Description du Service Pack 2 pour SQL Server 2000 : le 9 novembre 2001

Traductions disponibles Traductions disponibles
Numéro d'article: 889552
Agrandir tout | Réduire tout

Sommaire

Résumé

Microsoft SQL Server 2000 Service Pack 2 (SP2) fournit les mises à jour pour les composants de base de données d'une installation de SQL Server 2000. Cet article décrit les éléments suivants :
  • Comment faire pour supprimer le Service Pack 2 et les versions de service pack.
  • Procédure de téléchargement et de l'extraction du Service Pack 2.
  • Comment installer le Service Pack 2.
  • Explique comment redistribuer les composants de base de données des composants de client Service Pack 2.
  • Comment gérer les problèmes qui affectent les sites sur les serveurs qui exécutent le Service Pack 2.

Contenu

Plus d'informations

1.0 Présentation

Cette version du Service Pack 2 (SP2) pour Microsoft SQL Server 2000 est fournie en trois parties :
  • Database Components SP2 fournit les mises à jour pour les composants de base de données d'une instance de SQL Server 2000, à l'exclusion des instances de SQL Server 2000 Desktop Engine. Database Components SP2 inclut les mises à niveau vers :
    • Le moteur de données.
    • Outils clients de base de données et les utilitaires de SQL Server Enterprise Manager et osql.
    • Composants de connectivité client de base de données, comme le fournisseur Microsoft OLE DB pour SQL Server 2000, le pilote ODBC de SQL Server 2000 et le client Net-Libraries.
  • Analysis Services SP2 fournit les mises à jour pour les composants de SQL Server 2000 Analysis Services d'une installation de SQL Server 2000, y compris :
    • Analysis Services.
    • Composants clients Analysis Services, qui incluent Analysis Manager et le fournisseur Microsoft OLE DB pour Analysis Services.
    • Composants de connectivité client de base de données, comme le fournisseur Microsoft OLE DB pour SQL Server 2000, le pilote ODBC de SQL Server 2000 et le client Net-Libraries.
  • Desktop Engine SP2 fournit les mises à jour pour les composants de base de données d'une instance de SQL Server 2000 Desktop Engine (également appelé MSDE 2000), y compris :
    • Le moteur de données.
    • Composants de connectivité client de base de données, comme le fournisseur Microsoft OLE DB pour SQL Server 2000, le pilote ODBC de SQL Server 2000 et le client Net-Libraries.
Ces trois parties de SP2 peuvent être appliquées individuellement, comme suit :
  • Sites de SQL Server 2000 peuvent utiliser Database Components SP2 pour mettre à niveau leurs composants de base de données sans mettre à niveau leurs composants Analysis Services ou leurs instances de SQL Server 2000 Desktop Engine.
  • Les sites Analysis Services 2000 peuvent utiliser Analysis Services SP2 pour mettre à niveau leurs composants Analysis Services sans mettre à niveau les instances de Desktop Engine ou leurs composants de base de données.
  • Les sites Desktop Engine peuvent utiliser Desktop Engine SP2 pour mettre à niveau les instances de Desktop Engine sans mettre à niveau Analysis Services ou les instances d'autres éditions de SQL Server 2000.

    Remarque :Si vous avez des instances distinctes de Desktop Engine et d'autres éditions de SQL Server sur le même ordinateur, vous devez appliquer Desktop Engine SP2 aux instances Desktop Engine 2000 et Database Components SP2 aux autres instances de SQL Server 2000.
Pour plus d'informations sur l'installation de Desktop Engine, reportez-vous à la Section 2.2 »Fichier de Desktop Engine SP2« et la Section 3.7 »Installation de Desktop Engine SP2."

Remarque :Desktop Engine SP2 est le seul service pack partie disponible en portugais (Brésil), suédois et hollandais car SQL Server 2000 Desktop Engine est la seule version de SQL Server 2000 existe pour ces langues. Les composants de SQL Server 2000 mis à niveau par Database Components SP2 ou de Analysis Services SP2 ne sont pas disponibles dans ces langues. Portugais (Brésil), néerlandais, suédois et les utilisateurs want appliquer le Service Pack 2 à une version de SQL Server autre que Desktop Engine doivent télécharger les fichiers de Service Pack 2 qui correspond à la langue de l'édition qu'ils va mettre à niveau, telles que le téléchargement de la langue anglaise des fichiers Service Pack 2 s'ils exécutent une version anglaise de SQL Server 2000. Vous trouverez ci-dessous les instructions de téléchargement dans la Section 2.0"Téléchargement et extraction de SP2."
Détails d'installation SP2 des composants de base de données
Installation SP2 des composants de base de données détecte automatiquement quelle édition de SQL Server 2000 est présente sur l'instance de SQL Server 2000 est mis à niveau et met à jour uniquement les composants qui ont été installés pour cette instance. Par exemple, lorsque le service pack est appliqué à un ordinateur qui exécute SQL Server 2000 Édition Standard, il essaiera pas à niveau les composants fournis exclusivement avec SQL Server 2000 Édition entreprise.

Database Components SP2 peut être appliqué à une seule instance par défaut ou une instance nommée de SQL Server. Si plusieurs instances de SQL Server 2000 doivent être mis à niveau vers SP2, vous devez appliquer SP2 à chaque instance. Lorsqu'une instance sur un ordinateur équipé d'une ou plusieurs instances de SQL Server 2000 est mis à niveau vers SP2, tous les outils seront mis à niveau vers SP2. Il ne sont pas des copies distinctes des outils pour chaque instance sur un ordinateur.
Suppression du Service Pack 2
Lorsque le service pack est installé, il modifie les tables système pour des raisons de maintenance et il met également à niveau les bases de données utilisateur et de distribution qui sont membres d'une topologie de réplication. En raison de ces modifications, SP2 ne peut pas être supprimé facilement. Pour revenir à la version en cours d'exécution avant l'installation de SP2, vous devez d'abord désinstaller l'instance de SQL Server 2000. Vous devez réinstaller cette instance de SQL Server 2000. Si vous exécutiez SQL Server 2000 SP1, vous devez réappliquer SP1 à l'instance. Pour plus d'informations sur la désinstallation de SP2, voir la Section 3.13"Désinstallation de SP2."

Remarque :Pour supprimer le Service Pack 2, vous devez disposer d'une sauvegarde des bases de données master, modelet msdb, juste avant l'application de SP2. Pour plus d'informations, consultez la Section 3.1"Sauvegardez vos bases de données SQL Server« et la Section 3.2 »Sauvegardez vos bases de données Analysis Services."
Informations supplémentaires sur le Service Pack 2
Une liste des correctifs contenus dans ce service pack est fournie dans l'article Q306908 de la Base de connaissances Microsoft. Chaque correctif énuméré dans 306908 comporte un lien vers un article de la Base de connaissances qui décrit le problème résolu par le correctif. Ces articles sont publiés à la Microsoft Product Support Services Knowledge Base.
Suivez les liens vers les articles FIX pour afficher des informations sur chaque correctif.

Toute information relative à SQL Server 2000 Service Pack 2 qui n'était pas disponible à temps pour être inclus dans ce fichier Lisez-moi sera publiée dans l'article Q306909 de la Base de connaissances Microsoft. Cet article est disponible sur le Microsoft Product Support Services Knowledge Base.
Correctifs QFE
Si vous avez reçu un correctif après le 3 octobre 2001, le correctif n'est pas susceptible d'être inclus dans le SP2. Contactez votre fournisseur principal de support technique sur les correctifs de SP2.

1.1 Qui identifie la version actuelle de SQL Server ou Analysis Services.

Utilisez les techniques suivantes pour savoir quelle version de SQL Server ou d'Analysis Services que vous avez installé.
SQL Server
Pour identifier la version de SQL Server 2000 que vous avez installé, type, sélectionnez @@VERSION à l'invite de commande lorsque vous utilisez les utilitaires osqlou isqlou dans la fenêtre de requête dans l'Analyseur de requêtes SQL. Le tableau suivant montre la relation entre la chaîne de version rapportée par @@VERSION et le numéro de version de SQL Server 2000.
Réduire ce tableauAgrandir ce tableau
@@VERSIONVersion de SQL Server 2000
8.00.194Version commerciale de SQL Server 2000
8.00.384Database Components SP1
8.00.532SP2 des composants de base de données
Desktop Engine on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2) Enterprise Evaluation Edition on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2) Developer Edition on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2) Personal Edition on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2) Standard Edition on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2) Enterprise Edition on Windows NT 5.0 (Build 2195: Service Pack 2)
Remarque :Le début de la ligne indique l'édition de SQL Server. Cela est suivi d'informations de système d'exploitation actuel.

Analysis Services
Pour identifier la version de Analysis Services que vous avez installé, procédez comme suit :
  1. Dans le menu Démarrer , pointez sur Programmes, SQL Server 2000, Analysis Services, puis cliquez sur Analysis Manager.
  2. Dans l'arborescence de Analysis Manager, cliquez droit sur le n?ud Analysis Servers et sélectionnez à propos de Analysis Services.
  3. Le tableau suivant indique quelle version de Analysis Services que vous avez.
Réduire ce tableauAgrandir ce tableau
Aide surVersion de Analysis Services
8.0.194SQL Server 2000 Analysis Services RTM
8.0.382Analysis Services SP1
8.0.532Analysis Services SP2

2.0 Téléchargement et extraction du SP2

Ce service pack est distribué de trois façons :
  • Sur le CD-ROM du Service Pack 2 pour SQL Server 2000contenant des service packs pour les composants suivants :
    • SP2 des composants de base de données
    • Analysis Services SP2
    • Desktop Engine SP2
    Remarque :Ce CD-ROM contient tous les fichiers nécessaires à la mise à niveau des instances existantes de Desktop Engine. Le nombre maximal d'instances prises en charge pour Desktop Engine est de 16.
  • Dans les trois fichiers auto-extractibles qui peuvent être téléchargés à partir d'Internet :
    • SQL2KSP2.exe (SP2 des composants de base de données)
    • SQL2KASP2.exe (Analysis Services Service Pack 2)
    • SQL2KDeskSP2.exe (Desktop Engine SP2)
    Remarque :Le fichier SQL2KDeskSP2.exe comprend une mise à niveau pour une seule instance de Desktop Engine qui a été créée avec sqlrun01.msi. Pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 2.2 »Fichier de Desktop Engine SP2."
  • Sur SQL Server 2000 Desktop Engine Service Pack 2 CD-ROM(moteur de bureau uniquement)
Remarque :Seulement le SQL Server CD-ROM 2000 Desktop Engine Service Pack 2contient les modules de fusion ou les fichiers .msi requis pour installer une nouvelle instance de Desktop Engine.

2.1 Fichiers de base de données et Analysis Services SP2

Lors du téléchargement et extraction des composants de base de données ou les fichiers d'installation de Analysis Services SP2 à partir d'Internet, utilisez les instructions suivantes.

Téléchargez un des fichiers répertoriés dans la section 2.0 et placez le fichier auto-extractible dans un dossier sur l'ordinateur qui exécute l'instance de SQL Server 2000 sur lequel vous installez ce service pack. À partir de ce dossier, exécutez le fichier. Le programme d'auto-extraction vous demandera le nom du dossier dans lequel vous souhaitez placer les fichiers du service pack.

Sur le lecteur local où vous avez téléchargé les fichiers d'installation du service pack, vous aurez besoin d'espace environ trois fois la taille du fichier auto-extractible. Cela inclut l'espace pour stocker le fichier, l'espace de stockage des fichiers extraits du service pack et un espace de travail temporaire requis par le programme d'auto-extraction lui-même.

Vous pouvez renommer le dossier choisi après extraction des composants ; Toutefois, assurez-vous que le nom du répertoire ne contient-elle pas d'espaces vides. Vous pouvez utiliser le même dossier cible pour chacun des fichiers ci-dessus ; ils ne seront pas écraser ou interférer entre eux.

