Procédure pour résoudre les problèmes de blocage d'un ordinateur Windows

Résumé
Cet article explique comment résoudre les problèmes de blocage sur les ordinateurs et les serveurs Windows. Il contient également les méthodes de collecte des données permettant aux administrateurs ou aux développeurs de logiciels de diagnostiquer, d'identifier et de résoudre ces problèmes.
Identification du problème
  • Quel ordinateur est concerné par le blocage ? (Exemple : L'ordinateur concerné est un serveur physique, un serveur virtuel, etc.)
  • Quelle était l'opération en cours lorsque le blocage s'est produit ? (Exemple : Ce problème se produit lorsque vous arrêtez l'interface utilisateur, lorsque vous effectuez une ou plusieurs opérations, etc.)
  • Quelle est la fréquence du problème ? (Exemple : Ce problème se produit chaque nuit à 7 heures, chaque jour vers 21h00, etc.)
  • Combien d'ordinateurs sont-ils concernés par ce problème ? (Exemple : Tous les ordinateurs, un seul ordinateur, 10ordinateurs, etc.)
Résolution des problèmes de blocage
Pour résoudre les problèmes de blocage, consultez le tableau ci-dessous et appliquez une ou plusieurs des méthodes de résolution suggérées.
État de l'ordinateurMéthodes de résolution
Ordinateur exécuté en état figéPour un serveur physique ou une machine virtuelle, reportez-vous aux méthodes ici.
Ordinateur ayant quitté l'état figéPour un ordinateur physique, reportez-vous aux méthodes ici.

Pour une machine virtuelle, reportez-vous aux méthodes ici.

Pour un ordinateur toujours à l'état figé

Si l'ordinateur physique ou la machine virtuelle est toujours bloqué, utilisez une ou plusieurs des méthodes ci-dessous pour résoudre le problème :

  • Essayez d'accéder à l'ordinateur via le Bureau à distance, Citrix, etc.
  • Utilisez le compte de domaine ou le compte d'administrateur local pour ouvrir une session sur l'ordinateur à l'aide de l'une des fonctionnalités d'accès de la console physique à distance, comme Dell Remote Access Card (DRAC), HP Integrated Lights-Out (iLo) ou IBM Remote Supervisor Adapter (RSA).
  • Effectuez une commande ping de test vers l'ordinateur. Vous pouvez constater un rejet de paquets et un temps de réponse du réseau important.
  • Accédez aux partages d'administration (\\Nom_serveur\c$).
  • Appuyez sur Ctrl + Alt + Suppr et vérifiez la réponse.
  • Essayez d'utiliser les outils d'administration à distance tels que Gestion de l'ordinateur, Gestionnaire de serveur à distance et Wmimgmt.msc.

Pour un ordinateur ayant quitté l'état figé

Si l'ordinateur physique ou la machine virtuelle s'est bloqué mais est maintenant en bon état, utilisez une ou plusieurs des méthodes ci-dessous pour résoudre le problème.

Pour un ordinateur physique



  • Consultez les journaux système et d'application de l'ordinateur qui présente le problème. Vous pouvez commencer par utiliser les ID d'événement suivants :

    ID d'événement : 41
    Source : Microsoft-Windows-Kernel-Power

    ID d'événement : 6008
    Source : Journal des événements

  • Générez un rapport de diagnostics du système en exécutant la commande perfmon /report.

Pour une machine virtuelle

  • Consultez les journaux système et d'application de l'ordinateur qui présente le problème. Vous pouvez commencer par utiliser les ID d'événement suivants :

    ID d'événement : 41
    Source : Microsoft-Windows-Kernel-Power

    ID d'événement : 6008
    Source : Journal des événements

  • Générez un rapport de diagnostics du système en exécutant la commande perfmon /report.
  • Consultez l'historique dans les outils d'analyse de gestion virtuelle.

