Windows NT Boot.ini

/noguiboot

Ce commutateur désactive l'image bitmap qui affiche la barre de progression du démarrage de Windows. (Cette barre de progression apparaît juste avant l'invite d'ouverture de session.)

/nodebug

Ce commutateur désactive le débogage. Ce scénario peut provoquer une erreur d'arrêt si un programme intègre un point d'arrêt matériel de débogage dans son logiciel.

/numproc=nombre

Ce commutateur définit le nombre de processeurs que Windows utilise au démarrage. Grâce à ce commutateur, vous pouvez forcer un système multiprocesseur à n'utiliser que le nombre de processeurs (nombre) que vous spécifiez. Ce commutateur peut vous aider à résoudre les problèmes de performances et d'unités centrales défectueuses.

/pcilock

Pour les systèmes x86, ce commutateur empêche le système d'exploitation d'affecter dynamiquement les ressources d'entrée matérielle, de sortie matérielle et de demande d'interruption vers des périphériques PCI (Peripheral Connect Interface). Avec ce commutateur, le BIOS configure ces périphériques.

/fastdetect:comnuméro

Ce commutateur désactive la détection des souris série et de bus dans le fichier Ntdetect.com pour le port spécifié. Utilisez ce commutateur si un périphérique autre qu'une souris est connecté à un port série pendant le processus de démarrage. Par exemple, tapez /fastdetect:numéro_com, où numéro est le numéro du port série. Vous pouvez séparer les ports par des virgules si vous souhaitez désactiver plusieurs ports. Si vous utilisez /fastdetect et que vous ne spécifiez pas de port de communication, la détection de la souris série est désactivée sur tous les ports de communication.

Remarque Dans les versions précédentes de Windows, y compris Windows NT 4.0, ce commutateur était nommé /noserialmice.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
131976 Comment faire pour désactiver la détection de périphériques sur des ports série

/sos

Le commutateur /sos affiche les noms des pilotes de périphériques pendant leur chargement. Par défaut, l'écran du chargeur de Windows n'indique que des points de progression. Utilisez ce commutateur avec le commutateur /basevideo pour déterminer quel pilote provoque une défaillance.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
99743 Rôle du fichier BOOT.INI sur Windows 2000 ou Windows NT

/PAE

Utilisez le commutateur /PAE avec l'entrée correspondante dans BOOT.INI pour permettre le démarrage normal d'un ordinateur prenant en charge le mode Extension d'adresse physique (PAE, Physical Address Extension). En Mode sans échec, l'ordinateur démarre en utilisant les noyaux normaux, même si vous spécifiez le commutateur /PAE.

/HAL=nom_fichier

Ce commutateur vous permet de définir la couche d'abstraction matérielle (HAL) chargée au démarrage. Par exemple, tapez /HAL=halmps.dll pour charger Halmps.dll dans le dossier System32. Ce commutateur est utile si vous souhaitez essayer une autre HAL avant de renommer le fichier en Hal.dll. Il l'est également lorsque vous souhaitez essayer de passer d'un démarrage en mode multiprocesseur à un démarrage en mode monoprocesseur et inversement. Pour cela, utilisez ce commutateur avec le commutateur /kernel.

/kernel=nom_fichier

Ce commutateur vous permet de définir le noyau réel chargé au démarrage. Par exemple, tapez /kernel=ntkrnlmp.exe pour charger Ntkrnlmp.exe dans le dossier System32. Grâce à ce commutateur, vous pouvez commuter entre un noyau avec débogage (incluant des codes de débogage) et un noyau normal.

/bootlog

Ce commutateur active l'inscription des événements de démarrage dans le journal, dans un fichier nommé systemroot\Ntbtlog.txt. Pour plus d'informations sur l'inscription des événements de démarrage dans le journal, reportez-vous à l'aide de Windows.

/burnmemory=nombre

Ce commutateur spécifie en mégaoctets le volume de mémoire que Windows ne peut pas utiliser. Utilisez ce paramètre pour vous assurer de la présence d'un problème de performances ou d'autres problèmes relatifs à l'épuisement de la RAM. Par exemple, tapez /burnmemory=128 pour réduire de 128 Mo la mémoire physique disponible pour Windows.