Les fichiers auto-extractibles sont utilisés pour générer un ensemble de répertoires et de fichiers sur votre ordinateur sont les mêmes que ceux présents sur le CD-ROM du Service Pack 2. Si vous téléchargez le Service Pack 2, vous devez extraire les fichiers pour construire les répertoires service pack avant d'exécuter le programme d'installation de SQL Server.

Pour les composants de base de données et Analysis Services, le processus d'installation est identique pour le CD-ROM SP2 et les fichiers SP2 extraits.

Remarque :Certains des fichiers dans les service packs sont des fichiers système afin que vous ne pouvez pas les afficher, sauf si vous suivez cette procédure : dans l'Explorateur Windows, dans le menu affichage , cliquez sur Options, cliquez sur l'onglet affichage , puis activez la case à cocher Afficher tous les fichiers .

2.2 Desktop Engine SP2 fichier

Lors du téléchargement et extraction du fichier d'installation de Desktop Engine SP2 à partir d'Internet, utilisez les instructions suivantes.

Téléchargez et extrayez le fichier Desktop Engine SP2 comme décrit ci-dessus pour les composants de base de données et les fichiers de Analysis Services SP2, avec les exceptions suivantes.

Si vous téléchargez le fichier Desktop Engine SP2 à partir d'Internet, vous pouvez appliquer le service pack uniquement aux instances de Desktop Engine installées à partir de sqlrun01.msi. Si vous tentez d'appliquer le service pack aux instances créées à l'aide de sqlrun02.msi ? sqlrun16.msi à partir du fichier Setup.exe qui a été téléchargé à partir d'Internet, vous recevrez une des erreurs suivantes :
Ce package d'installation n'a pas pu être ouvert. Vérifiez que le package existe et que vous pouvez y accéder, ou contactez le revendeur de l'application pour vérifier qu'il s'agit d'un package Windows Installer valide.
- ou -
Le correctif de mise à niveau ne peut pas être installé par le service Windows Installer car le programme doit être mis à niveau peut être manquant ou le correctif de mise à niveau peut mettre à jour une version différente du programme. Vérifiez que le programme qui doit être mis à niveau est installé sur votre ordinateur et que le correctif de mise à niveau est correct.
Pour mettre à niveau les instances de Desktop Engine créées à l'aide de sqlrun02.msi - sqlrun16.msi, vous devez appliquer le service pack à partir du CD-ROM de Microsoft.

3.0 Installation de Service pack

Pour installer SP2, suivez les instructions d'installation ci-dessous. Pas toutes les étapes sont requises selon les composants de SQL Server 2000 ou les configurations à laquelle est appliqué le service pack suivant :
  • Composants du serveur de base de données
  • Composants Client de base de données
  • Analysis Services
  • Desktop Engine
  • Cluster de basculement
  • Serveur de réplication
Pour chaque étape de l'installation, les composants applicables sont répertoriés.

Remarque :Le service pack est spécifique de la langue. Appliquez le service pack avec le même langage que le composant SQL Server que vous mettez à niveau.

Remarque :Avant d'installer SP2 dans la version française de Windows NT 4.0, lisez et suivez les instructions fournies dans l'article 259484 de la Base de connaissances. Vous pouvez accéder à l'article à partir de la Microsoft Product Support Services Knowledge Base.

Avant de commencer une installation
Modifié à partir de SP1

Les éléments suivants s'applique à toutes les installations de composants à l'exception de Analysis Services :

Le programme d'installation de SP2 ne met pas à niveau les bases de données utilisateur qui sont activement impliqués dans les topologies de réplication. Bases de données qui ne sont pas impliqués dans les topologies de réplication n'ont pas toutes les dépendances sur SP2. Par exemple :
  • Vous pouvez restaurer une sauvegarde de base de données utilisateur à partir d'une instance de SQL Server 2000 ou SQL Server 2000 SP1 à une instance de SQL Server 2000.
  • Vous pouvez restaurer une sauvegarde de base de données utilisateur à partir d'une instance de SQL Server 2000 SP2 à une instance de SQL Server 2000 SP2, à une instance de SQL Server 2000 SP1 ou à une instance de SQL Server 2000.
  • Vous pouvez détacher une base de données utilisateur à partir d'une instance de SQL Server 2000 ou SQL Server 2000 SP1 et l'attacher à une instance de SQL Server 2000 SP2.
  • Vous pouvez détacher une base de données utilisateur à partir d'une instance de SQL Server 2000 SP2 et l'attacher à une instance de SQL Server 2000 ou SQL Server 2000 SP1.
  • Vous pouvez prendre part dans l'envoi de journaux entre des instances de SQL Server 2000, Service Pack 1 de SQL Server 2000 et SQL Server 2000 SP2. Le programme d'installation de SP2 mise à niveau des bases de données utilisateur qui sont membres d'une topologie de réplication.
Avant d'installer SP2, vérifiez que les groupes de fichiers et de bases de données de réplication sont accessibles en écriture et que le compte d'utilisateur exécutant le programme d'installation est autorisé à accéder aux bases de données. Pour plus d'informations sur l'application de SP2 à des bases de données impliquées dans des topologies de réplication, voir la Section 3.11"L'installation sur des serveurs répliqués."

Si le programme d'installation de SP2 détecte des bases de données utilisateur ou les groupes de fichiers qui ne sont pas accessibles en écriture, il :
  • Applique les mises à jour de réplication SP2 à toutes les bases de données utilisateurs accessibles en écriture.
  • Écrit une liste des bases de données non accessibles en écriture dans le journal d'installation, situé à winnt\sqlsp.log.
  • Affiche le message d'avertissement suivant :
    Le programme d'installation a détecté une ou plusieurs bases de données et groupes de fichiers qui ne sont pas accessibles en écriture.
Vous pouvez ignorer cet avertissement sauf si certaines des bases de données répertoriées dans le journal d'installation appartiennent à une topologie de réplication. Si une des bases de données non accessibles en écriture répertoriées dans le journal d'installation appartiennent à une topologie de réplication, vous devez rendre ces bases de données accessible en écriture et réappliquer le programme d'installation de SP2 à cette instance de SQL Server 2000.

Remarque :Ce message n'affecte pas les installations sans assistance. Pour plus d'informations sur les installations sans assistance, consultez la Section 4.0"Installations sans assistance."

Pour plus d'informations sur la définition d'une base de données accessible en écriture, consultez la Section 3.12"Application de SP2 à des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers."Pour plus d'informations sur la réapplication de SP2, consultez la Section 3.14"Réapplication de SP2."

Remarque :Lors de l'installation, le programme d'installation ne distingue pas les bases de données en lecture seule et qui sont hors ligne ou suspectes. Si une base de données de réplication ou un groupe de fichiers se trouve dans une de ces conditions lors de l'installation et est impliqué dans une topologie de réplication, le service pack doit être réappliqué une fois la base de données accessible en écriture.

Remarque :Dans la mesure où les bases de données non accessibles en écriture ne provoquent plus l'échec du programme d'installation, vous n'avez plus besoin de supprimer avant la mise à niveau vers SP2 d'envoi de journaux.

Préparation d'un serveur de gestion de systèmes distribués installation

SQL Server 2000 Service Pack 2 ne peut pas être installé à distance. Toutefois, vous pouvez utiliser Microsoft Systems Management Server pour installer SP2 automatiquement sur plusieurs ordinateurs exécutant Microsoft Windows NT Server 4.0. Pour ce faire, vous devez utiliser un fichier de définition de package (Smssql2ksp2.pdf file) qui automatise la création d'un package SQL Server dans Systems Management Server. Le package SQL Server peut ensuite être distribué et installé sur les ordinateurs exécutant Systems Management Server. Sms2kdef.bat est un fichier batch qui détecte la plate-forme de l'ordinateur et exécute la version appropriée du programme d'installation.

Systems Management Server ne peut pas être utilisé pour installer Desktop Engine SP2.

3.1 Sauvegarde de vos bases de données SQL Server

Les éléments suivants s'applique à toutes les installations de composants à l'exception des composants clients de base de données :

Avant d'installer Database Components SP2 ou Desktop Engine SP2, sauvegardez les bases de données master, msdbet model. Installation du service pack modifie les bases de données master, msdbet model, qui deviennent incompatibles avec les versions antérieures au Service Pack 2 de SQL Server. Ces sauvegardes sont nécessaires si vous décidez de réinstaller SQL Server 2000 sans SP2.

Mieux vaut également sauvegarder vos bases de données utilisateur, même si SP2 effectuera uniquement les mises à jour dans les bases de données qui sont membres de topologies de réplication.

3.2 Sauvegarde de vos bases de données Analysis Services

Les éléments suivants s'applique uniquement aux Services d'analyse :

Avant d'installer Analysis Services SP2, sauvegardez vos bases de données Analysis Services en créant une copie de votre dossier Microsoft Analysis Services\Data, qui est installé par défaut dans le dossier C:\Program Files. Si vous n'avez pas migré le référentiel Analysis Services vers SQL Server, effectuez une copie de sauvegarde du fichier Msmdrep.mdb, situé dans le dossier Microsoft Analysis Services\bin. Vous pouvez également enregistrer vos entrées de Registre Analysis server en exécutant Regedit.exeet à l'aide de l'élément à Exporter un fichier du Registredans le menu Registrepour exporter la clé
HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\OLAP Server
pour un fichier de sauvegarde.

3.3 Vérification que les bases de données système disposent de suffisamment d'espace libre

Les éléments suivants s'applique à toutes les installations de composants à l'exception des composants clients de base de données et Analysis Services :

Si l'option étendue automatiquen'a pas été sélectionnée pour les bases de données masteret msdb, les bases de données doivent avoir au moins 500 kilo-octets (Ko) d'espace libre. Pour vérifier qu'ils ont cet espace, exécuter le système sp_spaceusedprocédure stockée pour la base de données masterou msdb. Si l'espace non alloué dans une base de données est inférieur à 500 Ko, augmentez la taille de la base de données. Pour plus d'informations, consultez « Développement d'une base de données » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

Si l'option étendue automatiquea été sélectionnée pour les bases de données masteret msdb, et il existe suffisamment d'espace sur les lecteurs, vous pouvez ignorer cette étape.

Pour vérifier que cette option a été activée dans SQL Server 2000, ouvrez SQL Server Enterprise Manager, cliquez sur l'icône de la base de données et cliquez sur Propriétés. Vérifiez que la case à cocher fichier à croissance automatiqueest activée.

Pour vérifier que cette option a été sélectionnée dans Desktop Engine, exécutez les instructions SQL suivantes :
  • sp_helpdb maître
  • sp_helpdb msdb
Dans la sortie de ces instructions, vérifiez que la colonne de croissance n'est pas 0.

3.4 Arrêt des services et des applications avant d'exécuter le programme d'installation de SP2

Les éléments suivants s'applique à tous les composants :

Vous pouvez appliquer SP2 sans arrêter les services. Si vous n'arrêtez pas les services, vous êtes invité à redémarrer lorsque le programme d'installation est terminée. Sans redémarrer l'ordinateur, les services puissent démarrer.

Vous pouvez appliquer SP2 sans redémarrer votre ordinateur en arrêtant les services et les applications suivantes avant d'appliquer le service pack :
  • Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MS DTC) et les services Microsoft Search et MSSQLServerOLAPService.
  • Services MSSQLServer et SQLServerAgent pour l'instance en cours de mise à niveau (par exemple, MSSQL$ NamedInstance).
  • Services de composants Microsoft, Microsoft Message Queuing et Microsoft COM Transaction Integrator.
  • Toutes les applications, y compris le panneau de configuration. Cette étape est recommandée, mais pas obligatoire.
Impossible d'arrêter les services dans un environnement en clusters. Pour plus d'informations, consultez la section 3.10.