Plus d'informations

Collecte des données relatives aux problèmes de blocage

Pour collecter les données relatives au blocage d'un serveur, consultez le tableau ci-dessous et appliquez une ou plusieurs des méthodes suggérées.
Type et état de l'ordinateurMéthode de collecte des données
Ordinateur physique exécuté en état figéUtilisez un fichier d'image mémoire pour collecter les données. Sinon, utilisez la méthode 2, 3 ou 4. Ces méthodes figurent plus loin dans cette section.
Ordinateur physique ayant quitté l'état figéUtilisez la méthode 1, 2, 3 ou 4. Ces méthodes figurent plus loin dans cette section. Utilisez ensuite l'Analyseur de mémoire en pool pour collecter les données.
Machine virtuelle exécutée en état figéHyper-V ou VMware :
Utilisez un fichier d'image mémoire pour collecter les données pour la machine virtuelle en état figé.

XenServer :
Utilisez la méthode 1, 2, 3 ou 4. Ces méthodes figurent plus loin dans cette section.
Machine virtuelle ayant quitté l'état figéUtilisez la méthode 1, 2, 3 ou 4. Ces méthodes figurent plus loin dans cette section.

Méthode 1 : Image mémoire

Important Suivez attentivement les étapes de cette section. Des problèmes graves peuvent se produire si vous modifiez le Registre de façon incorrecte. Avant de modifier celui-ci, sauvegardez le Registre pour restauration en cas de problèmes.

Un fichier d'image mémoire complète enregistre tout le contenu de la mémoire système lorsque le système s'arrête de manière inattendue. Un fichier d'image mémoire complète peut contenir des données des processus en cours d'exécution lors de la collecte du fichier.

Si l'ordinateur a quitté un état figé et est maintenant en bon état, suivez les étapes ci-après pour activer l'image mémoire afin de pouvoir collecter l'image mémoire lorsque le problème de blocage se présente à nouveau. Si la machine virtuelle est toujours en état figé, suivez les étapes ci-après pour activer et collecter l'image mémoire.

Remarque Si vous avez activé une fonction de redémarrage sur l'ordinateur, comme la fonction de redémarrage automatique du système (ASR) sur un ordinateur Compaq, désactivez-la. Ce paramètre figure généralement dans le BIOS. Lorsque cette fonction est activée, si le BIOS ne détecte pas de pulsation du système d'exploitation, il redémarre l'ordinateur. Le redémarrage peut interrompre le processus de création d'image.

  1. Veillez à ce que l'ordinateur soit configuré pour obtenir un fichier d'image mémoire complète. Pour ce faire, procédez comme suit :
    1. Accédez à Propriétés système > Avancé > Paramètres dans Performances > Avancé, puis vérifiez ou modifiez la mémoire virtuelle en cliquant sur Modifier.
    2. Revenez à Propriétés système > Avancé > Paramètres dans Démarrage et récupération.
    3. Dans la section Écriture des informations de débogage, sélectionnez l'option Image mémoire complète.

      Remarque Pour les versions de Windows antérieures à Windows 8 ou Windows Server 2012, le type Image mémoire complète n'est pas disponible dans l'interface utilisateur. Vous devez le modifier dans l'Éditeur du Registre. Pour ce faire, modifiez la valeur de l'entrée de Registre CrashDumpEnabled suivante sur 1 (REG_DWORD) :
      HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\CrashControl\CrashDumpEnabled

    4. Activez l'option Remplacer tous les fichiers existants.
    5. Veillez à ce qu'il y ait un fichier d'échange (pagefile.sys) sur le lecteur système et à ce que sa taille soit supérieure d'au moins 100 mégaoctets (Mo) par rapport à la mémoire RAM installée (taille initiale et taille maximale).

      En outre, vous pouvez utiliser la solution de contournement pour les limitations d'espace sur le lecteur système dans Windows Vista ou Windows Server 2008.
    6. Veillez à ce que l'espace disque libre soit supérieur à la mémoire RAM physique.
  2. Activez la valeur de Registre CrashOnCtrlScroll pour permettre au système de générer un fichier d'image à l'aide du clavier. Pour ce faire, procédez comme suit :
    1. Accédez à l'Éditeur du Registre, puis recherchez les clés de Registre suivantes :
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\i8042prt\Parameters
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\kbdhid\Parameters
    2. Créez l'entrée de Registre CrashOnCtrlScroll suivante dans les deux clés de Registre :
      Value Name: CrashOnCtrlScroll   Data Type: REG_DWORD   Value: 1
    3. Fermez l'Éditeur du Registre.
    4. Redémarrez l'ordinateur.
  3. Sur certains ordinateurs physiques, vous pouvez générer une interruption NMI à partir de la fonctionnalité Interface web (comme DRAC, iLo et RSA). Toutefois, par défaut, ce paramètre arrête le système sans créer d'image mémoire.