/3GB

Ce commutateur force les systèmes x86 à allouer 3 Go d'espace d'adressage virtuel aux programmes et 1 Go au noyau et aux composants d'exécution. Vous devez spécifier un programme pour tirer profit de l'espace d'adressage virtuel supplémentaire. Grâce à ce commutateur, les programmes du mode Utilisateur peuvent accéder à 3 Go de mémoire au lieu des 2 Go habituels que Windows affecte aux programmes du mode Utilisateur. Ce commutateur fait passer le point de départ de la mémoire du noyau à 3 Go. Certaines configurations de Microsoft Exchange Server 2003 et de Microsoft Windows Server 2003 peuvent exiger ce commutateur.

Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
823440 Utilisation du commutateur /3GB dans Exchange Server 2003 sur un système Windows Server 2003


Pour plus d'informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
171793 Informations sur l'utilisation du réglage de RAM 4GT

/safeboot:paramètre

Ce commutateur entraîne le démarrage de Windows en Mode sans échec. Ce commutateur utilise les paramètres suivants :
  • minimal
  • réseau
  • safeboot:minimal(autre_shell)
  • Mode Restauration des services d'annuaire (pour les contrôleurs de domaine Windows Server 2003 uniquement)
Vous pouvez associer d'autres paramètres Boot.ini à /safeboot:paramètre. Les exemples suivants illustrent les paramètres qui sont effectifs lorsque vous sélectionnez une option de Mode sans échec à partir du menu de récupération au démarrage.
  • Mode sans échec avec mise en réseau
    /safeboot:minimal /sos /bootlog /noguiboot
  • Mode sans échec avec mise en réseau
    /safeboot:réseau /sos /bootlog /noguiboot
  • Mode avec invite de commandes
    /safeboot:minimal(autre_shell) /sos /bootlog /noguiboot
  • Windows en mode Restauration des services d'annuaire.
    (Ce commutateur démarre uniquement sur les contrôleurs de domaine.)
    /safeboot:dsrepair /sos
Remarque Les commutateurs /sos, /bootlog et /noguiboot ne sont pas requis avec ces paramètres, mais ils sont utiles pour la résolution des problèmes. Ces commutateurs sont inclus si vous appuyez sur F8 puis que vous sélectionnez l'un de ces modes.

/userva

Utilisez ce commutateur pour personnaliser la quantité de mémoire allouée aux processus lorsque vous utilisez le commutateur /3GB. Il autorise une plus grande quantité de mémoire du noyau PTE (Page Table Entry, entrée de table de page), mais l'espace mémoire de traitement de pratiquement 3 Go est maintenu.

Remarque Les services de Support technique de Microsoft recommandent vivement d'utiliser une mémoire comprise entre 2900 et 3030 pour le commutateur /USERVA. Cette plage est assez large pour fournir un pool d'entrées de tables de pages système suffisamment grand pour tous les problèmes rencontrés jusqu'à présent. Le paramètre /userva=2900 permet généralement d'approcher le nombre maximum d'entrées de tables de pages système disponibles possible.

Pour plus d'informations sur l'utilisation du commutateur /USERVA, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
316739 Comment faire pour utiliser le commutateur /USERVA dans le fichier Boot.ini pour régler les configurations /3GB
Pour plus d'informations, cliquez sur les numéros ci-dessous pour afficher les articles correspondants de la Base de connaissances Microsoft.
810371 Utilisation du commutateur /Userva sur des ordinateurs Windows 2003 Server exécutant Exchange Server
323427 Comment faire pour modifier manuellement le fichier Boot.ini dans un environnement Windows Server 2003
317526 Comment faire pour modifier le fichier Boot.ini dans Windows Server 2003
317521 Description de la commande Bootcfg et de ses utilisations
289022 Comment faire pour modifier le fichier Boot.ini dans Windows XP
291980 La commande Bootcfg et ses utilisations

/usepmtimer

Le commutateur /usepmtimer spécifie que le système d'exploitation Windows XP ou Windows Server 2003 utilise les paramètres de minuteur PM-TIMER plutôt que ceux du compteur d'horodatage (Time Stamp Counter, TSC) si le processeur prend en charge les paramètres PM_TIMER.

Pour plus d'informations sur l'utilisation du commutateur / usepmtimer, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l'article correspondant dans la Base de connaissances Microsoft.
895980 Les programmes qui utilisent la fonction QueryPerformanceCounter peuvent avoir des performances réduites dans Windows Server 2003 et Windows XP

/redirect

Utilisez ce commutateur pour activer les services de gestion d'urgence (EMS) sur un ordinateur Windows Server 2003, Enterprise Edition. Pour plus d'informations sur EMS, recherchez « Services de gestion d'urgence » dans Aide et support de Windows.