3.5 Installation de Database Components SP2

Les éléments suivants s'applique à toutes les installations de composants à l'exception de Desktop Engine et de Analysis Services :

Exécutez le script Setup.bat à partir d'un de ces emplacements :
  • Le répertoire contenant les fichiers service pack extraits à partir de SQL2KSP2.exe.
  • Répertoire du service pack sur le CD-ROM SQL Server 2000 SP2.
Setup.bat ouvre une boîte de dialogue d'installation qui vous demande des informations, par exemple si vous souhaitez utiliser SQL Server ou l'authentification Windows. Si vous choisissez l'authentification SQL Server, vous devez fournir le programme d'installation avec le mot de passe pour la connexion sa. Si vous choisissez l'authentification Windows, vous devez exécuter le programme d'installation ouvert une session Windows à l'aide d'un compte de connexion Windows. Ce compte de connexion doit être une partie du rôle serveur fixé sysadmin pour l'instance de SQL Server 2000 ou Desktop Engine vous mettez à niveau.

Le programme d'installation puis :
  • Remplace les fichiers de SQL Server 2000 ou Desktop Engine existants par les fichiers du SP2.
  • Exécute plusieurs fichiers de script Transact-SQL pour mettre à jour les procédures stockées du système.
  • Affiche une boîte de dialogue Mode d'authentification s'il détecte que l'installation utilise l'authentification en Mode mixte avec un mot de passe vide pour sa login. En laissant l'association de sécurité fournit aux utilisateurs un accès administratif facile à SQL Server ou Desktop Engine de mot de passe vide et n'est pas recommandée ; aider à protéger vos systèmes en imposant un mot de passe ou à l'aide de l'authentification Windows. Pour en savoir plus sur cette boîte de dialogue, voir boîte de dialogue Mode d'authentification plus loin dans cette Section.
  • Affiche une boîte de dialogue s'il détecte que les bases de données ou groupes de fichiers ne sont pas accessibles en écriture. À ce stade, si une de ces bases de données ou de groupes de fichiers font partie d'une topologie de réplication vous pouvez :
    1. Arrêter le processus d'installation, rendre ces objets accessibles et recommencer l'installation.
    2. Continuer avec la configuration actuelle du Service Pack 2 et réappliquer le Service Pack 2 à une date ultérieure après avoir effectué ces objets accessibles en écriture.
    Remarque :Les étapes précédentes ne sont nécessaires que lors de l'application de SP2 à des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers qui font partie d'une topologie de réplication. Pour en savoir plus, consultez la Section 3.12 application de SP2 bases non accessible en écriture ou groupes de fichiers.
Boîte de dialogue Mode d'authentification

La boîte de dialogue Mode d'authentificationn'utilise pas par défaut les paramètres en cours de l'installation. Les valeurs par défaut de boîte de dialogue sont les suivantes :
  • Sur les ordinateurs exécutant Microsoft Windows 98 ou Windows Millennium Edition, le paramètre par défaut est authentification en Mode mixte (le seul mode d'authentification pris en charge sur ces systèmes d'exploitation). La boîte de dialogue vous invite à spécifier un mot de passe pour la connexion sa. Si vous spécifiez un mot de passe, le programme d'installation modifie le mot de passe de connexion sa . Si vous laissez le mot de passe vide, le programme d'installation va se connecter et ne modifie pas le mot de passe.
  • Sur les ordinateurs exécutant Windows NT 4.0 ou Windows 2000, le paramètre par défaut est l'authentification Windows. Utilisez la boîte de dialogue pour passer en Mode d'authentification Windows ou Mode mixte avec un mot de passe de connexion sa qui n'est pas vide.
Avant de modifier le mode d'authentification ou le mot de passe sa login, assurez-vous que cette modification n'affectera pas les applications existantes. Par exemple, si vous modifiez une instance de SQL Server à l'aide de l'authentification en Mode mixte d'authentification Windows uniquement, applications existantes qui tentent de se connecter à l'aide de l'authentification SQL Server ne sera pas en mesure de se connecter jusqu'à ce que le mode d'authentification est modifié pour utiliser l'authentification Windows. En outre, si vous modifiez le mot de passe sa login, les applications ou les processus administratifs qui utilisent l'ancien mot de passe pas pourront se connecter jusqu'à ce qu'ils ont été modifiés pour utiliser le nouveau mot de passe.

Le programme d'installation stocke un enregistrement de ses actions dans le fichier Sqlsp.log, stocké dans le répertoire Windows de l'ordinateur sur lequel il a été exécuté. Si plusieurs instances sont mis à niveau, uniquement la mise à niveau la plus récente sera enregistrée dans ce journal.

3.6 Installation Analysis Services SP2

Les éléments suivants s'applique uniquement aux Services d'analyse :

Pour installer Analysis Services SP2, exécutez Setup.exe à partir d'une ou l'autre des emplacements suivants :
  • Le sous-répertoire Msolap\Install du répertoire qui contient le fichier Analysis Services SP2 extrait de SQL2KASP2.exe.
  • Répertoire Msolap\Install sur le CD-ROM SP2.
Setup.exe ouvre une boîte de dialogue d'installation qui vous demande des informations, puis termine l'installation.

3.7 Installation de Desktop Engine SP2

Les éléments suivants s'applique uniquement au moteur de bureau :

Le service pack pour SQL Server 2000 Desktop Engine (également appelé MSDE 2000) s'adresse aux développeurs qui créent des applications redistribuables utilisant Desktop Engine. Si vous exécutez une application qui utilise Desktop Engine, contactez votre fournisseur de logiciels pour plus d'informations sur la mise à niveau des instances de Desktop Engine installées par ces applications. Pour plus d'informations, consultez la rubrique « Distribution du SQL Server 2000 Desktop Engine » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

Le service pack pour Desktop Engine est présente sous trois formes :
  • CD-ROM du Service Pack 2 pour SQL Server 2000: le CD-ROM contient tous les fichiers nécessaires à la mise à niveau des instances existantes de Desktop Engine. Le nombre maximal d'instances prises en charge pour Desktop Engine est de 16. Ce CD-ROM n'inclut pas les modules de fusion ou les fichiers .msi requis pour installer une nouvelle instance de Desktop Engine.
  • SQL2KdeskSP2.exe: ce fichier contient une mise à niveau pour une seule instance de Desktop Engine qui a été créée avec sqlrun01.msi. Le téléchargement ne peut pas être utilisé pour mettre à niveau les instances de Desktop Engine créées à l'aide de tous les autres fichiers .msi (sqlrun02.msi via sqlrun16.msi). Le fichier n'inclut pas les modules de fusion ou les fichiers .msi requis pour installer une nouvelle instance de Desktop Engine. Pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 2.2 »Fichier Desktop Engine SP2."

    Remarque :Pour savoir comment déterminer quel fichier .msi a été utilisé pour créer une instance de MSDE, veuillez vous reporter à l'article de la Base de connaissances Q311762. Vous pouvez accéder à l'article à partir de la Microsoft Product Support Services Knowledge Base.
  • SQL Server 2000 Desktop Engine Service Pack 2 CD-ROM: ce CD-ROM est disponible sur demande aux abonnés MSDN Universal via Support technique de Microsoft. Il inclut tous les fichiers nécessaires à la mise à niveau des instances existantes de Desktop Engine. En outre, il contient les modules de fusion et les fichiers .msi requis pour installer une nouvelle instance de Desktop Engine. Ce CD-ROM s'adresse aux développeurs qui créent des applications nécessitant Desktop Engine. Pour plus d'informations, consultez « Distribution des Applications SQL Server » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

    Remarque : Le CD-ROM SQL Server 2000 Desktop Engine Service Pack 2 n'inclut pas le Service Pack pour SQL Server ou d'Analysis Services.
La procédure de mise à niveau d'une installation existante de Desktop Engine dépend parmi les trois versions du logiciel SP2 vous utilisez et le support (par exemple, CD-ROM ou partage réseau) à partir de laquelle vous effectuez la mise à niveau. Lors de la mise à niveau de Desktop Engine, le service pack de Desktop Engine doit être appliqué à chaque instance de Desktop Engine.

Configuration requise

Utilisez Setup.exe pour appliquer ce service pack. Setup.exe dans Desktop Engine SP2 accepte les mêmes paramètres que SQL Server 2000 Desktop Engine Setup.exe fourni avec SQL Server 2000. Le matériel de référence pour Setup.exe peut être trouvé dans :
  • La rubrique « SQL Server 2000 Desktop Engine Setup » dans la Documentation en ligne de SQL Server 2000.
  • Les sections suivantes du fichier Readme.txt de SQL Server 2000 d'origine :
    • 3.1.4
    • 3.1.23
    • 3.1.28
    • 3.1.29
    • 3.1.30
Vous pouvez exécuter le programme d'installation à partir de votre disque dur, un partage réseau ou un CD-ROM. Le programme d'installation de Desktop Engine requiert le support original (par exemple, le partage d'origine CD-ROM ou réseau) utilisé pour installer Desktop Engine. Vous ne pouvez installer Desktop Engine à partir d'un CD-ROM que si les conditions suivantes sont remplies :
  • L'installation d'origine de Desktop Engine n'est pasinstallé à partir d'un CD-ROM.
  • Si vous créez votre propre CD-ROM pour l'installation de SP2, le nom de volume du CD-ROM doit être SQL2KSP2. Si vous êtes un fournisseur de logiciels indépendant (ISV) créez un CD-ROM pour distribuer Desktop Engine en tant que composant de votre application, le nom de volume du CD-ROM doit être identique à la propriété VolumeLabel de la table Media du Package Windows Installer (*.(MSI).
Si Desktop Engine a été installé à partir d'un CD-ROM ou d'un partage de réseau qui a été déplacé, copiez le sous-répertoire MSDE à partir du CD-ROM SQL Server 2000 Desktop Engine Service Pack 2 sur votre disque dur ou le partage réseau et exécutez Setup.exe.

Si vous devez appliquer le Service Pack 2 directement à partir du CD-ROM, vous devez tout d'abord mettre à niveau Windows Installer vers la version 2.0.2600.0 ou une version ultérieure. Ce processus nécessite que vous redémarriez votre ordinateur.

Mise à jour de Windows Installer :
  1. Notez le chemin d'accès complet de l'installation d'origine.
  2. Exécutez InstMsi20.exe.
  3. Dans la zone de texte, entrez le chemin d'accès complet de l'installation d'origine.
Setup.exe est situé dans un des emplacements suivants :
  • Sous-répertoire MSDE dans le répertoire contenant les fichiers service pack extraits à partir de SQL2KDeskSP2.exe.
  • L'emplacement sur votre disque dur ou le partage réseau sur lequel vous avez copié le sous-répertoire MSDE à partir du CD-ROM SQL Server 2000 SP2.
Remarque :La procédure d'installation est différente si vous avez installé Desktop Engine en tant que composant d'une autre application. Contactez le fournisseur du logiciel pour plus d'informations sur la mise à niveau de Desktop Engine.

Application des packages correctifs

Les packages correctifs distribués dans ce Service Pack met à niveau les instances de MSDE (01-16) inclus sur le CD-ROM de SQL Server 2000 numérotées par défaut. Pour mettre à niveau une instance de MSDE, vous devez appliquer le correctif correspondant. Par exemple, pour mettre à niveau une instance installée initialement à partir de SqlRun03.msi, vous devez utiliser SQLRun03.msp.

Remarque :Ces fichiers étant très volumineux, la version téléchargeable de ce Service Pack contient un seul package correctif : SQLRun01.msp. Les quinze autres packages correctifs se trouvent sur le CD-ROM SQL Server 2000 Service Pack 2.

