Comment supprimer Linux et installer Windows sur votre ordinateur


Pour obtenir la version Microsoft Windows XP de cet article, reportez-vous à l’article 314458.
 

Résumé


Cet article vous explique comment supprimer le système d’exploitation Linux de votre ordinateur et installer un système d’exploitation Windows. Il part aussi de l’hypothèse que Linux est déjà installé sur le disque dur de votre ordinateur, que des partitions natives et d’échange Linux, incompatibles avec le système d’exploitation Windows, sont utilisées et qu’il ne reste plus d’espace disponible sur le disque dur.

Windows et Linux peuvent coexister sur le même ordinateur. Pour plus d’informations, reportez-vous à votre documentation Linux.

Informations supplémentaires


Pour installer Windows sur un système sur lequel Linux est déjà installé (et en supposant que vous souhaitez supprimer Linux), vous devez supprimer manuellement les partitions employées par le système d’exploitation Linux. La partition compatible Windows peut être créée automatiquement pendant l’installation du système d’exploitation Windows.


IMPORTANT : avant de suivre les étapes décrites dans cet article, vérifiez que vous disposez d’une disquette ou d’un CD-ROM démarrable pour le système d’exploitation Linux. En effet, cette procédure supprime complètement le système d’exploitation Linux de votre ordinateur. Si vous prévoyez de restaurer le système d’exploitation Linux à une date ultérieure, vérifiez que vous possédez également une sauvegarde opérationnelle de toutes les informations stockées sur votre ordinateur. Vous devez en outre posséder une version complète du système d’exploitation Windows à installer.

Les systèmes de fichiers Linux utilisent un « superbloc » au début d’une partition de disque pour déterminer la taille, la forme et l’état de base du système de fichiers.


Le système d’exploitation Linux est généralement installé sur le type de partition 83 (natif Linux) ou 82 (échange Linux). Le gestionnaire de démarrage Linux (LILO) peut être configuré pour démarrer à partir de l’un des emplacements suivants :

  • enregistrement de démarrage principal (MBR) du disque dur ;
  • dossier racine de la partition Linux.
Vous pouvez vous servir de l’outil Fdisk inclus avec Linux pour supprimer les partitions. D’autres utilitaires fonctionnent tout aussi bien, notamment Fdisk de MS-DOS 5.0 (ou une version ultérieure), ou vous pouvez supprimer les partitions pendant le processus d’installation. Pour supprimer Linux de votre ordinateur et installer Windows, procédez comme suit :
  1. Supprimez les partitions natives, d’échange et de démarrage utilisées par Linux :
    1. Démarrez votre ordinateur avec la disquette d’installation de Linux, tapez fdisk à l’invite de commandes, puis appuyez sur Entrée.

      REMARQUE : pour obtenir de l’aide sur l’utilisation de l’outil Fdisk, tapez m à l’invite de commandes, puis appuyez sur Entrée.
    2. Tapez p à l’invite de commandes, puis appuyez sur Entrée pour afficher des informations sur les partitions. Le premier élément de la liste comporte les informations du disque dur 1, partition 1 et le deuxième celles qui concernent le disque dur 1, partition 2.
    3. Tapez d à l’invite de commandes, puis appuyez sur Entrée. Vous êtes alors invité à fournir le numéro de la partition que vous voulez supprimer. Tapez 1, puis appuyez sur Entrée pour supprimer la partition numéro 1. Répétez cette étape jusqu’à la suppression de toutes les partitions.
    4. Tapez w, puis appuyez sur Entrée pour écrire ces informations dans la table de partition. Des messages d’erreur peuvent être générés à mesure que les informations sont écrites dans la table de partition, mais ils ne devraient pas être importants à ce stade, car l’étape suivante consiste à redémarrer l’ordinateur, puis à installer le nouveau système d’exploitation.
    5. Tapez q à l’invite de commandes, puis appuyez sur Entrée pour fermer l’outil Fdisk.
    6. Insérez une disquette ou un CD-ROM démarrable pour le système d’exploitation Windows de votre ordinateur, puis appuyez sur Ctrl + Alt + Suppr pour redémarrer l’ordinateur.
  2. Installez Windows. Suivez les instructions d’installation du système d’exploitation Windows que vous voulez installer sur votre ordinateur. Le processus d’installation vous aide dans la création des partitions appropriées sur votre ordinateur.