    Pour permettre au système de générer un fichier d'image mémoire sur une interruption NMI, définissez la valeur de l'entrée de Registre NMICrashDump sur 1 (REG_DWORD). Ensuite, redémarrez l'ordinateur pour appliquer la modification apportée.

    Remarque Cette méthode ne s'applique qu'à Windows 7, à Windows Server 2008 R2 et aux versions antérieures de Windows. Pour Windows 8, Windows Server 2012 et les versions ultérieures de Windows, la clé de Registre NMICrashDump n'est plus requise, et une interruption NMI entraîne une erreur d'arrêt qui suit une collecte de données d'image mémoire.
  4. Lorsque le problème se présente sur l'ordinateur, maintenez la touche Ctrl de droite enfoncée et appuyez deux fois sur la touche Arrêt défil pour générer un fichier d'image mémoire.

    Remarque Par défaut, le fichier d'image se trouve dans le chemin suivant :
    %SystemRoot%\MEMORY.DMP

Méthode 2 : Contrôle d'intégrité des données

Utilisez l'utilitaire de contrôle de l'image mémoire (Dumpchk.exe) pour lire un fichier d'image mémoire ou vérifier que le fichier créé est correct. Vous pouvez télécharger Dumpchk à partir des outils de débogage pour Windows dans le Kit de développement logiciel (SDK) Windows.

Apprenez à utiliser Dumpchk.exe pour contrôler les fichiers d'image.

Méthode 3 : Analyseur de performances

Vous pouvez utiliser l'Analyseur de performances Windows pour examiner l'impact des programmes exécutés sur les performances de l'ordinateur, en temps réel et en collectant des données de journal pour une analyse ultérieure. Pour créer des collections de journaux de compteur de performances et de suivi d'événements sur des systèmes locaux et à distance, dans une invite de commandes exécutée en tant qu'administrateur, exécutez les commandes suivantes :
Logman create counter LOGNAME_Long -u DOMAIN\USERNAME * -f bincirc -v mmddhhmm -max 500 -c "\\COMPUTERNAME\LogicalDisk(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Memory\*" "\\COMPUTERNAME\Network Interface(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Paging File(*)\*" "\\COMPUTERNAME\PhysicalDisk(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Process(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Redirector\*" "\\COMPUTERNAME\Server\*" "\\COMPUTERNAME\System\*" "\\COMPUTERNAME\Terminal Services\*" "\\COMPUTERNAME\Processor(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Cache\*" -si 00:05:00
Logman create counter LOGNAME_Short -u DOMAIN\USERNAME * -f bincirc -v mmddhhmm -max 500 -c "\\COMPUTERNAME\LogicalDisk(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Memory\*" "\\COMPUTERNAME\Network Interface(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Paging File(*)\*" "\\COMPUTERNAME\PhysicalDisk(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Process(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Redirector\*" "\\COMPUTERNAME\Server\*" "\\COMPUTERNAME\System\*" "\\COMPUTERNAME\Terminal Services\*" "\\COMPUTERNAME\Processor(*)\*" "\\COMPUTERNAME\Cache\*" -si 00:00:10

Ensuite, vous pouvez démarrer ou arrêter le journal en exécutant les commandes suivantes :
logman start LOGNAME_Long / LOGNAME_Shortlogman stop LOGNAME_Long / LOGNAME_Short
Le journal de l'Analyseur de performances se trouve dans le chemin suivant :
C:\PERFLOGS

Méthode 4 : Microsoft Support Diagnostics

  1. Dans la zone de recherche du portail de support autonome Microsoft Support Diagnostics, tapez Windows Performance Diagnostic.
  2. Dans les résultats de la recherche, sélectionnez Windows Performance Diagnostic, puis cliquez sur Create (Créer).
  3. Suivez les étapes du diagnostic.

Autres méthodes de collecte des données

Utilisation d'une image mémoire pour collecter les données pour l'ordinateur physique en état figé

Important Suivez attentivement les étapes de cette section. Des problèmes graves peuvent se produire si vous modifiez le Registre de façon incorrecte. Avant de modifier celui-ci, sauvegardez le Registre pour restauration en cas de problèmes.

