Symptômes

Après qu’une boîte aux lettres est déplacée à partir de Microsoft Exchange Server 2007 ou Exchange Server 2010, Exchange Server 2013 ou 2016 d’Exchange Server, les utilisateurs qui disposent des autorisations d’auteur pour un calendrier partagé de la boîte aux lettres ne peut pas modifier des éléments existants qu’ils ont créés. En outre, ils reçoivent le message d’erreur suivant :

Vos modifications ne peuvent pas être enregistrées car vous n’êtes pas autorisé à modifier certains ou tous les éléments dans ce dossier. Vous souhaitez enregistrer une copie de cet élément dans le dossier par défaut pour l’article ?

Remarque Les utilisateurs peuvent modifier les éléments qui ont été créés après que la boîte aux lettres a été déplacée.

Cause

Lorsqu’un utilisateur qui dispose des autorisations d’auteur essaie d’ouvrir un élément de calendrier, Exchange Server détermine si l’utilisateur est l’auteur de l’élément. Exchange Server effectue cette opération en comparant le SID qui est enregistré dans PR_CREATOR_SID de l’élément avec le SID de l’utilisateur qui tente d’ouvrir l’élément. Lorsqu’une boîte aux lettres est déplacé à partir d’Exchange Server 2007 ou Exchange Server 2010 pour Exchange Server 2013 ou 2016 d’Exchange Server, les valeurs PR_CREATOR_SID pour les articles ne sont pas migrés, et les valeurs sont définies avec la valeur NULL.

Solution de contournement

Il s’agit d’un problème connu dans Exchange Server. Pour contourner ce problème, modifiez les autorisations des utilisateurs pour le calendrier partagé de l’auteur à l’éditeur. Ensuite, les utilisateurs seront en mesure de modifier les éléments de calendrier.

Besoin d’aide ?

Développez vos compétences
Découvrez des formations
Accédez aux nouvelles fonctionnalités en avant-première
Rejoindre Microsoft Insider

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de la qualité de la traduction ?

Qu’est-ce qui a affecté votre expérience ?

Avez-vous d’autres commentaires ? (Facultatif)

Nous vous remercions pour vos commentaires.

×