Exemples de tables de partition Linux

Un seul lecteur SCSI


Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sda1 * 1 500 4016218 83 Linux native (SCSI hard drive 1, partition 1)
/dev/sda2 501 522 176715 82 Linux swap (SCSI hard drive 1, partition 2)

Plusieurs lecteurs SCSI


Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/sda1 * 1 500 4016218 83 Linux native (SCSI hard drive 1, partition 1)
/dev/sda2 501 522 176715 82 Linux swap (SCSI hard drive 1, partition 2)
/dev/sdb1 1 500 4016218 83 Linux native (SCSI hard drive 2, partition 1)

Un seul lecteur IDE


Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/hda1 * 1 500 4016218 83 Linux native (IDE hard drive 1, partition 1)
/dev/hda2 501 522 176715 82 Linux swap (IDE hard drive 1, partition 2)

Plusieurs lecteurs IDE


Device Boot Start End Blocks Id System
/dev/hda1 * 1 500 4016218 83 Linux native (IDE hard drive 1, partition 1)
/dev/hda2 501 522 176715 82 Linux swap (IDE hard drive 1, partition 2)
/dev/hdb1 1 500 4016218 83 Linux native (IDE hard drive 2, partition 1)
Linux reconnaît par ailleurs plus de 40 types de partitions différents, notamment les suivants :

  • FAT 12 (Type 01)
  • FAT 16 > 32 M Primary (Type 06)
  • FAT 16 Extended (Type 05)
  • FAT 32 w/o LBA Primary (Type 0b)
  • FAT 32 w/LBA Primary (Type 0c)
  • FAT 16 w/LBA (Type 0e)
  • FAT 16 w/LBA Extended (Type 0f)
Sachez qu’il existe d’autres solutions pour supprimer le système d’exploitation Linux et installer Windows. La méthode précédente est incluse dans cet article car l’hypothèse de départ est que le système d’exploitation Linux est déjà opérationnel et qu’il n’y a plus d’espace sur le disque dur. Il existe des méthodes qui permettent de modifier la taille d’une partition avec un logiciel. Microsoft n’assure pas la prise en charge de Windows lorsqu’il est installé sur des partitions manipulées de cette manière.


Une autre méthode visant à supprimer un système d’exploitation du disque dur et à installer un autre système d’exploitation consiste à utiliser un disque de démarrage MS-DOS version 5.0 ou ultérieure, un disque de démarrage Windows 95 ou un disque de démarrage Windows 98 qui contient l’utilitaire Fdisk. Exécutez l’utilitaire Fdisk. Si vous avez plusieurs lecteurs, 5 options sont proposées ; utilisez l’option 5 pour sélectionner le disque dur qui comprend la partition à supprimer. Ensuite, ou si vous avez seulement un disque dur, choisissez l’option 3 (« Delete partition or logical DOS drive »), puis l’option 4 (« Delete non-DOS partition »). Les partitions non-DOS que vous voulez supprimer doivent s’afficher. En général, le système d’exploitation Linux comporte deux partitions non-DOS, mais il peut y en avoir plus. Après avoir supprimé une partition, utilisez les mêmes étapes pour supprimer toutes les autres partitions non-DOS appropriées.


Une fois les partitions supprimées, vous pouvez créer des partitions et installer le système d’exploitation de votre choix. Vous ne pouvez créer qu’une partition principale et une partition étendue avec plusieurs lecteurs logiques à l’aide de l’utilitaire Fdisk de MS-DOS 5.0 ou version ultérieure, de Windows 95 et de Windows 98. La taille maximale de la partition principale FAT16 est de 2 gigaoctets (Go). La taille maximale du lecteur logique FAT16 est de 2 Go. Pour plus d’informations, cliquez sur le numéro ci-dessous pour afficher l’article correspondant de la Base de connaissances Microsoft :

105074 Questions et réponses sur le partitionnement avec MS-DOS 6.2
Si vous installez Windows NT 4.0 ou Windows 2000, les partitions Linux peuvent être supprimées et de nouvelles partitions créées et formatées avec le type de système de fichiers approprié pendant l’installation. Windows vous permet de créer plusieurs partitions principales. La taille maximale d’une partition que Windows NT 4.0 vous permet de créer pendant l’installation est de 4 Go, en raison des limitations du système de fichiers FAT16 pendant l’installation. Par ailleurs, les partitions de 4 Go utilisent une taille de cluster de 64 Ko. MS-DOS 6.x et Windows 95 ou Windows 98 ne reconnaissent pas les systèmes de fichiers comportant des clusters de 64 Ko, de sorte que ces systèmes de fichiers sont généralement convertis en NTFS pendant l’installation. Windows 2000, contrairement à Windows NT 4.0, reconnaît le système de fichiers FAT32. Pendant l’installation de Windows 2000, vous pouvez créer un lecteur FAT32 de très grande taille. Une fois l’installation terminée, le lecteur FAT32 peut au besoin être converti en NTFS.

Obtenir un support

Contactez-nous

Rejoindre la discussion

Demandez à la communauté