Si l'ordinateur physique est toujours en état figé, suivez les étapes ci-après pour activer et collecter l'image mémoire :
  1. Veillez à ce que l'ordinateur soit configuré pour obtenir un fichier d'image mémoire complète et à ce que vous puissiez y accéder via le réseau. Pour ce faire, procédez comme suit :

    Remarque S'il n'est pas possible d'accéder à l'ordinateur concerné via le réseau, essayez de générer un fichier d'image mémoire via l'interruption NMI. Le résultat de l'action risque de ne pas collecter de fichier d'image mémoire si certains des paramètres suivants ne sont pas qualifiés.

    1. Essayez d'accéder au Bureau de l'ordinateur par la méthode de votre choix.

      Remarque S'il n'est pas possible d'accéder au système d'exploitation, essayez d'accéder à distance à l'Éditeur du Registre sur l'ordinateur afin de vérifier le type de fichier d'image mémoire et de fichier d'échange avec lesquels l'ordinateur est actuellement configuré.
    2. Sur un ordinateur distant situé de préférence sur le même réseau et le même sous-réseau, accédez à Éditeur du Registre > Connexion au Registre réseau. Ensuite, connectez-vous à l'ordinateur concerné et vérifiez les paramètres suivants :
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\CrashControl\CrashDumpEnabled

        Assurez-vous que l'entrée de Registre CrashDumpEnabled a la valeur 1.
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\CrashControl\NMICrashDump

        Sur certains serveurs physiques, si l'entrée de Registre NMICrashDump existe et a la valeur 1, vous pouvez tirer profit de l'interruption NMI à partir des fonctionnalités de gestion à distance (comme DRAC, iLo et RSA).
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management\PagingFiles and ExistingPageFiles

        Si la valeur de l'entrée de Registre Pagefile est gérée par le système, la taille n'est pas reflétée dans le Registre (exemple de valeur : ?:\pagefile.sys).

        Si le fichier d'échange est personnalisé, la taille est reflétée dans le Registre (par exemple, « ?:\pagefile.sys 1024 1124 », où 1024 correspond à la taille initiale et 1124 à la taille maximale).

        Remarque Si la taille n'est pas reflétée dans le Registre, essayez d'accéder à un partage administratif où se trouve le fichier d'échange (par exemple, \\Nom_serveur\C$).
    3. Veillez à ce qu'il y ait un fichier d'échange (pagefile.sys) sur le lecteur système de l'ordinateur et à ce que sa taille soit supérieure d'au moins 100 Mo par rapport à la mémoire RAM installée.
    4. Veillez à ce que l'espace disque libre sur l'ordinateur soit supérieur à la mémoire RAM physique.
  2. Activez la valeur de Registre CrashOnCtrlScroll sur l'ordinateur pour permettre au système de générer un fichier d'image à l'aide du clavier. Pour ce faire, procédez comme suit :
    1. Sur un ordinateur distant situé de préférence sur le même réseau et le même sous-réseau, accédez à Éditeur du Registre > Connexion au Registre réseau. Connectez-vous à l'ordinateur concerné et recherchez les clés de Registre suivantes :
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\i8042prt\Parameters
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\kbdhid\Parameters
    2. Créez l'entrée de Registre CrashOnCtrlScroll suivante dans les deux clés de Registre :
      Value Name: CrashOnCtrlScroll   Data Type: REG_DWORD   Value: 1
    3. Fermez l'Éditeur du Registre.
    4. Redémarrez l'ordinateur.
  3. Lorsque le problème se présente sur l'ordinateur, maintenez la touche Ctrl de droite enfoncée et appuyez deux fois sur la touche Arrêt défil pour générer une image mémoire.

    Remarque Par défaut, le fichier d'image se trouve dans le chemin suivant :
    %SystemRoot%\MEMORY.DMP

Utilisation de l'Analyseur de mémoire en pool pour collecter les données pour l'ordinateur physique ayant quitté l'état figé

L'Analyseur de mémoire en pool affiche le nombre d'allocations et d'octets d'allocation en attente par type de pool et la balise transmise dans les appels de ExAllocatePoolWithTag.

Apprenez à utiliser l'Analyseur de mémoire en pool et à utiliser les données pour résoudre les problèmes de fuite de pool.