Exécutez Setup.exe à partir de la ligne de commande pour appliquer un correctif à une instance installée de MSDE. Si vous savez quel package d'installation a été utilisé pour installer votre instance de Desktop Engine, vous pouvez spécifier à Setup.exe d'utiliser le correctif correspondant avec l'option /p. Par exemple :
Setup /p SQLRun03.msp
Si vous ne savez pas quel package d'installation a été utilisé, tapez SQLRUNaprès l'option /p . Le SQLRUNcommutateur indique à Setup.exe peut choisir le package correctif approprié lui-même. Cela ne fonctionne que si les conditions suivantes sont remplies :
  • Tous les fichiers .msp sont situés dans un dossier nommé Setup directement sous le dossier contenant Setup.exe. Cette opération nécessite le CD-ROM SQL Server 2000 Service Pack 2.
  • Lorsque l'instance mise à niveau n'est pas l'instance par défaut, son nom d'instance est spécifié dans la variable INSTANCENAME .
Par exemple, la commande suivante va exécuter Setup.exe pour corriger une installation d'une instance nommée MonInstance :
Setup /p SQLRUN INSTANCENAME=MyInstance
Le nom de l'instance peut également être spécifié dans un fichier .ini. Pour plus d'informations, consultez la rubrique « Customizing Desktop Engine Setup.exe » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

Remarque :N'utilisez pas d'ouverture et de fermeture entre guillemets le nom de l'instance.

Si le programme d'installation ne peut pas trouver le package correctif approprié, vous obtenez un message d'erreur.

Remarque :Lorsque vous utilisez setup.exe pour installer MSDE SP2 sur un ordinateur exécutant Windows 98 ou Windows Millennium Edition, vous devez utiliser le commutateur UPGRADEUSER pour spécifier une connexion d'accès qui est membre du rôle de serveur fixe sysadmin. Pour plus d'informations sur UPGRADEUSER, reportez-vous à la Section 3.1.23 du fichier Readme.txt de SQL Server 2000 d'origine.
Redistribution du service pack

Il est recommandé que les éditeurs de logiciels indépendants (ISV) souhaitant redistribuer ce service pack faire comme suit :
  1. Installer le Service Pack sur une instance de Desktop Engine configurée pour correspondre à celle distribuée avec votre logiciel.
  2. Générez votre propre package correctif en fonction des différences entre les anciennes et les nouvelles installations.
  3. Distribuez le correctif personnalisé à vos clients.
Pour plus d'informations sur la création de packages de correctifs, consultez la documentation fournie avec le Windows Installer Software Development Kit (SDK), qui peut être téléchargé à partir de la Site Web de Microsoft Platform SDK.

Remarque :Vous pouvez redistribuer une copie complète de SP2.

Emplacements des fichiers

Sur le SQL Server 2000 Desktop Engine Service Pack 2 CD-ROM, les modules de fusion et les fichiers d'installation se trouvent dans \MSDE. Pour une liste complète, reportez-vous à la section « À l'aide de SQL Server Desktop Engine Modules de fusion » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

3.8 Redémarrage des services

Les éléments suivants s'applique à tous les composants :

Lorsque le programme d'installation est terminée, il peut vous demander de redémarrer le système. Après le redémarrage du système (ou après l'installation de programme se termine sans redémarrage), utilisez l'application Services dans le panneau de configuration pour vous assurer que les services MS DTC et Microsoft Search, MSSQLServer, MSSQLServerOLAPService et SQLServerAgent ou leurs équivalents spécifiques à l'instance en cours d'exécution. Sauvegardez les bases de données master et msdb mises à niveau.

3.9 Redémarrage des applications

Les éléments suivants s'applique à tous les composants :

Redémarrez les applications que vous avez fermées avant l'installation du service pack en cours d'exécution.

3.10 Installation sur un cluster de basculement

Les remarques suivantes concernent uniquement les composants de SQL Server 2000 qui font partie d'un cluster de basculement :

Pour installer ce service pack sur un cluster de basculement :
  • Exécutez ce service pack à partir du n?ud qui possède le groupe contenant le serveur virtuel que vous souhaitez mettre à niveau. Ceci va installer les fichiers du service pack sur tous les n?uds de cluster de basculement.
  • Dans la boîte de dialogue, entrez le nom du serveur virtuel que vous mettez à niveau.
  • Conservez tous les n?uds du cluster en ligne pendant l'installation. Cela garantit que la mise à niveau est appliqué à chaque n?ud du cluster.
Remarque :Le programme d'installation de SQL Server 2000 Service Pack 2 peut nécessiter le redémarrage des n?uds de cluster de basculement. Cela remplace les fichiers qui étaient en cours d'utilisation pendant l'installation de SQL Server 2000 SP2 avec les fichiers mis à jour.

Si vous mettez à niveau une instance par défaut (sans clusters) de SQL Server sur un serveur virtuel, vous devez tout d'abord effectuer la mise à niveau à partir d'une instance par défaut vers une instance virtuelle et ensuite appliquer SQL Server 2000 SP2. Pour plus d'informations sur la mise à niveau, reportez-vous à la section « Comment faire pour mettre à niveau une instance par défaut vers une instance organisée en clusters par défaut de SQL Server 2000 (Setup) » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

Si vous devez recréer un n?ud dans le cluster de basculement, vous devez :
  • Reconstruire le n?ud dans le cluster de basculement. Pour plus d'informations sur la reconstruction d'un n?ud, consultez « Comment récupérer suite à un échec de cluster de basculement dans le scénario 1 » dans la Documentation en ligne de SQL Server.
  • Exécutez l'installation d'origine de 2000 SQL Server pour ajouter le n?ud au cluster de basculement.
  • Exécutez le programme d'installation de SQL Server 2000 SP2.

3.11 Installation sur des serveurs répliqués

Les remarques suivantes concernent uniquement les composants de SQL Server 2000 qui font partie d'une topologie de réplication :

Déployer ce service pack parmi les serveurs répliqués dans cet ordre :
  1. Distributeur (s'il est différent de l'éditeur)
  2. Publisher
  3. Abonné
Remarque :Dans la plupart des cas, en particulier dans la réplication de fusion, le distributeur et l'éditeur se trouvent sur le même serveur et sont mis à niveau en même temps.

Dans la réplication de fusion, la base de données de distribution est utilisé uniquement pour stocker l'historique de l'agent. En général, la base de données de distribution réside sur le même ordinateur que la base de données publiée. Toutefois, il est également possible d'avoir une base de données de distribution distante pour la réplication de fusion sur des sites qui veulent centraliser le journal d'historique des agents.

Vous ne pourrez pas mettre à niveau tous les serveurs dans une topologie de réplication immédiatement ; Toutefois, les opérations de réplication sont généralement pas affectées entre des serveurs exécutant des instances de SQL Server 2000 et ce service pack. Les exceptions à cette règle sont décrites dans la Section 5.3.7 »Restauration des bases de données répliquées à partir de différentes versions de SQL Server."

Remarque :Le programme d'installation de SP2 mise à niveau des bases de données utilisateur qui sont membres d'une topologie de réplication. Si des bases de données qui sont membres d'une topologie de réplication ne sont pas accessibles en écriture, pour appliquer SP2 à ces bases de données, vous devez les rendre accessibles en écriture et réappliquer le programme d'installation de SP2. Pour plus d'informations sur la définition d'une base de données accessible en écriture, consultez la Section 3.12"Application de SP2 à des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers." Pour plus d'informations sur la réapplication de SP2, consultez la Section 3.14"Réapplication de SP2."

Un jeu de sauvegarde existant qui documente la réplication permet de restaurer une base de données à un point connu après la mise à niveau de SP2 en cas de défaillance. Après avoir appliqué le Service Pack 2, un journal ou une base de données complète sauvegarde est recommandée pour les bases de données utilisateurs impliquées dans une topologie de réplication. De cette façon, en cas de défaillance d'une base de données de réplication, SP2 ne sera pas doit être réappliqué une fois la base de données a été restaurée.

3.12 Application de SP2 à des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers

Les remarques suivantes concernent uniquement les composants de SQL Server 2000 qui font partie d'une topologie de réplication :

Lorsqu'il existe des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers, le programme d'installation affiche le message suivant :
Le programme d'installation a détecté une ou plusieurs bases de données et groupes de fichiers qui ne sont pas accessibles en écriture.
En général, vous pouvez ignorer cet avertissement et l'installation se poursuivra. Toutefois, si des bases de données non accessibles en écriture répertoriées dans le journal d'installation appartiennent à une topologie de réplication, vous devez rendre ces bases de données accessible en écriture et réappliquer le programme d'installation de SP2 à cette instance de SQL Server 2000.

Remarque :Ce message n'affecte pas les installations sans assistance. Pour plus d'informations sur les installations sans assistance, consultez la Section 4.0 Installations sans assistance.

Remarque :Lors de l'installation, le programme d'installation ne distingue pas les bases de données non accessibles en écriture et qui sont hors ligne ou suspectes. Si une base de données ou d'un groupe de fichiers est dans une de ces conditions lors de l'installation, le service pack doit être réappliqué. Pour plus d'informations sur l'activation d'une base de données, consultez la rubrique « Attachement et détachement d'une base de données » dans la Documentation en ligne de SQL Serveret pour plus d'informations sur la base, reportez-vous à la section « Serveur et base de données de dépannage » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

Pour appliquer SP2 à une base de données en lecture seule :
  1. Déverrouiller une base de données en lecture seule à l'aide de ALTER DATABASE comme suit :
    ALTER DATABASE database
    SET READ_WRITE 
  2. Répétez l'étape 2 pour toutes les bases de données en lecture seule.
  3. Appliquer ou réappliquer le service pack.
  4. Si nécessaire, rendre la base de données en lecture seule en utilisant La commande ALTER DATABASE comme suit :
    ALTER DATABASE database
    SET READ_ONLY 
Pour appliquer SP2 à un groupe de fichiers en lecture seule :
  1. Déverrouiller le groupe de fichiers en lecture seule à l'aide de ALTER DATABASE comme suit :
    ALTER DATABASE Database
    MODIFY FILEGROUP filegroup_name READWRITE 
  2. Répétez l'étape 1 pour tous les groupes de fichiers en lecture seule.
  3. Appliquer ou réappliquer le service pack.
  4. Rendre le groupe de fichiers en lecture seule en utilisant ALTER DATABASE comme suit :
    ALTER DATABASE Database
    MODIFY FILEGROUP filegroup_name
    READONLY 
Pour plus d'informations sur ALTER DATABASE, consultez la rubrique de référence « ALTER DATABASE » dans la Documentation en ligne de SQL Server. Pour plus d'informations sur la réapplication de SP2, consultez la Section 3.14"Réapplication de SP2."

3.13 Désinstallation de SP2

Les éléments suivants s'applique à tous les composants, à l'exception de Analysis Services :

Pour revenir à la version pré-SP2 des composants de SQL Server 2000, vous devez avoir effectué une sauvegarde des bases de données master, msdbet modelavant l'installation de SP2. Pour plus d'informations, consultez la Section 3.1"Sauvegardez vos bases de données SQL Server."