Pour activer EMS en modifiant le fichier Boot.ini sur un ordinateur x86, modifiez la section [boot loader] et la section [operating systems] du fichier Boot.ini. Pour ce faire, configurez les entrées suivantes :
  • Sous [boot loader], ajoutez l'une des instructions suivantes :
    redirect=COMx
    Dans cette instruction, remplacez x par l'un des numéros de port COM suivants :
    1
    2
    3
    4
    redirect=USEBIOSSETTINGS
    Cette instruction permet au BIOS de l'ordinateur de déterminer le port COM à utiliser pour EMS.
  • Sous [boot loader], ajoutez l'instruction optionnelle suivante :
    redirectbaudrate=baudrate
    Remplacez baudrate par l'une des valeurs suivantes :
    9600
    19200
    57600
    115200
    Par défaut, EMS utilise le paramètre de vitesse de transmission 9600 Kbps.
  • Sous [operating systems], ajoutez l'option /redirect à l'entrée de système d'exploitation que vous souhaitez configurer pour utiliser EMS. L'exemple suivant illustre l'utilisation de ces commutateurs :
    [boot loader]
    timeout=30
    default=multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS
    redirect=COM1
    redirectbaudrate=19200
    [operating systems]
    multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS="Windows Server 2003, Enterprise" /fastdetect
    multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS="Windows Server 2003, EMS" /fastdetect /redirect

/channel

Utilisez ce commutateur conjointement aux commutateurs /debug et /debugport pour configurer Windows de manière à envoyer les informations de débogage par le biais d'un port 1394 IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers, Inc.). Pour prendre en charge le débogage par le biais d'un port 1394, les deux ordinateurs doivent exécuter Microsoft Windows XP ou une version ultérieure. Le port 1394 possède au maximum 63 canaux de communication indépendants numérotés de 0 à 62. Différentes implémentations matérielles prennent en charge un nombre différent de canaux sur un bus. Windows XP présente une limite de quatre ordinateurs de destination. Cependant, cette limitation n'existe plus dans Windows Server 2003. Pour effectuer le débogage, sélectionnez un nombre commun de canaux à utiliser à la fois sur l'ordinateur sur lequel s'exécute le débogueur (l'ordinateur hôte) et sur l'ordinateur que vous souhaitez déboguer (l'ordinateur de destination). Vous pouvez utiliser tout nombre compris entre 1 et 62.

Pour configurer l'ordinateur de destination

  1. Modifiez le fichier Boot.ini de manière à ajouter l'option /CHANNEL=x à l'entrée du système d'exploitation que vous avez configurée pour le débogage. Remplacez x par le numéro de canal que vous souhaitez utiliser. Par exemple, configurez la zone [operating systems] du fichier Boot.ini de manière à ce qu'elle ressemble à ceci :
    [boot loader]
    timeout=30
    default=multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS
    [operating systems]
    multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINDOWS="Windows Server 2003, Enterprise" /fastdetect /debug /debugport=1394 /CHANNEL=3
  2. Branchez le câble 1394 à l'un des ports 1394.
  3. Désactivez le contrôleur hôte 1394 sur l'ordinateur de destination. Pour ce faire, démarrez le Gestionnaire de périphériques, cliquez avec le bouton droit sur le périphérique, puis cliquez sur Désactiver.
  4. Redémarrez l'ordinateur.

Pour configurer l'ordinateur hôte :

  1. Branchez le câble 1394 à l'un des ports 1394.
  2. Installez les fichiers binaires du débogueur du noyau.
  3. Démarrez une invite de commandes. Appuyez sur Entrée après avoir tapé chacune des commandes suivantes :
    set_NT_DEBUG_BUS=1394
    set_NT_DEBUG_1394_CHANNEL=x
    kd -k
  4. Accédez au dossier dans lequel vous avez installé le débogueur de noyau, puis tapez la commande suivante :
    kd.exe
Lorsque vous démarrez le débogueur pour la première fois, un pilote 1394 virtuel s'installe. Ce pilote permet au débogueur de communiquer avec l'ordinateur de destination. Vous devez avoir ouvert une session avec des droits d'administrateur pour que l'installation du pilote s'effectue correctement.

Propriétés

Numéro d'article: 833721 - Dernière mise à jour: lundi 10 juin 2013 - Version: 7.1
Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Windows Server 2003, Enterprise Edition (32-bit x86)
  • Microsoft Windows Server 2003, Standard Edition (32-bit x86)
  • Microsoft Windows Server 2003, Web Edition
  • Microsoft Windows XP Professional
  • Microsoft Windows XP Édition familiale
Mots-clés : 
KB833721
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com