Utilisation d'une image mémoire pour collecter les données pour la machine virtuelle en état figé

Utilisez l'une des méthodes suivantes correspondant à l'application sur laquelle la machine virtuelle est exécutée.

Microsoft Hyper-V
Si la machine virtuelle utilise Windows 8, Windows Server 2012 ou une version ultérieure de Windows sur Microsoft Hyper-V Server 2012, vous pouvez utiliser la fonction NMI intégrée via une applet de commande Debug-VM pour déboguer et obtenir une image mémoire.

Pour déboguer une machine virtuelle sur Hyper-V, exécutez l'applet de commande suivante dans Windows PowerShell :
Debug-VM -Name "VM Name" -InjectNonMaskableInterrupt -ComputerName Hostname

Remarque Cette méthode ne s'applique qu'à Windows 8, à Windows Server 2012 et aux versions ultérieures des machines virtuelles Windows. Pour les versions antérieures de Windows, reportez-vous aux méthodes 1 à 4 décrites plus tôt dans cette section.

VMware
Vous pouvez utiliser des instantanés VMware ou suspendre l'état et extraire un fichier d'image mémoire équivalent à un fichier d'image mémoire complète. Si vous utilisez Checkpoint To Core Tool (vmss2core), vous pouvez convertir des fichiers d'état de suspension (.vmss) et d'instantané (.vmsn) en un fichier d'image mémoire, puis analyser ce fichier à l'aide des outils de débogage Windows standard.

Citrix XenServer
Le processus de création d'image mémoire se déclenche en appuyant sur la combinaison de touches Ctrl droit + Arrêt défil + Arrêt défil décrite à la méthode 1 et sur le site Citrix.


Limitations d'espace sur le lecteur système dans Windows Vista et Windows Server 2008

Sous Windows Vista ou Windows Server 2008, l'espace disque libre pourrait être insuffisant pour générer un fichier d'image mémoire complète sur le volume système. Un correctif logiciel permet la collecte de données même si l'espace sur le lecteur système est insuffisant pour stocker le fichier d'image mémoire.

En outre, sous Windows Vista et Windows Server 2008 Service Pack 2 (SP2), vous disposez d'une autre solution en cas d'espace insuffisant sur le lecteur système. En effet, vous pouvez utiliser l'entrée de Registre DedicatedDumpFile. Pour apprendre à utiliser l'entrée de Registre, reportez-vous à la section Nouveau comportement dans Windows Vista et Windows Server 2008.

Pour plus d'informations, reportez-vous à l'article Comment utiliser la valeur de Registre DedicatedDumpFile pour compenser les limitations d'espace sur le lecteur système (en anglais).
Exclusion de responsabilité du tiers

Les produits tiers mentionnés dans le présent article sont fabriqués par des sociétés indépendantes de Microsoft. Microsoft exclut toute garantie, implicite ou autre, concernant les performances ou la fiabilité de ces produits.
Propriétés

ID d'article : 3118553 - Dernière mise à jour : 10/27/2016 07:21:00 - Révision : 4.0

Windows Server 2016, Windows 10, Windows Server 2012 R2 Datacenter, Windows Server 2012 R2 Standard, Windows Server 2012 R2 Foundation, Windows Server 2012 R2 Essentials, Windows 8.1 Enterprise, Windows 8.1 Pro, Windows 8.1, Windows Server 2012 Datacenter, Windows Server 2012 Standard, Windows Server 2012 Essentials, Windows Server 2012 Foundation, Windows 8 Enterprise, Windows 8 Pro, Windows 8, Windows Server 2008 R2 Datacenter, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Foundation, Windows 7 Édition Integrale, Windows 7 Professionnel, Windows 7 Entreprise, Windows 7 Édition Familiale Premium, Windows 7 Édition Familiale Basique, Windows Server 2008 Datacenter, Windows Server 2008 Enterprise, Windows Server 2008 Standard, Windows Server 2008 Foundation, Windows Vista Édition Intégrale, Windows Vista Entreprise, Windows Vista Professionnel, Windows Vista Édition Familiale Premium, Windows Vista Édition Familiale Basique

  • kbprb kbtshoot kbexpertiseadvanced kbsurveynew KB3118553
Commentaires