Remarque :Si une des bases de données sont impliquée dans la réplication, vous devez désactiver la publication.
  1. Pour désactiver la publication : dans SQL Server Enterprise Manager, développez un groupe SQL Server, développez un serveur, cliquez droit sur le dossier réplication et puis cliquez sur Configurer la publication, la Distributionet les abonnés.
  2. Sélectionnez l'onglet Bases de données de Publication .
  3. Désactivez la case à cocher pour chaque base de données est impliquée dans la réplication. Ainsi, les bases de données à détacher.
Suivez ces étapes pour revenir à la version pré-SP2 de SQL Server :
  1. Détachez toutes les bases de données utilisateur. Pour plus d'informations, voir « attachement et détachement d'une base de données (Enterprise Manager) » dans la Documentation en ligne de SQL Server.
  2. Désinstallation de SQL Server. Dans le panneau de configuration, double-cliquez sur Ajout/Suppression de programmes, puis sélectionnez l'instance de SQL Server que vous souhaitez désinstaller.
  3. Installez SQL Server 2000 à partir du CD-ROM ou l'emplacement depuis lequel vous avez installé SQL Server.
  4. Restaurez les bases de données master, msdb et model à partir de la dernière sauvegarde créée avant l'application de SP2. Cela associe automatiquement les bases de données utilisateurs qui étaient connectées au moment de que la sauvegarde a été créée.
  5. Attachez les bases de données utilisateur ont été créées après la dernière sauvegarde de la base de données master.
  6. Configurer la réplication si nécessaire.

    Avertissement : Lorsque vous revenez à la version pré-SP2 de SQL Server, toutes les modifications apportées à la bases de données master, msdb et model depuis l'application de SP2 sont perdues.

3.14 Réapplication de SP2

Les éléments suivants s'applique à tous les composants :

Dans les cas suivants, il sera nécessaire de réappliquer le Service Pack 2 de SQL Server 2000 :
  • Lorsque les nouveaux composants SQL Server 2000 ont été ajoutés après l'application de SP2.
  • Lorsque les bases de données ou groupes de fichiers qui font partie d'une topologie de réplication et en lecture seule lors de l'application initiale du service pack deviennent accessibles en écriture.
Pour réappliquer SP2, suivez les étapes décrites dans la Section 3.0"Installation du service pack."

4.0 Installations sans assistance

Database Components SP2 peut être appliqué à une instance de SQL Server 2000 sur un ordinateur en mode sans assistance. Le CD-ROM de Database Components SP2 contient les fichiers ISS qui peuvent être utilisés pour effectuer des installations SP2 sans assistance. Ces fichiers sont situés dans le répertoire racine du CD-ROM et peuvent être utilisés pour effectuer différents types d'installations :
  • Sql2kdef.iss est le fichier d'installation sans assistance permet d'appliquer Database Components SP2 à une instance par défaut de SQL Server 2000 s'exécutant sur le système d'exploitation Windows 2000 ou Windows NT 4.0. Le fichier batch correspondant à utiliser est Sql2kdef.bat.
  • Sql2knm.iss est le fichier d'installation permet d'appliquer Database Components SP2 à une instance nommée de SQL Server 2000 s'exécutant sur le système d'exploitation Windows 2000 ou Windows NT 4.0. Vous devez modifier le nom d'instance dans le fichier ISS pour identifier l'instance en cours de mise à niveau.
  • Sql2ktls.iss est le fichier d'installation permet d'appliquer Database Components SP2 à une installation d'outils. Ce fichier peut être utilisé pour l'installation sans aucune modification.
  • Sql2k9x.iss est le fichier d'installation permet d'appliquer Database Components SP2 sur un ordinateur exécutant le système d'exploitation Windows 98 ou Windows Millennium Edition. Le nom d'instance devez être modifié pour identifier l'instance en cours de mise à niveau.
  • Sql2kcli.iss est le fichier d'installation permet d'appliquer Database Components SP2 à une installation de composants clients sur un ordinateur exécutant le système d'exploitation Windows 95.
  • Msolap.iss est le fichier d'installation qui stocke la liste des paramètres pour l'exécution d'une installation sans assistance de Analysis Services SP2.
Remarque :Lors d'une installation sans assistance, si le programme d'installation détecte les fichiers ou groupes de bases de données non accessibles en écriture, ces informations sont écrites dans le journal d'installation et de l'installation sans assistance se poursuit. Si une des bases de données non accessibles en écriture répertoriées dans le journal d'installation appartiennent à une topologie de réplication, vous devez rendre ces bases de données accessible en écriture et réappliquer le programme d'installation de SP2 à cette instance de SQL Server 2000. Pour plus d'informations sur la définition d'une base de données accessible en écriture, consultez la Section 3.12"Application de SP2 à des bases de données non accessibles en écriture ou groupes de fichiers."Pour plus d'informations sur la réapplication de SP2, consultez la Section 3.14"Réapplication de SP2."

Les composants d'accès aux données de SP2 de redistribution 4.1

Ce service pack comprend un fichier auto-extractible, Sqlredis.exe et une version de Redist.txt. Ces fichiers se trouvent dans Database Components SP2. Par défaut, lorsque Sqlredis.exe est exécuté, il :
  1. Exécute le Mdac_typ.exe à partir de Microsoft Data Access Components (MDAC) 2.62. Cette procédure installe les composants de base de MDAC 2.62 versions et des composants de connectivité client SQL Server et Desktop Engine livrés avec ce service pack.
  2. Installe les pilotes ODBC de Microsoft Jet et les composants de connectivité.
Vous pouvez redistribuer le fichier Sqlredis.exe sous les termes et conditions indiqués dans le fichier Redist.txt fourni avec ce service pack.

5.0 Notes de documentation

Cette section aborde les problèmes qui peuvent se produire, ainsi que de nouvelles fonctionnalités qui seront disponibles lorsque vous exécutez ce service pack. Ces problèmes concernent l'exécution du service pack pour mettre à niveau vers SQL Server 2000 et SQL Server 2000 SP1 et ne sont pas le résultat des correctifs contenus dans ce service pack.

Les segments de Analysis Services et Meta Data Services dans cette section ne s'applique pas aux installations composées uniquement de Desktop Engine.

Améliorations de la base de données et Desktop Engine 5.1

Les problèmes suivants s'appliquent aux instances de SQL Server 2000 sur lequel les composants de base de données SP2 a été installé et les instances de Desktop Engine SP2 sur lequel Desktop Engine SP2 a été installé.

5.1.1 Installation de nouvelles instances de Desktop Engine

Introduite dans SP1

Suivez ces procédures pour installer une nouvelle instance de Desktop Engine après l'application du Service Pack 2.
  1. Dans le répertoire \Program Files\Microsoft Server\80\Tools\Binn\Resources\1033 SQL, renommez les fichiers suivants à * .rdl :
    • semnt.rll
    • sqlsvc.rll
  2. Dans le répertoire \Program Files\Microsoft SQL Server\80\Tools\Binn, renommez les fichiers suivants à * *.dld :
    • semnt.dll
    • sqlsvc.dll
    • sqlresld.dll
  3. Installez Desktop Engine sans le SP2.
  4. Renommez les fichiers semnt.rdl et sqlsvc.rdl dans le répertoire de SQL Server\80\Tools\Binn\Resources\1033 de \Program Files\Microsoft en *.rll.
  5. Renommez les semnt.dld, les sqlsvc.dld, les fichiers sqlresld.dld dans le répertoire de SQL Server\80\Tools\Binn \Program Files\Microsoft *.dll.
La nouvelle instance installée de Desktop Engine sera SP2.

5.1.2 Utilisation des caractères chinois, japonais ou coréens avec Database Components SP2

Introduite dans SP1

Si vous installez le SP2 des composants de base de données sur un serveur exécutant le système d'exploitation Windows NT 4.0 ou Windows 98 et la mise à niveau ultérieure vers Windows 2000, la mise à niveau de Windows 2000 remplace certains fichiers système. Ces fichiers système sont nécessaires pour le tri des caractères chinois, japonais ou coréen. Si vous utilisez des caractères chinois, japonais ou coréens dans vos bases de données SQL Server, exécutez à nouveau la version de Sqlredis.exe livrée avec SP2 après avoir effectué la mise à niveau vers Windows 2000. Pour plus d'informations sur l'exécution de Sqlredis.exe, consultez la Section 4.1"Redistribution SP2 Data Access Components."

Remarque :Vous n'êtes pas obligé de réappliquer Sqlredis.exe sur des ordinateurs clients ou sur des serveurs qui n'ont pas de bases de données contenant des caractères chinois, japonais ou coréen.

5.1.3 Supprimé des équipes de hachage

Introduite dans SP1

Les équipes de hachage ont été supprimées. En raison de certaines améliorations apportées à SQL Server 2000, des équipes de hachage ne produisent plus mêmes les performances qu'elles offraient dans SQL Server version 7.0. En outre, des équipes de hachage rend SQL Server 2000 plus stable.

Par conséquent, l'optimiseur de requêtes ne génère plus des plans de requête à l'aide des équipes de hachage.

Dans de rares cas, la suppression des équipes de hachage peut provoquer la requête à traiter plus lentement. Analyser ce type de requête pour voir si la création d'index plus appropriés retourner les performances des requêtes à son niveau antérieur.

5.1.4 Commutateurs du masque d'affinité ajoutés

Introduite dans SP1

Deux commutateurs de masque d'affinité ont été ajoutés à ce service pack.

Commutateur de d'e/s de masque d'affinité

Avec ce service pack, vous pouvez spécifier les processeurs à utiliser pour exécuter des threads pour les opérations d'e/s disque. Ce commutateur doit être utilisé conjointement avec l'option de masque d'affinité. Pour plus d'informations, consultez la 298402dans Microsoft Product Support Services Knowledge Base.

Commutateur de connexion du masque l'affinité

Avec ce service pack, vous pouvez configurer des systèmes activés pour VIA Virtual Interface Architecture () pour lier les connexions SQL Server à partir de certaines cartes réseau à un processeur ou un jeu de processeurs. Ce commutateur doit être utilisé conjointement avec l'option de masque d'affinité. Pour plus d'informations, consultez la 299641 dans Microsoft Product Support Services Knowledge Base.

5.1.5 SQL Server Agent enregistre les informations de compte

Concept introduit dans SP2

L'historique du travail SQL Server Agent enregistre désormais le compte Windows sous lequel chaque tâche étape a été exécuté. Cette information aide les administrateurs à diagnostiquer les problèmes de sécurité avec les tâches planifiées, y compris les travaux programmés définis pour les tâches de réplication et les Services de Transformation de données.

5.1.6 Vue indexée

Concept introduit dans SP2

Si vous avez rencontré le bogue SQL Server 2000 355069 décrit dans 306467 de l'Article de la Base de connaissances Microsoft, ce service pack ne fera qu'empêcher les occurrences futures de résultats inattendus en raison de modifications de données. Outre l'application de ce correctif, tous les index basés sur des vues comportant des filtres devez être recréées. Pour plus d'informations, consultez la 306467dans Microsoft Product Support Services Knowledge Base.

5.2 Améliorations des Services analyse

Analyse des améliorations de Services dans SP2 :
  • Partitions distantes.
  • Programme d'installation cliente redistribuable de Analysis Services mis à jour.
  • Prise en charge des fournisseurs d'algorithmes de mining de données tiers.
  • Possibilité d'installer Analysis Services sur un ordinateur avec des fichiers clients mis à jour.
5.2.1 Partitions distantes

Introduite dans SP1

Lorsqu'une partition distante est créée sur un serveur local avec SP1 ou version ultérieure est installé, le serveur distant doit utiliser un compte d'utilisateur de domaine disposant des autorisations d'accès complet au cube parent sur le serveur local. Tout compte d'utilisateur qui est membre du groupe Administrateurs OLAP sur le serveur local auront des autorisations d'accès complet.

En outre, si SP1 est installé sur le serveur local, le serveur distant également SP1 doit être installé pour créer ou administrer les partitions distantes.

5.2.2 Mise à jour le programme d'installation cliente redistribuable de Analysis Services

Introduite dans SP1

Analysis Services SP1 et les versions ultérieures inclut des versions mises à jour des programmes d'installation redistribuable client suivants :
  • PTSLite.exe
  • PTSFull.exe
Ces fichiers sont situés dans le chemin \msolap\install\PTS du répertoire d'installation de SP2.

Remarque :PTSFull.exe inclut MDAC ; PTSLite.exe ne le fait pas.

Utilisez ces programmes d'installation de client mis à jour dans vos applications pour éviter ou résoudre les problèmes d'installation clients que vous pouvez rencontrer lors de l'utilisation de Analysis Services et Microsoft Office XP.

Remarque :Lorsque vous utilisez Analysis Services avec Office XP, le client de mise à niveau est vivement recommandé.

5.2.3 Prise en charge d'activé pour les fournisseurs d'algorithmes de mining des données tierces

Introduite dans SP1

Analysis Services SP1 et ultérieur inclut une prise en charge de l'ajout de fournisseurs d'algorithmes de mining de données tiers. Pour plus d'informations sur le développement d'un fournisseur d'algorithmes de mining, consultez le livre blanc « Fournisseurs de Mining tiers » et OLE DB pour Data Mining Resource Kit, qui inclut le code d'un exemple de fournisseur d'algorithme de mining, à Microsoft Centre de développement de stockage et d'accès aux données.

5.2.4 Installation de Analysis Services sur un ordinateur avec des fichiers clients mis à jour

Introduite dans SP1

Si vous installez SQL Server 2000 Analysis Services sur un ordinateur qui contient des mises à jour client fichiers, tels que SQL Server 2000 SP1 ou Office XP, vous devez appliquer Analysis Services SP1 ou une version ultérieure pour s'assurer que le client fonctionne correctement et que vous pouvez parcourir les cubes.

5.3 Améliorations de la réplication de

Améliorations de la réplication dans SP2 sont les suivantes :
  • Mises à jour de la réplication transactionnelle procédures stockées personnalisées
  • Mises à jour de la réplication transactionnelle sur des colonnes uniques
  • Restrictions de traitement simultané de capture instantanée
  • Possibilité de procédures stockées personnalisées de script dans la réplication transactionnelle
  • Basée sur la rétention métadonnées de réplication de fusion de nettoyage
  • Restauration des bases de données répliquées à partir de différentes versions de SQL Server
  • Nouveau paramètre - MaxCmdsInTran pour l'Agent de lecture du journal
5.3.1 Réplication transactionnelle procédure stockée personnalisée de mise à jour

Introduite dans SP1

Au cours de la réplication transactionnelle le programme d'installation, des procédures stockées personnalisées pour l'insertion, suppression et mise à jour des actions sont créées dans la base de données d'abonnement. Quel que soit le nombre de colonnes est concerné par une instruction UPDATE, la procédure stockée personnalisée de mise à jour met à jour toutes les colonnes de la table d'abonnement. Aucune colonne n'a pas changé reprennent les mêmes valeurs qui existaient avant la mise à jour. En général, cette action ne cause aucun problème. Toutefois, si une de ces colonnes sont indexée, cette réinitialisation peut devenir coûteuse.

Si vous utilisez la réplication transactionnelle et que la table d'abonnement comporte plusieurs index, et si seules quelques valeurs de colonnes sont modifiées pendant les mises à jour, la maintenance d'index peut devenir un facteur limitatif de performances lorsque les modifications sont appliquées sur l'abonné. Par exemple, une base de données d'abonnement qui est utilisé à des fins de création de rapports peut avoir des index beaucoup plus important que la base de données de publication. Génération dynamique de l'instruction de mise à jour lors de l'exécution peut améliorer les performances. La mise à jour inclut uniquement les colonnes qui ont changé, créant ainsi une chaîne UPDATE optimale.

Ce service pack inclut une nouvelle procédure stockée, sp_scriptdynamicupdproc, qui génère une procédure stockée personnalisée, que vous pouvez utiliser sur l'abonné pour créer de manière dynamique l'instruction de mise à jour lors de l'exécution. Toutefois, un traitement supplémentaire est engagé lors de l'exécution afin que l'instruction de mise à jour dynamique être générées.

sp_scriptdynamicupdproc

Génère l'instruction CREATE PROCEDURE qui crée une procédure stockée de mise à jour dynamique. L'instruction UPDATE dans la procédure stockée personnalisée est créée dynamiquement, en fonction de la syntaxe MCALL qui indique les colonnes à modifier. Utilisez cette procédure stockée si le nombre d'index sur la table d'abonnement augmente et le nombre de colonnes modifiées est faible. Cette procédure stockée est exécutée sur l'éditeur dans la base de données de publication.

Syntaxe

sp_scriptdynamicupdproc [@ artid =] artid

Arguments

[@ artid =] artidEst l'ID de l'article. artidest de type int, sans valeur par défaut.

Jeux de résultats

Renvoie un jeu de résultats qui se compose d'une colonne unique nvarchar (4000). Le jeu de résultats formulaires l'instruction CREATE PROCEDURE utilisée pour créer la procédure stockée personnalisée.

Remarques

sp_scriptdynamicupdproc est utilisée dans la réplication transactionnelle. La logique de script MCALL par défaut inclut toutes les colonnes dans l'instruction UPDATE et utilise un bitmap pour déterminer les colonnes qui ont changé. Si une colonne n'a pas changé, la colonne est redéfinie à proprement dit, qui ne cause généralement aucun problème. Si la colonne est indexée, un traitement supplémentaire se produit. En revanche, cette procédure stockée utilise une approche dynamique : elle inclut uniquement les colonnes qui ont changé, qui fournit une chaîne UPDATE optimale. Toutefois, un traitement supplémentaire survient durant l'exécution lorsque l'instruction de mise à jour dynamique est générée. Il est recommandé de tester l'approche de procédure stockée dynamique et l'approche statique par défaut, puis choisir la solution optimale pour vos besoins particuliers.

AutorisationsLes membres du rôle publicpeuvent exécuter sp_scriptdynamicupdproc.

Exemples

Cet exemple crée un article (dont l' artiddéfini sur 1) sur la table authorsde la base de données pubset spécifie que l'instruction UPDATE est la procédure stockée personnalisée à exécuter :
'MCALL sp_mupd_authors'
Générer les procédures stockées personnalisées devant être exécutées par l'Agent de Distribution chez l'abonné en exécutant la procédure stockée suivante sur l'éditeur :
EXEC sp_scriptdynamicupdproc @artid = '1' 
The statement returns: 
create procedure [sp_mupd_authors] @c1 varchar(11),@c2 varchar(40),@c3 varchar(20),@c4 char(12),@c5 varchar(40),@c6 varchar(20), @c7 char(2),@c8 char(5),@c9 bit,@pkc1 varchar(11),@bitmap binary(2) as declare @stmt nvarchar(4000), @spacer nvarchar(1) 
select @spacer =N'' 
select @stmt = N'update [authors] set ' 
if substring(@bitmap,1,1) & 2 = 2 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[au_lname]' + N'=@2' 
select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 4 = 4 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[au_fname]' + N'=@3' 
select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 8 = 8 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[phone]' + N'=@4' select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 16 = 16 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[address]' + N'=@5' 
select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 32 = 32 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[city]' + N'=@6' select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 64 = 64 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[state]' + N'=@7' 
select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,1,1) & 128 = 128 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[zip]' + N'=@8' select @spacer = N',' 
end if substring(@bitmap,2,1) & 1 = 1 begin 
select @stmt = @stmt + @spacer + N'[contract]' + N'=@9' 
select @spacer = N',' end 
select @stmt = @stmt + N' 
where [au_id] = @1' exec sp_executesql @stmt, N' @1 varchar(11),@2 varchar(40),@3 varchar(20),@4 char(12),@5 varchar(40), @6 varchar(20),@7 char(2),@8 char(5),@9 bit',@pkc1,@c2,@c3,@c4,@c5,@c6,@c7,@c8,@c9 
if @@rowcount = 0 if @@microsoftversion>0x07320000 
exec sp_MSreplraiserror 20598
Après avoir exécuté cette procédure stockée, vous pouvez utiliser le script généré pour créer manuellement la procédure stockée sur les abonnés.

5.3.2 Instructions réplication transactionnelle mise à jour sur des colonnes uniques

Introduite dans SP1

Dans la réplication transactionnelle, les instructions UPDATE sont généralement répliquées en tant que mises à jour. Mais si la mise à jour modifie une colonne qui fait partie d'un index unique, un index ordonné en clusters ou une expression utilisée comme une contrainte unique, la mise à jour est effectuée sous la forme d'une instruction DELETE suivie d'une instruction INSERT sur l'abonné. Pour ce faire, car ce type de mise à jour peut concerner plusieurs lignes et il existe un risque d'une violation d'unicité si les mises à jour étaient effectuées ligne par ligne.

Toutefois, si la mise à jour n'affecte qu'une seule ligne, il n'existe aucun risque d'une violation d'unicité. Par conséquent, l'indicateur de trace 8207 a été ajouté à ce service pack pour permettre les mises à jour dans une colonne unique qui affectent uniquement une ligne à répliquer en tant qu'instructions de mise à jour. Cette optimisation a été ajoutée spécifiquement pour les applications qui installent définis par l'utilisateur des déclencheurs de mise à jour sur l'abonné et requièrent ces déclencheurs pour les mises à jour qui affectent uniquement une ligne sur une colonne unique.

Pour utiliser l'indicateur de trace 8207, mettez-le sous tension à partir de l'invite de commande (sqlservr.exe-T8207) ou à l'exécution à l'aide de DBCC TRACEON(8207,-1) avant le démarrage de l'Agent de lecture du journal.

Important :En général, l'indicateur de trace 8207 est utilisé avec la réplication transactionnelle en lecture seule. N'utilisez pas cet indicateur de trace avec abonnements mis à jour si la clé primaire mise à jour peut se produire au niveau de l'abonné.

5.3.3 Suppression des restrictions dans le traitement simultané de capture instantanée

Introduite dans SP1

Dans SQL Server 2000, le traitement simultané de capture instantanée a été déconseillé si la table de publication comportait un index unique qui n'est pas la clé primaire ou la clé de cluster. Si les modifications de données apportées à la clé de cluster pendant la génération d'une capture instantanée, la réplication peut échouer avec une erreur de clé en double lors de l'application de la capture instantanée à un abonné. Dans ce service pack, il ne sont plus des restrictions sur l'utilisation du traitement simultané de capture instantanée.

5.3.4 Réplication transactionnelle procédures stockées personnalisées de script

Introduite dans SP1

Lors de la configuration des abonnements nosync (c'est-à-dire, les abonnements qui ne reçoivent pas l'instantané initial), les procédures stockées personnalisées pour l'insertion, les instructions UPDATE et DELETE doivent être créées manuellement. En règle générale, ces instructions sont créées sur l'abonné lorsque la capture instantanée initiale est remise. Une nouvelle procédure stockée sp_scriptpublicationcustomprocsa été ajoutée pour générer des scripts pour les procédures stockées personnalisées au niveau de la publication. Cette nouvelle fonctionnalité peut faciliter configurer des abonnements nosync.

sp_scriptpublicationcustomprocs

Dans une composition dans laquelle l'option de schéma de procédure personnalisée de génération automatique est activée, cette procédure stockée scripte personnalisée INSERT, UPDATE, procédures et de suppression pour tous les articles de la table. sp_scriptpublicationcustomprocs est particulièrement utile pour configurer des abonnements pour lesquels la capture instantanée est appliquée manuellement.

Syntaxe

sp_scriptpublicationcustomprocs [@publication] = nom_publication

Arguments

[@publication]= nom_publication

Est le nom de la publication. publication_namecorrespond à un type sysname sans valeur par défaut.

Valeurs de code de retour

0 (succès) ou 1 (échec)

Jeux de résultats

Renvoie un jeu de résultats qui se compose d'une colonne unique nvarchar (4000) . Le jeu de résultats forme l'instruction CREATE PROCEDURE complète nécessaire pour créer la procédure stockée personnalisée.

Remarques

Les procédures personnalisées ne sont pas scriptées pour les articles sans l'option schéma de procédure personnalisée (0 x 2) de génération automatique.

Autorisations

Exécuter autorisation est accordée au public; une vérification procédurale de sécurité est effectuée à l'intérieur de cette procédure stockée pour restreindre l'accès aux membres du rôle de serveur fixe sysadmin et db_owner rôle fixé de base de données dans une base de données en cours.

Exemple

Cet exemple génère un script des procédures stockées personnalisées dans une publication appelée Northwind.
exec Northwind.dbo.sp_scriptpublicationcustomprocs @publication = N'Northwind'
5.3.5 Nettoyage des métadonnées de le par rétention la réplication de fusion

Introduite dans SP1

Lorsqu'il existe une grande quantité de métadonnées dans les tables de système de réplication de fusion de données, nettoyage des métadonnées améliore les performances. Avant SQL Server 2000 SP1, les métadonnées pourraient être nettoyées uniquement en exécutant sp_mergecleanupmetadata. Toutefois, SQL Server 2000 SP1 et versions ultérieures incluent par rétention nettoyage des métadonnées, qui signifie que les métadonnées peuvent être automatiquement supprimées des tables système suivantes :
  • MSmerge_contents
  • MSmerge_tombstone
  • MSmerge_genhistory
  • Les tables d'image, le cas échéant avant
Remarque :Avant que les tables d'images sont présents si l'option d'optimisation de synchronisation @keep_partition_changes est activée sur la publication.

Nettoyage des métadonnées par rétention de se déroule comme suit :
  • Si le paramètre de l'Agent de fusion de ?MetadataRetentionCleanup est défini sur 1, comme il s'agit par défaut, l'Agent de fusion nettoie l'abonné et l'éditeur sont impliqués dans la fusion.
  • Si le paramètre ?MetadataRetentionCleanup est défini sur 0, le nettoyage automatique ne se produit pas. Dans ce cas, lancez manuellement nettoyage des métadonnées par rétention de par exécuter sp_mergemetadataretentioncleanup. Cette procédure stockée doit être exécutée sur chaque éditeur et abonné doit être nettoyé. Il est recommandé, mais pas obligatoire, que l'éditeur et les abonnés nettoyé à des points similaires dans le temps (voir des faux conflits plus loin dans cette Section).

    Remarque :Le paramètre ?MetadataRetentionCleanup 1 fait désormais partie de tous les profils de l'Agent de fusion fournis avec SQL Server 2000 SP1 et versions ultérieures. Si vous mettez à niveau un serveur vers SP1 ou SP2, puis ajoutez la réplication de fusion, le profil de l'Agent de fusion est automatiquement mis à jour pour inclure ce paramètre. Si vous mettez à niveau vers SP1 ou SP2 un serveur ayant déjà activée la réplication de fusion, le profil de l'Agent de fusion n'est pas à jour automatiquement ; mettre à jour le profil en exécutant sp_add_agent_parameter (voir"Paramètre supplémentaire de sp_add_agent_parameter, « décrites plus loin dans cette section).
Important :La période de rétention par défaut pour les compositions est de 14 jours. Si un article appartient à plusieurs publications, les périodes de rétention différentes peuvent être. Dans ce cas, la période de conservation la plus longue est utilisée pour déterminer que la date la plus proche nettoyage qui peut se produire. S'il existe plusieurs publications sur une base de données, et l'une de ces publications utilise une période de rétention de publication infinie (@retention = 0), les métadonnées de fusion pour la base de données n'est pas nettoyée automatiquement. Pour cette raison, utilisez la rétention de publication infinie avec précaution.

Paramètre supplémentaire de sp_add_agent_parameter

La procédure système sp_add_agent_parameter dispose désormais d'un paramètre MetadataRetentionCleanup qui vous permet d'ajouter ou de supprimer le nettoyage des métadonnées de conservation à partir de profils de l'Agent de fusion. Une valeur de 1 indique que le profil doit inclure le nettoyage ; une valeur de 0 indique qu'il ne doit pas inclure nettoyage. Par exemple, pour ajouter le nettoyage des métadonnées de rétention à un profil, exécutez :
EXEC sp_add_agent_parameter @profile_id=<my_profile_id>, @parameter_name='MetadataRetentionCleanup', @parameter_value=1
Nettoyage des méta-données dans les topologies avec différentes versions de SQL Server

Pour le nettoyage par rétention automatique se produit dans une base de données impliquée dans une réplication de fusion, la base de données et l'Agent de fusion doivent être conservés sur des serveurs exécutant SQL Server 2000 SP1 ou une version ultérieure. Par exemple :
  • Un abonné de SQL Server 7.0 extrait n'exécutera aucun nettoyage à un éditeur SQL Server 2000 SP1.
  • Un Agent de fusion de SQL Server 2000 SP1 envoyé n'exécutera aucun nettoyage dans une base de données de l'abonné SQL Server 2000 (sans SP1).
  • Un Agent de fusion de SQL Server 2000 SP1 envoyé exécuter le nettoyage dans une base de données de l'éditeur SQL Server 2000 SP1, même si elle a des abonnés SQL Server 2000 ou une version antérieure.
Le nettoyage automatique sur certains serveurs et pas sur d'autres est peut entraîner au pire de faux conflits, que ces derniers soient rares. Pour les topologies qui incluent les versions de SQL Server antérieures à SQL Server 2000 SP1, vous pouvez voir les avantages de performances en exécutant sp_mergemetadatacleanup sur tous les serveurs qui ne sont pas nettoyées automatiquement.

Suppression des faux conflits

Nettoyage des métadonnées par rétention d'empêche une non-convergence et l'écrasement des modifications sur les autres n?uds. Toutefois, des faux conflits peuvent survenir si les deux conditions suivantes sont remplies :
  • Les métadonnées sont nettoyées sur un n?ud et pas un autre.
  • Une mise à jour ultérieure sur le n?ud nettoyé se produit sur une ligne dont les métadonnées a été supprimées.
Par exemple, si les métadonnées sont nettoyées sur l'éditeur, mais pas sur l'abonné, et une mise à jour est effectuée sur l'éditeur, un conflit se produit même si les données semblent être synchronisées.

Pour éviter cela, assurez-vous que les métadonnées sont nettoyées sur les n?uds connexes en même temps. Si - MetadataRetentionCleanup 1 est utilisée, l'éditeur et l'abonné sont automatiquement nettoyées avant le démarrage de la fusion, ce qui garantit que les n?uds sont nettoyés en même temps. Si un conflit se produit, utilisez l'Observateur de conflits de réplication de fusion pour analyser le conflit et remédier si nécessaire.

Si un article appartient à plusieurs publications ou dans un scénario de republication, il est possible que les périodes de rétention pour une ligne donnée sur l'éditeur et l'abonné sont différents. Pour réduire les risques de nettoyage des métadonnées sur un côté, mais pas dans l'autre, il est recommandé que ces différentes publications ont des périodes de rétention similaires.

Remarque :S'il existe une grande quantité de métadonnées dans les tables système qui doivent être nettoyées, le processus de fusion peut prendre plus de temps à s'exécuter. Nettoyez les métadonnées régulièrement afin d'éviter ce problème.

5.3.6 Sauvegarde et de restauration pour la réplication de fusion

Introduite dans SP1

Une base de données de publication restaurée à partir d'une sauvegarde doit tout d'abord synchroniser avec une base de données d'abonnement qui comporte un abonnement global (autrement dit, un abonnement ayant une valeur de priorité attribuée) pour garantir le comportement de convergence correct. La synchronisation garantit que les modifications qui ont été perdues dans la base de données de publication en raison de l'opération de restauration sont ré-appliquées correctement.

Ne synchronisez pas la base de données de publication avec une base de données d'abonnement qui comporte un abonnement anonyme. Étant donné que les abonnements anonymes ne disposent pas de suffisamment de métadonnées pour appliquer les modifications à la base de données de publication, la synchronisation pourrait entraîner la non-convergence des données.

Lorsque vous envisagez de sauvegarde et restaurez pour la réplication de fusion, tenez compte des problèmes supplémentaires suivants :
  • Restaurez les bases de données d'abonnement à partir de sauvegardes qui ne sont pas au-delà de la période de rétention.

    Restaurer une base de données d'abonnement à partir d'une sauvegarde uniquement si la sauvegarde n'est pas antérieure à la période de rétention plus courte de toutes les publications auxquelles l'abonné est affilié. Par exemple, si un abonné s'abonne à trois publications avec des périodes de conservation de 10, 20 et 30 jours respectivement, la sauvegarde utilisée pour restaurer la base de données doit être pas plus de 10 jours.
  • Synchroniser avant de générer une sauvegarde.

    Il est fortement recommandé qu'un abonné est synchronisé avec l'éditeur avant d'effectuer une sauvegarde. Dans le cas contraire, le système ne peut pas converger correctement si l'abonné est restauré à partir de cette sauvegarde. Bien que le fichier de sauvegarde lui-même est très récent, la dernière synchronisation avec un éditeur pourrait être presque aussi ancienne que la période de rétention. Par exemple, considérez une composition avec une période de rétention de 10 jours. La dernière synchronisation a 8 jours et la sauvegarde est effectuée maintenant. Si la sauvegarde est appliquée 4 jours plus tard, la dernière synchronisation se produira 12 jours, c'est-à-dire au-delà de la période de rétention. Si l'abonné a la synchronisation juste avant la sauvegarde, la base de données d'abonnement est incluse dans la période de rétention.
  • Réinitialisez l'abonné si vous modifiez la valeur de rétention de publication.

    Si vous devez modifier la valeur de rétention de publication, réinitialisez manuellement l'abonné afin d'éviter la non-convergence des données. Les métadonnées par rétention nettoyage des supprime les métadonnées périmées des tables système de fusion lorsqu'elle atteint la période de rétention de publication.

    La valeur de rétention de publication est utilisée pour déterminer le moment où les abonnements non synchronisés pendant la période de rétention doivent expirer. Si, après un nettoyage, est augmentée de la période de rétention de publication et un abonnement essaie de fusionner avec l'éditeur (qui a déjà supprimé les métadonnées), l'abonnement n'expire pas en raison de la valeur de rétention accrue. En outre, l'éditeur ne dispose pas de suffisamment de métadonnées pour télécharger les modifications vers l'abonné, conduisant à une non-convergence.
  • Utiliser les mêmes valeurs de rétention de publication pour tous les éditeurs et leurs partenaires de synchronisation de substitution. À l'aide de valeurs différentes peut conduire à une non-convergence.
5.3.7 Restauration des bases de données répliquées à partir de différentes versions de SQL Server

Introduite dans SP1

Restauration d'une sauvegarde sur le serveur et la base de données ? exécutant la même version que le serveur à partir duquel la sauvegarde a été créée ? préserve vos paramètres de réplication. Si vous restaurez une base de données répliquée vers une version de SQL Server qui est différente de la version utilisée pour sauvegarder la base de données, considérez les points suivants :
  • Si vous restaurez vers SQL Server 2000 SP2 à partir d'une sauvegarde créée avec SQL Server 2000 et que vous souhaitez conserver les paramètres de réplication, vous devez exécuter la procédure sp_vupgrade_replication. L'exécution de sp_vupgrade_replication garantit que les métadonnées de réplication a été mis à niveau. Si vous n'exécutez pas sp_vupgrade_replication, les métadonnées de réplication peuvent être laissées dans un état imprévisible.
  • Si vous restaurez vers SQL Server 2000 à partir d'une sauvegarde créée avec SQL Server 7.0 (si elle est la version d'origine, Service Pack 1, Service Pack 2 ou Service Pack 3) et que vous souhaitez conserver les paramètres de réplication, vous devez recréer la sauvegarde avant d'installer les service packs. Il est possible de restaurer directement vers SQL Server 2000 SP2 à partir d'une sauvegarde d'une base de données répliquée, créée dans SQL Server 7.0, mais les paramètres de réplication ne sont pas conservés.
5.3.8 Nouveau paramètre - MaxCmdsInTran pour l'Agent de lecture du journal

Introduite dans SP1

À partir du Service Pack 1, un nouveau paramètre de ligne de commande, -MaxCmdsInTran, a été ajouté pour l'Agent de lecture du journal. Pour les transactions qui affectent un grand nombre de commandes (masse généralement mises à jour ou suppressions), l'Agent de Distribution doit attendre l'Agent de lecture du journal écrire la totalité de la transaction dans la base de données de distribution avant de démarrer la propagation de la transaction à l'abonné. Ce délai bloque l'Agent de Distribution et réduit le parallélisme entre les deux agents.

À l'aide de ? MaxCmdsInTran, l'Agent de lecture du journal scinde les transactions importantes en plusieurs segments, et chaque segment contient les mêmes ou moins de commandes que l'entrée - MaxCmdsInTran . Par conséquent, l'Agent de Distribution peut commencer le traitement des segments les plus anciens d'une transaction pendant que l'Agent de lecture du journal travaille sur les segments plus récents de la même transaction.

Amélioration du parallélisme entre l'Agent de lecture du journal et l'Agent de Distribution contribue à un meilleur débit réplication globale. Notez, cependant, que les segments de transaction sont alloués au niveau de l'abonné sous forme de transactions individuelles, qui rompt la propriété ACID d'atomicité. Ce résultat n'est pas un problème dans la plupart des cas, mais il est recommandé de la tester pour vous assurer que.

Définition du paramètre ? MaxCmdsInTran

Spécifiez un entier positif (1 ou supérieur) pour la valeur du paramètre - MaxCmdsInTran . Spécification d'une valeur de 0 équivaut à ne pas en utilisant le paramètre du tout. Ce paramètre améliore les performances que lorsque la transaction est très volumineuse, une valeur de 5000 ou supérieure de ce paramètre est classique. Par exemple :
logread.exe -MaxCmdsInTran 10000.
Pour utiliser ce paramètre, l'éditeur doit exécuter SQL Server 2000 SP1 ou version ultérieure, et la base de données de l'Agent de lecture du journal et de la distribution doit être mis à niveau vers ce service pack. Dans le cas contraire, - MaxCmdsInTran est ignoré.

5.3.9 Restriction sur les index clusterisés non uniques

Concept introduit dans SP2 (s'applique uniquement à la réplication transactionnelle).

Vous ne pouvez pas créer un index ordonné en clusters non unique sur une table après sa publication pour la réplication transactionnelle. Avant de créer l'index, vous devez supprimer toute publication contenant la table.

5.3.10 Un nouvel argument de ligne de commande - MaxNetworkOptimization pour l'Agent de capture instantanée

Au cours du traitement normal, la réplication de fusion peut transmettre des commandes DELETE aux abonnés pour des lignes qui n'appartiennent pas à la partition de l'abonné. Commandes de suppression de ce type sont appelés ces suppressions. Ces suppressions n'affectent pas l'intégrité des données ou convergence, mais peuvent entraîner un trafic réseau inutile.

Pour réduire le trafic réseau à partir de suppressions inutiles, vous pouvez utiliser le nouveau paramètre de l'Agent de capture instantanée -MaxNetworkOptimization avec les publications de réplication de fusion. Le paramètre 1 réduit le nombre de suppressions inutiles, qui optimise l'optimisation du réseau.

Remarque :En définissant ce paramètre sur 1 est utile uniquement lorsque l'option d'optimisation de synchronisation de la publication de fusion est définie sur true (paramètre @keep_partition_changes de sp_addmergepublication).

La valeur par défaut est 0, car le paramètre 1 peut augmenter le stockage de métadonnées et dégrader les performances de l'éditeur s'il existe plusieurs niveaux de filtres de jointure et de filtres de sous-ensembles complexes. Vous devez évaluer avec soin votre topologie de réplication et ne définissez - MaxNetworkOptimization à 1 que si le trafic réseau à partir de ces suppressions est anormalement élevé.

Vous pouvez ajouter ce paramètre au profil de l'Agent de capture instantanée par l'exécution de la procédure système sp_add_agent_parameter:
EXEC sp_add_agent_parameter 1, 'MaxNetworkOptimization', 1

5.4 Meta Data Services

Les éléments suivants s'appliquent à SQL Server 2000 Meta Data Services.
5.4.1 L'Explorateur de métadonnées exportations en format Unicode

Introduite dans SP1

Explorateur de métadonnées exporte alors des métadonnées basé sur XML au format Unicode. Avant SQL Server 2000 SP1, le navigateur exportait le code ANSI, qui ne prend pas en charge les caractères non anglais. Cette modification fonctionnelle est transparente pour l'utilisateur. À partir de cette version de SP2, les données exportées sont toujours exprimées au format Unicode. Vous pouvez toujours exporter en code ANSI en définissant la valeur de la clé de Registre HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Repository\Engine\XMLExport à « 0 ». La liste suivante représente les valeurs que vous pouvez définir pour cette clé de Registre :
  • NOOBJID = 1
  • NOHEADER = 2
  • MISE EN RETRAIT = 4
  • UNICODE = 8
  • LOGUNMAPPEDTAGS = 16
  • EXPORTBASE = 32
Pour plus d'informations sur chaque indicateur, reportez-vous à la section « IExport::Export Method » dans la Documentation en ligne de SQL Server.

5.5 Services de Transformation de données

Les éléments suivants s'appliquent à SQL Server 2000 DTS Data Transformation Services ().
5.5.1 L'Assistant DTS ne limite plus à 255 caractères, les colonnes de type chaîne

Concept introduit dans SP2

Lorsque vous exportez des données vers un fichier texte, l'Assistant Exportation de DTS Importation configure maintenant le lot écrire jusqu'à 8000 caractères dans les colonnes contenant des données de type chaîne.

Point 5.5.2 contexte de sécurité de pour les lots DTS exécutés par l'Agent de SQL Server

Concept introduit dans SP2

L'Agent de SQL Server enregistre le contexte de sécurité sous lequel s'exécute chaque étape d'un travail. Commencer avec SP2, le contexte de sécurité s'affiche dans la boîte de dialogue Historique des travaux. Lorsque vous exécutez un lot DTS à partir d'une étape d'un travail, l'Agent SQL Server enregistre le compte d'utilisateur sous lequel est exécuté le package. Cette information aide les administrateurs à diagnostiquer des problèmes d'authentification qui se produisent lorsque les lots DTS sont planifiées pour s'exécuter sur un serveur et les autorisations.

5.5.3 Amélioration du compte Proxy de SQL Server Agent

Concept introduit dans SP2

Avant le SP2, les lots DTS stockés sur le serveur n'ont pas peuvent être exécutés sous les informations d'identification du compte Proxy de l'Agent SQL Server, sauf si le compte proxy ait accès au dossier TEMP utilisateur du compte sous lequel le serveur (dans le cas de travaux exécutés à partir de xp_cmdshell), soit l'agent (dans le cas des travaux de l'agent) fonctionnait soit. De ce fait, les utilisateurs devaient souvent configurer la variable d'environnement TEMP pour le compte de démarrage SQL Server ou l'Agent SQL pour qu'il pointe vers un répertoire accessible par le démarrage et les comptes proxy, tel que C:\TEMP. Pour SP2, DTS a été améliorée pour utiliser le dossier TEMP système si le dossier TEMP utilisateur n'est pas disponible, ce qui réduit considérablement le besoin de ces ajustements.

5.6 Amélioration de l'API Virtual Backup Device

L'élément suivant s'applique à l'API SQL Server 2000 Virtual Backup Device.
5.6.1 Capture de plusieurs bases de données en un seul instantané

Concept introduit dans SP2

L'API Virtual Backup Device permet aux développeurs indépendants d'intégrer SQL Server 2000 à leurs produits. Cette API est conçue pour fournir des performances et une fiabilité maximale. Il prend entièrement en charge la fonctionnalité de sauvegarde et de restauration pour SQL Server 2000, y compris la gamme complète de capacités de sauvegarde à chaude et instantanées.

Dans SP1 et versions antérieures, il n'a aucun moyen de figer et de sauvegarder plus d'une seule base de données à un moment donné. SP2 fournit désormais la prise en charge côté serveur pour geler et capturer plusieurs bases de données en une seule capture par le biais de la commande VDC_PrepareToFreeze .

La spécification Virtual Backup Device de SP2 contient les mises à jour des informations sur la commande VDC_PrepareToFreeze . Une version mise à jour du fichier d'en-tête Virtual Device Interface (vdi.h) peut être trouvée \DevTools\Include dans le répertoire d'installation de SP2.

6.0 Amélioration English Query

Introduite dans SP1

Microsoft a publié une amélioration de la sécurité des applications English Query. Cette amélioration n'est pas installée dans le cadre du Service Pack. Toutefois, il est recommandé d'appliquer si vous utilisez English Query. L'amélioration de la sécurité se trouve sur le CD-ROM SP2 dans le dossier \EQHotfix. Plus d'informations sur l'amélioration de English Query sont disponibles sur le Microsoft Product Support Services Knowledge Base.Recherche dans la Base de connaissances l'article 297105.

7.0 DB-Library et Embedded SQL pour C

Introduite dans SP1

Alors que la DB-Library et Embedded SQL pour C programming interfaces (API) est toujours pris en charge dans SQL Server 2000, aucune des prochaines versions de SQL Server inclut les fichiers nécessaires pour effectuer un travail de programmation sur les applications qui utilisent ces API. Les connexions à partir d'applications existantes écrites à l'aide de DB-Library et Embedded SQL pour C seront encore assurées dans la prochaine version de SQL Server, mais cette prise en charge sera également supprimée dans une future version. Lorsque vous écrivez de nouvelles applications, évitez d'utiliser ces composants. Lorsque vous modifiez des applications existantes, il est vivement recommandé de supprimer les dépendances à ces technologies. Au lieu de DB-Library ou Embedded SQL pour C, vous pouvez utiliser ADO, OLE DB ou ODBC pour accéder aux données dans SQL Server. Reportez-vous à la Documentation en ligne de SQL Server pour plus d'informations sur ces technologies.

Propriétés

Numéro d'article: 889552 - Dernière mise à jour: jeudi 31 octobre 2013 - Version: 3.0
Mots-clés : 
kbdatabase kbservicepack kbhowto kbinfo kbmt KB889552 KbMtfr
Traduction automatique
IMPORTANT : Cet article est issu d'une traduction automatique réalisée par un logiciel Microsoft et non par un traducteur professionnel. Cette traduction automatique a pu aussi être révisée par la communauté Microsoft grâce à la technologie Community Translation Framework (CTF). Pour en savoir plus sur cette technologie, veuillez consulter la page http://support.microsoft.com/gp/machine-translation-corrections/fr. Microsoft vous propose en effet des articles traduits par des professionnels, des articles issus de traductions automatiques et des articles issus de traductions automatiques révisées par la communauté Microsoft, de manière à ce que vous ayez accès à tous les articles de notre Base de connaissances dans votre langue. Il est important de noter que les articles issus de la traduction automatique, y compris ceux révisés par la communauté Microsoft, peuvent contenir des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire. Microsoft ne pourra être tenu responsable des imprécisions, erreurs, ainsi que de tout dommage résultant d?une traduction incorrecte du contenu ou de son utilisation par les clients.
La version anglaise de cet article est la suivante: 889552
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.

Envoyer des commentaires

 

Contact us for more help

Contact us for more help
Connect with Answer Desk for expert help.
Get more support from smallbusiness.support.microsoft.com